Correspondance et écrits politiques de S.M. Louis XVIII, roi de France et de Navarre

Front Cover
Chez Rapilly, 1824 - 220 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 3 - Ainsi, si l'on veut que vous nous fassiez dire quelque chose, ne vous gênez pas. Soyez tranquille sur votre sûreté; nous n'existons que pour vous servir ; nous y travaillons avec ardeur, et tout va bien.
Page 150 - Bientôt on se demandera pourquoi l'on se bat : et l'on verra que c'est pour servir l'ambition d'une troupe de factieux qu'on méprise, contre un Roi qui s'est toujours montré juste et humain; pourquoi l'on se ruine: et l'on verra que c'est pour assouvir la cupidité de ceux qui se sont emparés de toutes les richesses de l'État, qui en font le plus détestable usage, et qui, chargés de restaurer...
Page 157 - ... rejeter des décrets diamétralement contraires à son vœu exprimé par l'unanimité de ses cahiers; et nous désavouerions pour elle des mandataires infidèles, qui, en violant ses ordres et transgressant la mission qu'elle leur...
Page 141 - Notables , je me déclarai sur la question fondamentale qui divisait encore les esprits , je n'ai pas cessé de croire qu'une grande révolution était prête; que le Roi , par ses intentions, ses vertus et son rang suprême , devait en...
Page 148 - ... leur ouvrage: le but des Puissances confédérées n'est que de soutenir la partie saine de la Nation, contre la partie délirante, et d'éteindre au sein du Royaume le volcan de fanatisme dont les éruptions propagées menacent tous les Empires. D'ailleurs, SIRE, il n'ya pas lieu...
Page 161 - ... de demeurer fidèle à son Roi, à sa patrie, à son honneur ; les droits de la magistrature, qui regrette, beaucoup plus que la privation de son état, de se voir réduite à gémir en silence de l'abandon de la justice, de l'impunité des crimes, et de la violation des lois dont elle est essentiellement dépositaire; enfin, les droits des possesseurs quelconques, puisqu'il n'est point en France de propriété qui ait été respectée, point de citoyens honnêtes qui n'aient souffert. Comment...
Page 164 - Puissions-nous être bientôt au moment heureux où, rétabli en pleine liberté, vous nous verrez voler dans vos bras, y renouveler l'hommage de notre obéissance, et en donner l'exemple...
Page 109 - Bonaparte avec ceux qui l'ont précédé ; j'estime sa valeur, ses talents militaires ; je lui sais gré de plusieurs actes d'administration, car le bien que l'on fera à mon peuple me sera toujours cher ; mais il se trompe, s'il croit m'engager à transiger sur mes droits.
Page 149 - D'ailleurs , sire, il n'ya point lieu de croire que les Français, quelque soin qu'on prenne d'enflammer leur bravoure naturelle, en exaltant, en électrisant toutes les têtes par des prestiges de patriotisme et de liberté, veuillent long-temps sacrifier leur repos, leurs biens et leur sang pour soutenir une innovation extravagante qui n'a -fait que des malheureux.
Page 156 - ... votre main de souscrire une acceptation que votre cœur rejette, que votre intérêt et celui de vos peuples repoussent, et que votre devoir de Roi vous interdit expressément, nous protesterions, à la face de toute la terre, et de la manière la plus...

Bibliographic information