Mémoires de la Société des sciences morales des lettres et des arts de Seine-et-Oise [afterw. Académie de Versailles].

Front Cover
1874
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 144 - Les poussent au penchant où leur cœur est enclin, Et leur osent du crime aplanir le chemin! Détestables flatteurs, présent le plus funeste Que puisse faire aux rois la colère céleste!
Page 65 - Tout ce que je vois jette les semences d'une révolution qui arrivera immanquablement, et dont je n'aurai pas le plaisir d'être témoin. Les Français arrivent tard à tout, mais enfin ils arrivent; la lumière s'est tellement répandue de proche en proche, qu'on éclatera à la première occasion et alors ce sera un beau tapage; les jeunes gens sont bien heureux, ils verront de belles choses.
Page 26 - De l'absolu pouvoir vous ignorez l'ivresse, Et des lâches flatteurs la voix enchanteresse. Bientôt ils vous diront que les plus saintes lois, Maîtresses du vil peuple, obéissent aux rois; Qu'un roi n'a d'autre frein que sa volonté même; Qu'il doit immoler tout à sa...
Page 21 - ... c'est une joie douce, noble, pleine de majesté, c'est un goût sublime de la vérité et de la vertu qui les transporte. Ils sont sans interruption, à chaque moment, dans le même saisissement...
Page 9 - D'expier son forfait. On le lui fit bien voir. Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.
Page 10 - Mémoires de la Société des sciences morales, des lettres et des arts de Seine-et-Oise.
Page 371 - France, chevalier des ordres du roi, conseiller en ses Conseils d'Etat et privé, capitaine...
Page 215 - Hélas ! est-ce une loi sur notre pauvre terre Que toujours deux voisins auront entre eux la guerre ; Que la soif d'envahir...
Page 378 - Si vous mandons que ces présentes vous ayez à faire registrer et le contenu eu icelles garder et exécuter selon leur forme et teneur. Car tel est notre plaisir. Donné à Versailles, le vingt-quatrième jour d'avril, l'an de grâce mil sept cent quatre-vingt-cinq et de notre règne le onzième.
Page 46 - La France insultée n'a besoin de l'appui de personne pour se, venger; quant aux Anglais, nous ne nous mêlons pas de leurs affaires, qu'ils ne se mêlent point des nôtres.

Bibliographic information