Histoire de France, sous le regne de Louis XIV.

Front Cover
M. Bohm et compagnie, 1722 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 292 - Quoiqu'il fût né de parens catholiques, qu'il assistât à la messe , qu'il fût instruit à faire le signe de la croix et à se mettre à genoux dans la contenance d'un homme qui prie, il n'avoit jamais joint à tout cela aucune intention , ni compris celle que les autres y joignoient.
Page 291 - Artifan, fourd & muet de naif*-' ,,fance, commença tout d'un coup à parler, au grand «étonnement de toute la Ville. On fçut de lui que quelques „ trois ou quatre mois auparavant, il avoit entendu le fon des » cloches, & avoit été extrêmement furpris de cette fenfation a> nouvelle & inconnue.
Page 188 - ... leur est acquise; et voulant exciter tous ceux de nos sujets nobles et autres qui peuvent avoir de l'inclination ou du talent pour le commerce à s'y adonner, et engager ceux qui ont...
Page 78 - Et d'autant qu'il pourroit naître quelque controverfe au Sujet de la Religion , dans les lieux que les Alliez efperent de conquerir, ils conviendront entr'eux de fon exercice, au tems fufdit de la Paix. XI. Les Alliez feront obligez de s'entr'aider & fecourir de toutes leurs forces, au cas que le Roi de France ou quelque autre que ce foit , vint à attaquer l'un d'entr'eux à caufe du prefent Traité. XII. Soit que l'on puifle maintenant tranfiger fur...
Page 70 - Duc d'AN jou , & s'eft emparé à main armée des Provinces) du Païs-Bas Efpagnol , & du Duché de Milan, & qu'il tient une Flotte dans le Port de Cadix toute prête à faire voile , & qu'il a envoyé plufieure Vaifieaux de guerre aux Indes qui font foumifes a l'Efpagne, ¿fequepar ce moyen & plufieurs autres , le...
Page 71 - ... empire. Or comme cette conduite du roi très-chrétien a mis sa Majesté Impériale dans la nécessité d'envoyer une armée en Italie, tant pour la conservation de ses droits particuliers , que pour celle des fiefs de l'Empire, de même le roi de la Grande-Bretagne a jugé qu'il était...
Page 73 - Majefté de la GrandeBretagne, & les Seigneurs Etats-Généraux des Provinces-Unies, n'ayant rien tant à cœur que la Paix & la tranquillité de toute l'Europe , ont jugé qu'il ne pouvoit rien y avoir de plus efficace pour l'affermir, que de procurer à Sa Majefté Impériale une...
Page 291 - Enfuite il lui étoit forti comme une «efpece d'eau de l'oreille gauche, & il avoit entendu parfaite,,ment des deux oreilles. Il fut ces trois ou quatre mois «à écouter fans rien dire, s'accoutumant à répéter tout bas les «paroles qu'il entendoit, & s'afFermiflànt dans la prononciation & dans les idées attachées aux mots.
Page 75 - Côte de Tofcane, qui peuvent fervir à la même fin & être utiles pour la Navigation & le Commerce des Sujets de fa Majefté Britannique & des Provinces-Unies.
Page 76 - Paix avec l'Ennemi, fi ce n'eft conjointement , avec la participation 6t le Confeil des autres Parties. Et la dite Paix ne pourra être conclue, fans avoir obtenu pour Sa Majefté Impériale...

Bibliographic information