Page images
PDF
EPUB

ordre, & avec les mêmes cérémonics qui s'o Sferrenes te baiser de l'évangile ; & ayant fait au soi une pri de révérence, il lui conna lé baiser de paix, & es Jes pairs eccléfiaftiques & les pairs laïques alle center vois de S. M. le même ba fer de paix. Peodans ce se là le grand-aun:ônier recourna à la place to obferra mêmes révérences qu'il avoir faites en montant au mai

La mefle écape finie, le coi, avec les pairs ercia riques & laïques, & les grands officiers de la cources descendiseor du trône pour la communion, & dei même ordre que lorlqu'ils écoient allés présenter ks fsaodes , fi ce n'est qu'alors •le grand-chan belian & premier geocilhomme de la chambre marchereat auzo côtés du grand maitre de la maison du ro'.

S. M. erant arrivée devint l'aurel, Monsieur, repra fencant le duc de Bourgogne, lui oca la couronne , & it mic entre les mains d'un maréchal de Frauce. S. M. 48 mit le scepere & la main de justice enire kis maios en mêmes maréchaux de France à qui elle les avoit remis los de l'offrande. Ensuire le coi encra sous le pavillua ar avoit élé, dreffé aupsès du grand-aucel du coré de l'évis gile , & où lon confeffeur L'artendoit. Après quo' S.L vint se mettre genoux au bas de l'aurel : l'archevés: de Reims lui ayant donné l'abfolution dans la forme a l'église, communia le roi sous les deux cfpeces , [çavot d'uns petice hoftie consacrée exprès, & du pièces lang de notre seigneur , qu'il avoit réservé dans le calu de Sr. Remi, Pendant que S. M. con muaia, la naoge fue cenue du Göré de l'aurel par le grand aumônite du roi, & par son premier aumônier; & du côré du roi par Mogfieur, représeacant le duc de Bourgogne., & par Mgs. le comte d'Artois, représervant le duc de Normandie

Après la communion, l'archevêque de Reims remiti $. M. la couronne de Charlemagne , qu'elle garda que ques monicos à genoux , en faisane fuo action de graces, & pendant que le même prélat fis la pariacarion du cz. lice. Après quoi , le roi se leva , & l'archevêque lui da cette grande couronne , & lui co mit une autre ples petite & plus légere, faire exprès, & eorichie des plus belles pierreries de la couroonf. La grande fut mise 28. tre les mains du maréchal de France, désigné pour le poster devant le roi, daos la marche , sur un riche oreilles,

La cérémonie étant achevée, le grand-prieur de si. Remi reporra la saiote ampoule dans le créor de St. Re. mi, dans le même ordre qu'elie avoit été portée au wuchédralc, Les quatre Seigneurs. nommés, pour Brages. I

La ifferent les guidons de leurs armes, & on les déchar.gea de leur serment par le procès-verbal qui en fur rait,

Les gardes de la prevôté de l'hôiel, qui érvient refies pendant la cérémonie du Sacre, à la porte de l'ézlise, commencerene la marche pour le retour du roi à l'archevêché. Iis avoicne à leur têce te grant prévor de l'hôcel, & écoieat suivis des Cen:-Suisses de la garde, marchant deux à deux , & après leur capicaine; des haurois, cambours & trompettes de la chambre. Le refte de la marche se tic dans cet ordre.

Les héraults-d'armes. Le grand maitre & le maitre des cérémonies. Les quatre chevaliers de l'ordre du St. Esprit qui avoient porre los offrandes. Les pages de la chambre. Un maréchal de France, portant la couronne de Charlemazne sur un coullin de velours violet, & à ses côtés les muréchaux de France qui avoient porté le sceptre & la nain de juitice. Le connésable , représenté par M. d: Clermone-Tonnerre, premier mar'chal de France, renang l'épée nue & élevée , ayage à ses côtés les deux huilliers de la chambre portant leurs maffes. Le roi ay ne fa couronne für la cére, revêtu d: ses luzbits royaux , tenint ron scepere & la main de justice, marchant au milieu de ses pairs, ayanc d'un côté l'archevêque de Reiins, précézté de la croix & de sa crosse, acconpainé d: deux chaDoinus a?listans en chapp: , & de l'aucre , Monsieur, représentant le duc de Bourgogne; les pairs eccléfiaftiques à la droite en chappes & avec leurs micres, & les pairs Laïques à la gauche., ayant leurs couruernes sur la réce, Le grani-écuyar porcane la queue du manteau royal. Les deux capiraines des gardes de quartier.. Les fix gardes écoffois ou de la manche, für les ailes du correre. Les officiers des gardes-du-corps fermoiene cerce marche, qui se fit par la galerie Couverce , & qui se termina a la porce de la chambre du roi, le cout au bruit des juftes acela. marions de joie du peuple , qui remplituir la place devant l'élite, & les cours de l'archeviché.

