Page images
PDF
EPUB

con

la

chipel. Sa mission paroit être remplie, & les con ditions qu'il a obtenues portent en substance : que l'impératrice , par un effet de sa grandeur d'anie, vouloit bien oublier tous les fujets de més contentement que

lui avoit donnés la république, & lui rendre son affection ; qu'en conséquence, elle lui remettoir les contributions exigées par ses officiers , & rendoic aux Ragusains la liberté de comMercer & de naviger dans la méditerranée, à dition

que:

leurs navires arboreroient toujours le раvillon de la république, & n'apporteroient, fous aucun prétexte, aux ennemis de la Russie des mara chandises ou effets de contrebande, ou sujets à confiseation ; que la république se chargeroit de bonifier à l'agent ou coinmissionnaire de la Russie à Gênes

perte d'un navire acheté & chargé pour la fictte rulle, lequel a été arrété & confisqué, il y a quelques années, à la réquisition de la république ; ena fin, quant aur navires ou bátimers de la réputa blique, enlevés pendant celle guerre par des vaisseaux Tuffes, qu'il avoit été remis au conte Alexis Orlow des inftructions pour régler cette affaires son retour à Livourne..

Le général Weymarn", qui, après avoir commandé nos troupes en Pologne , s'étoit retiré dans fes terres, vient d'être sappellé à la cour, & repris séance au conseil de guerre.

Le grand-général comte de Branicki ; a reçu fuco cessivement deux couriers de Varsovie, dont les dépêches sont tenues fort secrettes.

L'amiral Knowles, officier anglois de distinca tion, qui avoit été appellé ici pour être à la tête de notre marine, a demandé & obtenu sa démisfion; il se dispose à retourner dans sa patrie, où il jouira de la moitié de ses appointemens. Le comte de Byland, qui du service de la république des Provinces-Unies, a paffé à celui de l'im gératrice, a été nommé pour commander la flor

tille qui doit agir sur le Danube ; en conséquence il a reçu ordre de se rendre à Ísnuïlow. Le capitaine Kinsberg, également Hollandois , étoit parti d'ici, ainsi que nous l'avons dit , pour aller prendre le commandement d'une escadre destinée an apparence pour seconder le fiege d'Oczakow; mais une blessure que cet officier avoit reçue dans un combat contre les Turcs , s'étant rouverte en chemin, il a été forcé de rester à Moscou pour s'y faire traiter. On préfume que cet inconvénient, & les réflexions que la cour a faites sur Ja difficulté de l'entreprise, feront abar.donner le siege projecté.

Les réglemens que l'impératrice a faits depuis quelque tems pour assujettir à certaines impos fitions les monafteres de son empire, ont donné occasion de s'assurer du nombre de ces pieux étae bliffemens. On a reconnu qu'il y actuellement en Russie 714 couvens de moines grecs, & 222 de religieuses; ces maisons poffedent 839 mille 545 paysans ferfs, qui étant uniquement à leur disposition, sont perdus pour l'armée , & les manufactures.

On ne parloit plus du prince Héraclius, à qui la cour avoit fait jouer un rôle en l'excitant à prendre les armes contre les Turcs; mais on vient d'apprendre qu'il a résolu de faire une puissante diversion en notre faveur , fi la paix ne se conslut point entre les deux puissances belligérantes. Un de ses principaux adhérens , qui réside ici depuis plusieurs mois, & que les uns nomment Fajoux , les autres Fagona, se dispose à retourner en Géorgie.

S U E D E.

STOCKHOLM (le 30 Juin.) Le roi a donné le gouvernement de Calmar au colonel Charles Rappe, & le titre de gouverneur de province au Sr.Vol. temat , qui s'est démis de la place de conseiller du college de guerre. S. M. a nommé maréchal de la cour le baron de Klipkowstron , & vice-maitre des cérémonies le baron de Falkenberg.

Les troupes qui cainpoient depuis le 28 Mai dans la plaine de Ladugard, sont rentrées, le 25. de ce mois, dans cette ville. Le roi a aflitté régulierement , avec les princes ses freres , aux exera cices & évolutions; mais le froid & la fatigue lui ayant occasionné un gros rhume, accompagné de fievre, S. M. revint en ville le 21, & fut obligée de garder le lit pendant quelques jours, C'est dans cette situation que ce prince a donné audience de congé au comte de Vergennes, am. baffideur de France. Ce ministre, qui pendant sa résidence ici, s'est concilié tous les

caurs,

est parti , le 26, pour retourner en France, emportant les regrets de la cour & de la ville. Le poste éminent auquel il eft appellé, & la confiance dont le roi son maitre l'honore, sont les seuls motifs qui pouvoient nous rendre la perte plus supportable.

