Page images
PDF
EPUB

ANNALES

DES MINES.

Les ANNALES DES MINES sont publiées sous les auspices de l'administration générale des Ponts et Chaussées et des Mines, et sous la direction d'une commission spéciale formée par le Ministre des Travaux Publics. Cette commission est composée, ainsi qu'il suit, des membres du conseil général des mines, du directeur et des professeurs de l'École des mines, et d'un ingénieur, adjoint au membre remplissant les fonctions de secrétaire :

MM.

CORDIER, insp. gén., membre de
l'Acad. des Sciences, profess. de
géologie au Muséum d'hist. natu-
relle, président.
DE BOUREUILLE, conseiller d'État,
inspecteur général, secrétaire gé-
néral du ministère de l'agricul-
ture, du commerce et des travaux
publics.
ÉLIE DE BEAUMONT, sénateur, insp.
général, membre de l'Acad. des
Sciences, professeur de géologie
au Collège de France et à l'École
des mines.

THIRRIA, inspecteur général.
COMBES, inspecteur général, mem-

bre de l'Académie des Sciences,
directeur de l'École des mines.
LEVALLOIS, inspecteur général.
LORIEUX, inspecteur général.
DE BILLY, inspecteur général.
BLAVIER, inspecteur général.

MM.

FOURNEL, inspecteur général.
DE SÉNARMONT, ingénieur en chef,
membre de l'Académie des Scien-
ces, professeur de minéralogie.
GRUNER, ing. en chef, professeur de
métallurgie.

PIÉRARD, ing. en chef, secrétaire du
conseil général.

DE VILLENEUVE, ingén. en chef, professeur de législation des mines. CALLON, ingénieur en chef, pro

fesseur d'exploitation. Rivor, ing., professeur de docimasie. DE CHEPPE, ancien chef de la division des mines.

COUCHE, ingénieur en chef, professeur de chemins de fer et de construction, secrétaire de la commission.

DELESSE, ingén. ordinaire, maître de conférence à l'École normale, secrétaire-adjoint.

[ocr errors]

L'administration a réservé un certain nombre d'exemplaires des ANNALES DES MINES pour être envoyés, soit à titre de don aux principaux établissements nationaux et étrangers, consacrés aux sciences et à l'art des mines, soit à titre d'échange aux rédacteurs des ouvrages périodiques français et étrangers, relatifs aux sciences et aux arts. Les lettres et documents concernant les ANNALES DES MINES doivent être adressés, sous le couvert de M. le Ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux Publics, à M. le secrétaire de la commission des ANNALES DES MINES, rue du Dragon, no 30, à Paris.

Avis de l'Éditeur.

Les auteurs reçoivent gratis 15 exemplaires de leurs articles formant au moins une feuille d'impression. Ils peuvent faire faire des tirages à part à raison de 9 fr. par feuille jusqu'à 50, 10 fr. de 50 à 100, et 5 fr. pour chaque centaine ou fraction de centaine à partir de la seconde. Le tirage à part des planches est payé sur mémoire, au prix de revient.

La publication des ANNALES DES MINES a lieu par cahiers ou livraisons qui paraissent tous les deux mois. - Les six livraisons annuelles forment trois volumes, dont un consacré aux actes administratifs et à la jurisprudence. Les deux volumes consacrés aux matières scientifiques et techniques contiennent de 70 à 80 feuilles d'impression, et de 18 à 24 planches gravées. Le prix de la souscription est de 20 fr. par an pour Paris, de 24 fr. pour les départements, et de 28 fr. pour l'étranger.

[ocr errors]

PARIS. — IMPRIMÉ PAR E. THUNOT ET C, RUE RACINE, 26.

ANNALES

DES MINES

OU

RECUEIL

DE MÉMOIRES SUR L'EXPLOITATION DES MINES

ET SUR LES SCIENCES ET LES ARTS QUI S'Y RATTACHENT;

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

DUNOD, ÉDITEUR, SUCCESSEUR DE VOR DALMONT,

Précédemment Carilian-Goury et Vor Dalmont,

LIBRAIRE DES CORPS IMPÉRIAUX DES PONTS ET CHAUSSÉES ET DES MINES,

Qual des Augustins, 49.

1859

DES MINES.

DU PLATINE

ET DES MÉTAUX QUI L'ACCOMPAGNENT.

Par MM. H. SAINTE-CLAIRE DEVILLE et H. DEBRAY.

La métallurgie du platine est un art tout moderne, l'introduction du platine dans les laboratoires de la science et de l'industrie date de quelques années. Aussi tout ce qui se rattache à la métallurgie de ce métal et de ses congénères est en général peu connu, quoique méritant d'une façon toute particulière l'attention des savants. L'intérêt personnel du chimiste y est engagé : car c'est lui qui emploie principalement le platine, et c'est à ce métal qu'il doit, en outre de quelques expériences capitales, les moyens d'opérer avec sécurité et promptitude dans la plupart des analyses. Jusqu'ici, en effet, le platine n'a reçu, en dehors des usages chimiques, aucune application de quelque importance. Le minerai de platine, quand on saura mieux le chercher ou quand on voudra exploiter largement les gîtes connus, ne sera peut-être pas plus rare que l'or, et comme le platine est à peu près indestructible et que sa valeur considérable le protége contre les pertes et accidents TOME XVI, 1859.

« PreviousContinue »