Lorsque le roi für rendu dans lub appartement, s. M. se déshabilla. Ses gants & la chemise qui avoienc couché aux ondious furent remis au grand aumðoier de France, pour les brûler. Le roi s'écane reposé quelque cems, fur se. mēr i d'autres habics & de fön manteau royal par-dessus. S. M, conserva la couronne de diamīns sur la tère. Le scepere & la main de justice furene' remis aux deux musé. chaux de France qui avoient déjà tenu ces hooneurs entre leurs mains.

L'heure du feftio royal ésant arrivée , la grande fallecita l'archevêché deftinée à cet effet fe crouva magnifiquement décoréc. Cing tables y étoient dressées. Celle du roi étoit placée, selon la coutume, devant la cheminée, vis-à-vis l'appartemeor de S. M., sur une estrade élevée de 4 marches

& fous un dais de velours violeé, semé de fleurs-de-lye d'or en broderic. Les sables des pairs eccléfiaftiques & dcs

pairs laiques étoiese dressées à la droite & à la gauche de la falle, à égale distance de l'etrade du roi, & de deux pieds plus balles. Sur la niême ligne & au bout de ces deux tables, il y en avoit deux autres ; l'une à droite pour le noace du pape & les ambassadeurs invités; l'au. tre à gauche , dice la table des hooneurs, pour le grand chambellan de France, le premier gentilhomme de la chartbre, les chevaliers de l'ordre du Saint-Efprie qui avoient porté les offrandes, & autres seigneurs ayant droit de s'y placer.

Lorsque tout fur pier, M. le duc de Coffé, grand pa. netier de France, fit mettre le couvert du roi, & s'étant rendu ensuite au gobelet , il en apporca le cadenas de S. M., écant accompagoé du marquis de Verneuil, graade échanson, qui portoit la soucoupe, les verres & les caraf. fes du roi, & du marquis de la Chenaye, grand-écuyer. craachane, qui porroit la grande cuiller, la fourchette & le grand couceau. Ils écoicat vêrus d'habits & de manteaux de velours noir, doublés de drap d'or. La sef d'or, enrichie de pierreries , fur mise du côté de la cable le plus éloigné du roi & du côzé drois.

Le grand maire des cérémonies alla ensuite avertis le grand. maitre de la maison du roi que la vinde du roi écois prêre. S, M. ordonna de faire servis , & le grand-maitre le rendit au lieu où les plats écoient préparés, & un moment après le premier service fut apporié dans l'ordre sui

Les hautbois , les tromperces, les fiüres de la chambre, jouant des fanfares. Les fix héraules d'armes. Le grandmaitre & le maicre des cérémonies. Les douze maitres d'horel du roi , marchage deux à deux, & tenant leurs bårope, Le comte d'Escars, premier maitre d'hôtel du roi. Le grandmaitre cenant son bacon de commandement, & précédent immédiatement le service. Le grand-panegier de France, portant le premier plac, Les gentilshomnes ferrans de se M. portant les autres plats.

Tous écane arrivés dans la salle, le grand : écuyer-trana chane rangea les plats sur la table, les découvrie, en fic faire l'effai, & les recouvric, cp acrendage que S, M, fle arrivée.

vant.

[ocr errors]

tenant

Cependant, le grand-maitre de la maison du roi, preo cédé du même correge, alla avertir le soi. Alors S. M. fe rendit à la salle du feftin dans cet ordre.

Les hautbois, les to on perces & les Adres de la chambre. Les six héraules d'armes. De grand-inaitre & le maitre dis cérémonies. Les douze maitres-d'hôtel du roi, deux à deux, tenant leurs bâtons. Le premier-maitre d'hôçel. Les qualic chevaliers de l'ordre du Saint-Esprit qui avvient porté les offrandes, Le maréchal de France portant la couronne de Charlemagne sur un carreau de velours violer , marchane au milieu des maréchaux de France qui avoient porté le fcepere & la main de justice. Le grand - inaitre de la mais son du roi, tenant fon bâcon, & marchant eacre le grand

