Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small]

G A Z E T T E DES GAZETTES:

MM. les Souscripteurs de ce Journal font avertis , lorsqu'ils rérouvelleront leur abonnement, qu'ils peuvent mettre dans la lettre d'avis des assignats pour le prix de la souscription de l'année ; mais il faut avoir l'attention de faire charger d la poste la lettre pour qu'elle ne se perde pas.

TUR QUI E. CONSTANTINOPLE ( le 8 Odobre.)

E chevalier Testa est arrivé ici le 23. du mois dernier , pour y résider comme chas.,

L.

gé d'affaires de la Cour de Vienne en is tendant que le baron de Herbert vienne y re. prendre les fonctions d'internonce de l'empert reur d'Allemagne. Ce fut le Ter, de ce mois que M. Testa remit au, caimacan fes lettres de créance ;xt le rendit à cette audience aves pompe, accompagné de toute la Nation Al lemande, de 4 chiaoux, 8 schoadars , de domestiques

en grande fivtee , &c. Il y fut revêtu d'une pelifte d'honneur du second rang, & toute sa sujte de caftans. La sublime Porse le défrayeta pendant toute la durée de fa mision , & lui fera payer 35 piastres par jour.

Le caimacao & quelques autres membres de l'Administration se sont rendus à l'arsenal, , pour "prentie in speaion de l'escadre revenue de la mer - Noire, & ordonner les mesures néceffaires pour qu'elle se trouve en état de fortir , si les circonftanices -vienhent l'exiger.

RUSSI E. PÉTERSBOURG ( le 27. Odobre ). D'après tous les avis de la Moldavie, concernant la fanté du prince Potemkio, on je croyoit en plene , convaleigence, lorsque , le 23 de ce mois, à 6 heures.

du soirun courrier extraora dinaire , expédié de Jally, apporrà la nouvel le de la mort. Sensible à ce equp imprévu, l'impératrice , n'en fut pas abarjue , mais, en.

la elle consentit néaninoirs à ler, caractérise, faignée-de-précaution. S.Macongédia.de Conieil privé, qui s'étoit affembié à la réception de certe triste nouvelle Wen faisant dire aux membres qu'elle se sentoit assez de force pour aviser seule à ce qu'il avait faire dans ces circonstances. En effet , toute parée qu'ells étoit pour se rendre au bal şi& fans le faire déshabiller, elle s'enferma dans son

cabinet , où elle s'occupå pendant plusieurs heure's a écrire & à expédier des ordres pour les arrangemens les plus nécessaires & les plus urgens. :

Dit - 3 Tout ce qui en la transpiré: se réduit à la nomination du général Kachowski pour commander l'armée, & à celle du ministre d'EL stat comte de Besborodko pour aller à Jaffy y diriger les négociations de paix avec la Poriter Quomane. I n'attend plus pour partir, que les dernieres instructions de l'imératrice,

Le baron de Bombelles , qui a fait plusieurs voyages d'ici en Allemagne, relativement à · Pintérêt que l'impératrice prent à la caule des princes françois, est encore sur son départ pour sCablence.

!!

SUEDE STOCKHOLM ('le 10' Novembre). Le Toi vient de nommer le baron d'Oxenstiern, *ci-devant ambassadeur à Raisbonne , & qui

devoit se rendre en certe qualité à Lisbonne 'pour aller-remplir les fondions de son minita tre près des princes françois à Coblence. Ce miniftré est déjà en roure pour la destination. 75 M. d'Acken, qui avoit propose un procédé pour arrêter

les progrès des incendies, vient d'en faire à Drotningholm une expérience qui a parfaitement réufli. Après qu'on eur mis le feu à deux maisons enduites de suif & de goudron , & lies de marieres conte bustibles, M. d'Acken fit usage d'une petite partie de la compofition, qu'il fii dicloudre dans l'eau ; & l'ayant répandue ur les deux maisons enflammées, le feu, fur éteine en 8 minutes.

La pêche des harengs commence à devenir très..bondante. Depuis 3 ans

observe qu'elle augmente successivement, principale: ment sur la côte de Bahus.

[ocr errors]

POLOGNE VARSOVIB ( le 20 Novembre ). Par les ré: ponses dilatoires que la Cour de Dresde ne ceffe de faire, il est évident que l'acceptation éventuelle n'aura lieu que du consente. men des Cours intéressées , & furtout de celle de Péte bourg. Il est certain que l'impératrice, qui ne renonceroit qu'à regret fon influence sur la Pologne , n'a pas encore mon. tré la moindre disposition à s'expliquer fa. vorablement sur la nouvelle Constitution.

Dans la séance du 7 de ce mois, on a adopté le projet que tout gentilhomme propriétaire de terres , & jeuiffant d'une bonne réputation dans la province, fera inscrit dans la commission de guerre ou dans celle du trésor de Pologne ou de Lithuanie.

Le prince primat a protefté contre le projer relatif à la vente des starosties ; sa protes. tation a été déposée au grod de certe capitale ; & insérée dans les gazettes. C'est ce qui ajoute plus de poids aux autres protestasions contre le même projet.

Le comte Rzewuski, lous-général de la Cousonne & le comie Potocki, général d'are tillerie, viennent de s'établir a Dukia sur les frontieres de la Hongrie. Il est douteux que ses deux

magnais revientenc ici, pour la tisfaire à la fommation qui leur a été faite

[ocr errors]

par écrit.

ALLEMAGNE.

HAMBOURG ( le 20 Novembre ). La duchelle d'Yorck & la princesse de Nassau-Orange. ayant , en le mariane , résigné leurs dignités capicula res dans le chapitre , des chanoiseles de Queillimbourg , la princesse royale de Suede, abbesse de ce chapitre, a nommé à la dignité de prieure la princeffe Augufte de Brunwick - Lunebourg , abbeffe de Gauderfheim, & à celle de doyenne la princesse Auguste de Prusse. La princesse Caroline de Brunswick-Lunebourg a été nommée chanoi. Hetfe.

L'insurrection des Negres dans les colonies françoises en Amérique a fait renchérir beaucoup les marchandises coloniales ; mais ici , comme ailleurs, les honnêres gens sont bien éloignés d'accuser les philanshropes de l'intrigue présumée à laquelle on doir les malheurs de Saint Domingue. En tous lieux, "les hommes en Gbies & éclairés sont plga eftimables que ceux qui préferent l'or à tout, que ceux qui rient malignement de route vertu, & font incapables de mépriser aucune médiocrité, li ce n'est celle de la sie cheffe,

Suivant les lettres que nos négocians re çoivent de Lisbonne, il fe négocie un traité d'alliance entre certe Cour & celles de Ma. drid & de Londres. La Cour d'Espagne le prepose d'envoyer en Suifle un plénipotentiaire chargé de traiter avec les Cansons Catholiques

pour un corps de 24 mille hommes, donc la moitié paffera au service de Portugal. Ces

démarches auprès des Suites, dans un mod menc où leurs capitulations avec la France, font sur le point d'être renouvellées , donnent mariere à bien des conje&ures.

Le corps du prince Poremkin eft transféré à Pétersbourg , où il sera inhumé. Huic jours avant sa mort, le grand-visir lui envoya un homme de confiance , & le fit prier de se relacher sur quelques points de les propositions de paix , parce que , 's'il étoit dans la dure né cefliçé d'ý souscrire , il signeroit en même

« PreviousContinue »