Annales de philosophie chrétienne

Front Cover
Roger et Chernoviz, 1856 - Philosophy
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 347 - ... philosophie cartésienne. Je vois naître de son sein et de ses principes, à mon avis mal entendus, plus d'une hérésie; et je prévois que les conséquences qu'on en tire contre les dogmes que nos pères ont tenus la vont rendre odieuse, et feront perdre à l'Église tout le fruit qu'elle en pouvait espérer pour établir dans l'esprit des philosophes la divinité et l'immortalité de l'âme.
Page 144 - En vain par sa grimace un bouffon odieux ' A table nous fait rire et divertit nos yeux : Ses bons mots ont besoin de farine et de plâtre. Prenez-le tête...
Page 149 - Quoi ! bannir des enfers Proserpine et Pluton ! Dire toujours le Diable, et jamais Alecton! Sacrifier Hécate et Diane à la lune, Et dans son propre sein noyer le vieux Neptune!
Page 198 - Plusieurs députations tant de la garde nationale que des sociétés patriotiques, formaient un cortège nombreux, et ont conduit le corps sur les ruines de la Bastille. On avait élevé une plate-forme sur l'emplacement qu'occupait la tour dans laquelle Voltaire fut renfermé...
Page 426 - Mme de*** que j'avois à cœur de lui obéir. Il est vrai que le mois où nous sommes m'a fait souvenir de l'ancienne fête des Saturnales, pendant laquelle les serviteurs prenoient avec leurs maîtres des libertés qu'ils n'auroient pas prises dans un autre temps.
Page 191 - Voltaire vivant par l'Europe étonnée ; mort , toutes les nations le lui ont consacré , et quand tous ses détracteurs ont péri , sa mémoire est devenue immortelle. Voltaire a créé un monument qui repose sur les plus grands bienfaits , comme sur les plus sublimes productions du génie. Voltaire a terrassé le fanatisme ^dénoncé les erreurs jusqu'alors idolâtrées de nos antiques institutions ; il a déchiré le voile qui couvrait toutes les tyrannies.
Page 347 - J'entends ceci, et je n'entends pas cela ; et sur ce seul fondement, on approuve et on rejette tout ce qu'on veut...
Page 201 - Voltaire couronnés; on lisait les maximes les plus connues de ses immortels ouvrages. Elles étaient dans la bouche de tout le monde. Dans toute la longueur de la route que ce superbe cortège a traversée, une foule innombrable de citoyens garnissait les rues , les fenêtres , les toits des maisons. Partout le plus grand ordre; aucun accident n'est venu troubler cette fête. Les applaudissements les plus nombreux accueillaient les divers corps qui composaient la marche.
Page 187 - Je jure de veiller avec soin aux fidèles dont la direction m'est confiée. Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Je jure de maintenir de tout mon pouvoir la constitution française décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le roi , et notamment les décrets relatifs à la constitution civile du clergé.
Page 347 - De ces mêmes principes mal entendus, un autre inconvénient terrible gagne sensiblement les esprits , car sous prétexte qu'il ne faut admettre que ce qu'on entend clairement (ce qui, réduit à...

Bibliographic information