L'Esprit des journaux, françois et étrangers, Issue 2

Front Cover
Valade, 1792 - Periodicals
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 243 - ... grande circonspection dans les mesures ; qu'à peine sortis des agitations et des orages d'une révolution, et au milieu des premiers essais d'une constitution naissante, il ne fallait négliger aucuns des moyens qui pouvaient préserver la France des maux incalculables de la guerre.
Page 241 - ... j'ai respecté l'écriture et la signature de mon roi; mais l'omission totale du nom de frère, et, plus que tout, les décisions rappelées dans cette lettre, m'ont donné une nouvelle preuve de la captivité...
Page 3 - Noyers, vis-à-vis Saint-Yves, pour toute la France, au prix de 27 liv. pour Paris , & de 33 pour les Provinces, rendu franc de port par-tout le Royaume. A Nancy, chez Matthieu, Lib.
Page 264 - C'est une vieille folie qui court en l'esprit des plus sages français qu'il n'ya rien qui puisse tant soulager le peuple que de telles assemblées; au contraire, il n'ya rien qui lui procure plus de tort pour une infinité de raisons...
Page 249 - ... refusés à les réprimer, naissaient de l'ardeur inquiète de la liberté, et qu'au moment où sa cause appellerait une défense ouverte, la vie et les propriétés seraient en sûreté parfaite dans l'intérieur du royaume...
Page 243 - Mes démarches n'ont pas eu le même fuccès auprès de quelques autres Princes : des réponfes peu mefurées ont été faites à mes réquifitions. Ces injuftes refus provoquent des déterminations d'un autre genre. La Nation...
Page 243 - ... négliger aucun des moyens qui pouvoient préferver la France des maux incalculables de la guerre. Ces moyens , je les ai tous employés : d'un côté j'ai tout fait pour...
Page 48 - Ce rapport, extrait de la Médecine éclairée par les sciences physiques ou Journal des découvertes relatives aux différentes parties de l'art de guérir, a été lu à la Société de médecine, dans sa séance publique du 30 août 1791, par M.
Page 246 - Le roi veut la paix; & par la voie des négociations, il n'a négligé, il ne négligera aucun moyen de la procurer au royaume ; mais, avant tout, il veut la conftiuition qu'il a jurée, & il la veut aflez pour ne redouter aucune des mefures capables de t'aflermir.
Page 247 - ... préparés à le combattre dès que le gouvernement a paru l'adopter ; mais vous déconcerterez de tels systèmes , et l'on persuadera difficilement à une nation courageuse que de vains discours suffisent à la défense de sa liberté.

Bibliographic information