Bulletin de la Société scientifique du Dauphiné, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 298 - De plus, on voit, ainsi que nous l'avons déjà dit, de grandes masses de gneiss et de protogyne, constituant les parties les plus élevées et les plus centrales de la chaîne talqueuse , être superposées, sur une étendue considérable, à des couches de schiste calcaire. Ces dernières doivent, par conséquent, être considérées comme étant les plus anciennes de la contrée. Nulle part, au moins dans les Alpes du Dauphiné et de la Savoie, on ne découvre les traces d'un noyau central cristallin,...
Page 172 - GRAS, dans le Bulletin de la société de statistique du département de l'Isère, tom. 2, pag. 177-185. M. Gueymard rend compte de l'analyse faite récemment au laboratoire de la Faculté des Sciences , d'une substance connue dans le commerce sous le nom ^f engrais surazoté , et dont la puissance fertilisante est considérable.
Page 456 - ... nécessaire pour conserver l'égalité dans la distribution des charges publiques; d'ailleurs, étant perpétuels, ils seront en état d'acquérir une connaissance parfaite des affaires de leur communauté, et se rendront capables, par une longue expérience, de satisfaire à tous leurs devoirs et aux obligations qui sont attachées à leur ministère ; et d'autant que, dans les principales villes de notre royaume...
Page 13 - Tunique but d'éclairer les consommateurs de bois et de donner de la publicité à ses procédés , connus seulement du monde savant. Le 22 juillet 1841 , M. le docteur Boucherie écrivit au premier magistrat de l'Isère la lettre suivante : « Au moment de mon départ pour Toulon , je reçois la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire le 17 de ce mois, pour me demander s'il me convient que M. l'ingénieur en chef des mines de l'Isère fasse deslecons publiques sur mes procédés de pénétration...
Page 366 - Le président de vogue était chargé de veiller au bon ordre, de convoquer les musiciens et d'amener à la fête le plus de danseuses qu'il pouvait trouver. A cet effet cet abbé allait à domicile inviter les jeunes filles, promettait à leurs parents aide et protection, de ne point les perdre de vue et de les prendre sous sa sauvegarde ; celles qui acceptaient nouaient un ruban au bâton que portait l'abbé et qui était la marque de sa dignité (p.
Page 290 - Pour lui , le granite lalquenx, le gneiss, le schiste micacé, sont des roches formées de la même manière , liées entre elles par des transitions insensibles et que l'on ne peut séparer géologiquement. Il y réunit des roches amphiboliques et serpentineuses, des schistes noirs avec anthracite et des calcaires grenus, quelquefois micacés» Les observations que nous avons faites dans toute l'étendue du terrain talqueux sont parfaitement d'accord avec celles des grands géologues qui viennent...
Page 263 - ... Chirurgie, commencera par des préleçons qui se feront aux jours indiqués dans une des salles du college , à deux, heures après midi , et seront suivies de démonstrations particulieres dans le jardin public et d'herborisations aux environs de la ville, depuis sept heures du matin, jusqu'à dix.
Page 281 - Les premiers constituent, à quelques exceptions prés, les parties les plus élevées de la chaîne, celles que l'on nomme les Alpes centrales. Ce sont elles surtout qui ont offert de grandes difficultés aux observateurs. Leurs couches, bouleversées dans tous les sens, altérées par des agents plutoniques, sont liées par des relations géologiques difficiles à saisir, et qui souvent paraissent contradictoires.
Page 166 - ... suivi d'un catalogue des plantes qui y ont été nouvellement découvertes Grenoble, de l'imprimerie royale, MDCCLXXIX; in-8° de 49 pag. 3. Mémoire sur la nourriture des chevaux et des bestiaux, et observations de médecine sur l'art vétérinaire et l'agriculture. [Affiches de Dauphiné, n°s des 16 et 23 juin et 14 juillet 1780.
Page 290 - ... de la chaîne talqueuse, et ce sont en général les plus élevées, offrent une structure plus cristalline que d'autres et paraissent être formées presque exclusivement de protogyne ; mais cet état cristallin qu'affectent leurs couches ne vient nullement d'une ancienneté plus grande; il paraît dépendre surtout des dislocations violentes qu'elles ont éprouvées, et de la grande hauteur à laquelle elles ont été portées par les soulèvements. En examinant , en effet, les relations des...

Bibliographic information