L'indisposition dont le roi est actuellement rétabli, l'avoit empêché de se trouver, le

23,

à l'inauguration de la statue de bronze de Gustave I; mais à la levée du camp de Ladugard, S. M. étant à cheval à la tête de son régiment des gardes , fit le tour de la place, & falua la statue de son épée; les officiers de ce corps firent également le salut de l'esponton, & les porte enseignes de leurs drapeaux. Les troupes ayant ensuite formé un bataillon

quxc. ré autour de la statue , présenterent les armes, & firent deux salves générales de mousqueterie; le roi & les officiers répéterent leurs faluts, & S. M, congédia les troupes. On avoit choisi le 23 pour découvrir la statue de Gustave I, qui étoit placée depuis le 13 Décembre dernier, en mémoire de l'entrée triomphante que ce prince fit en cette

AS

[ocr errors]

capitale le 23 Juin; ce fut aussi à pareil jour qu'Adolphe-Fréderic, pere du roi, fut élu roi de Suede. C'est aux frais de la noblesse & de l'ordre équeftre que ce monument a été jetté en fonte par le S. Meyer , chevalier de l'ordre de Vasa, sur les dessins du Sr. Larchevêque, chevalier des ordres de Sr. Michel & dejl'étoile polaire : cette statue , qui a II pieds d'élévation , eft placée sur un piedestal de marbre verd de Suede, de même hauteur. On voit sur l'une des faces de ce piedestal les armes de la maison de Vala, & sur l'autre l'inscription suivante : GUSTAVO ERICI, Patriæ, Libertatis, Religionis, Vindici, er Nobili Cive Opt. Regi , poft Bina Sæcula, posuit Ordo Equestris, 1973

Le chancelier de justice a porté des plaintes cono tre différens membres du parlement de la province de Gothie; mais le tribunal suprême à qui cette affaire est soumise, ne la jugera que le 3 Novembre prochain. On a appris par celle du Sr. Inkmann, injustement poursuivi & calomnié, à atendre le tems & les circonstances jettent du jour sur toutes les especes d'accusations criminelles, pour que l'innocent ne soit pas confondu avec le coupable. Ceux qui font accusés ont conservé la liberté de leurs biens, & ils sont cenfés innocens jusqu'à entiere conviction; ce n'est qu'alors qu'on procédera contre eux dans les for

Le roi a fait construire une magnifique chalou. pe à 18 rames, pour aller prendre la duchesse de Sudermanie à Daleroe, & la transporter ici jufqu'aux pieds du château. On ne sçait pas encore: le jour de l'arrivée de cette princesse. Depuis quelque tems l'on n'avoit plus parlé du voyage du roi, & l'on en croyoit le projet abandonné; mais aus jourd'hui l'on assure de nouveau, que ce monarque se rendra en Finlande , & de-là peut-être à

que

mes.

Pétersbourg ; qu'ensuite S. M. s'embarquera à Revel, pour aller par mer au camp qui se formera au cominencement de Septembre dans la Scanie.

Les Srs. Boyer & Toerngreen, négocians de Gothenbourg, viennent de receroir le privilege qui leur a été expédié en qualité de directeurs de la compagnie de la pêche de la baleine en Græna land, & dans le détroit de Davis. Voici les principaux avantages accordés à cet établissement. 1o, Le gouvernement lui accorde l'entiere liberté de. la pêche pour 20 ans. 2o. Il lui est libre de fixer un fond aufli considérable qu'il le jugera à pros pos pour parvenir-au but qu'il se propose, avec la liberté de pouvoir tirer ce fond de Gothenbourg ou de Stockholm. 3°. Il est permis à tous: ceux qui le voudront, de s'intéresser dans cette compagnie , dont les membres seront exempés de: tout impôt, & dont on ne pourra saisir les vaisa seaux, ni les empêcher en ucune miniere de remplir leur but. -4%. La moindre souscription doit être de 500 rixdalles; monnoie d'argent. 5o. La couronne avancera à la compagnie 3 tonnes d'or, à 3 pour cent d'intérêt, & cela pendant 19. ans; la compagnie sera la maitresse de s'en faire : d'abord délivrer une. 6o. Il lui est libre d'acheter des vaiffeaux de l'étranger, & tout ce qui lui. fera nécessaire ici pour les équiper, ne paiera aucun droit. 7o. La pêche qu'elle importera ne sera sujette à aucun impôt, & elle ne paiera qu'un troisieme pour 100 de celles qu'elle exportera. -84. Les matelots de la compagnie ne pourront : point être enrôlés de gré ou de force pour la maa rine militaire; eux & leurs enfans ne paieront aucune charge publique. 9o. La compagnie pour-ra , moyennart un loyer peu conlidérabie, faire :: usage de la maison que la couronne poisede "rès : de Gothenbourg pour y faire la quarantaine, lorlque les circonstances l'exigeronc. Son bureau prin.

[ocr errors]
« PreviousContinue »