chambellan & le premier gentilhomme de la chambre. Le "Connérable de France, représenté par le premier maréchal de France , tenant l'épée nue & droite, ayant à ses . rés les deux huilliers de la chambre portant leurs masses. Le roi, avec sa couronne de diamans sur la rêre , dans fes mains le fcepere & la main de juftice , 'ayant à ses corés l'archevêque de Reims , & Monfieur , représentant le duc de Bourgogne. Les pairs eccléfiaftiques, revêrus de leurs chappes & la mître en rêre , marchade sur la droite du roi, & les pairs laïques, revêcus de leur manteau ducal & la couronne sur la tête, marchant sur la gauche. Les deux capitaines des gardes marchant auprès du roi. Les fx gardes de la' manche marchant sur les ailes, Derriere S, M. - le grand-écuyer portant la queue du manteau royal. Le chancelier fermant la marche.

Lorsque le roi fut arrivé à sa cable , l'archevêque de Reims fit la bénédiction à l'ordinaire; & dans le même tems, la couronne de Charlemagne fue posée à l'un des coins de la table à droite ; le fcepere placé à l'autre coin de la même table à gauche , & la main de justice à l'autre boue du même côté ; le tout sur des carreaux de velours violer.

Les maréchaux de France, qui avoienc porté cos honneurs dans la cérémonie , se placerent auprès , & s'y tinrent debout pendant le dîner. Le copnérable prie la place devant la table & vis-à-vis du roi, tenant l'épée nue, & ayant à ses cô és les huilliers portant leurs mallus. Le grand-écuyer le mir derriere le fauteuil de S, M., & à ses côtés étoient les deux capitaines de ses gardes. Le grandmaitre se tine debout près de la cable & à la droite du roi. Ce fut lui qui présenta le service à S. M. avanc & après le dioer. Le grand-pancrier, le grand-échanson & le grand"écuyer-cranchant fe placerent devant la table vist-vis de S. M. pour être à poriée de faire les fonctions de leurs

[ocr errors]

charges. Le grand panecier changea les affiettes, les kr viettes & le couvert du roi. Le grand-échaosun lui dosna à boire coutes les fois que S. M. en demanda , allant, à cet effet, chercher le verre, le vin & l'eau, door il fit faite l'essai devanc S., M. Le grand-écuyer-tranchaos servis & dell'ervir les placs , & approcha ceux dont le roi defist manger. Va aumônier du roi écoit auprès de la nef pour l'ouvrir toutes les fois que le roi vouloic changer de fer. Viette.

Le fecond service fut apporté par les officiers du rof, avec le même correge ; & le troisieme, qui étoit celui du fruit , fut se vi par le grand panerer de France,

Auflitos que le roi fue aliis, les pairs ecclésiastiques $ les pairs laïques descendirent de l'eftrade, & a lerens fe placer aux cables qui leur écoient deftinées ; les pairs ecclé. fiastiques à celle de la droite , & dans ces ordre.

L'Archevêque de Reims ayane derriere lui, deboue , les deux che noincs affiftans de la melle co chappe , & vise à-vis deux eccléfiaftiques en surplis , senani , debout, l'ua Ja croix , l'auire la crose. L'évêque duc de Laon, l'ére. que duc de Langres, l'évêque comte de Beauvais, l'évêque cointe de Chalons, & l'évêque, comice de Noyon écolens Sur la ménie ligne que l'archevêque de Reims, tous en chas. pe & en niere. Mais les évêques de Suissons, d'Amiens & de Seolis fuffragans de l'archevêque de Reus, & qui étoient placés à la même cable vis-à-vis les trois desgiers pairs, étoient seulement en sochet , & avec le camail violer.

Monsieur , représentant le duc de Bourgogne, ktoit à la cable du coi , & à fa droite ; Monseigneur le comie d'Artois, représentant le duc de Norniandie, écont à la gauche de S. M.

Les autres pairs laïques le placereat à leur table dans l'ar. dre fuival.

Mgr. le duc d'Orléans , représervant le duc d'Aquitaine, re mis à la premiese place. Mgr. le duc de Char. tres, représentare le cemre de Toulouse. Mgr. le prince de Condé, représentant le comte de Flandres. Mgr. le duc de Bourbon, représeacaor le comte de Champagne. Ces pairs avoieot tous les mêmes habits & manteaux dont ils écoient revêtus dans la cérémonie du sacre, & leur cou. sonne sur la rêre.

Le nonce du pape & les ambassadeurs se placerent leur table de la maniere suivante.

A la cruisieme cable, le nonce du pape, les ambassa. deurs, chcun à leur rang; le chancelier., en habit de. récémonie, & cafuire les introduteurs des ambaladeuses

« PreviousContinue »