Journal politique: ou Gazette des gazettes

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 46 - ... égarer au point de perdre de vue ce qu'ils doivent à la patrie , ce qu'ils doivent à mon affection , ce qu'ils doivent à eux-mêmes? Ce parti extrême eût paru moins étonnant il ya quelques mois, quand l'anarchie...
Page 19 - L'Assemblée nationale vous requiert, en vertu de la Constitution française, titre III, chapitre 2, section ni, article 2, de rentrer dans le royaume dans le délai de deux mois, à compter de ce jour, faute de quoi et après l'expiration dudit délai, vous perdrez votre droit éventuel à la régence.
Page 48 - ... servir en tenant la France entière dans une inquiétude et une agitation qui font le tourment de ma vie. La révolution est finie, la constitution est achevée. La France la veut, je la maintiendrai; c'est de son affermissement que dépend aujourd'hui le salut de la monarchie. La constitution vous a donné des droits, elle ya mis une condition que vous devez vous hâter de remplir. Croyez-moi, mon frère, repoussez les doutes qu'on voudrait vous donner sur ma liberté. Je vais prouver, par un...
Page 37 - Patrie ,'&" ils feront punis de la peine portée dans le précédent article. » IV. Dans les quinze premiers jours du même mois la haute Cour nationale fera convoquée , s'il ya lieu. » V. Les revenus des condamnés par contumace, feront, pendant leur vie, perçus au profit de la Nation, fans préjudice des droirs des femmes , enfans 6ç cica;:ciers légitimes.
Page 37 - Dans les quinze premiers jours du même mois, la haute cour nationale sera convoquée s'il ya lieu. V. Les revenus des conjurés condamnés par contumace seront pendant leur vie perçus au profit de la nation, sans préjudice des droits des femmes, enfants et créanciers légitimes. VI. Dès...
Page 48 - ... l'abandonner, et lui refuser les secours qu'il a droit d'attendre de tous. Le roi n'ignore pas que plusieurs citoyens, des propriétaires surtout, n'ont quitté leur pays que parce qu'ils n'ont pas trouvé dans l'autorité des lois la protection qui leur était due ; son cœur a gémi de ces désordres.
Page 5 - Ordres de l'Etat leurs droits véritables fondés fur les loix de la Monarchie , à chaque citoyen fes propriétés , au Royaume fon antique...
Page 45 - Francais expatriés étoierit rentrés dans le royaume , et le roi se flattoit de les voir chaque jour revenir en plus grand nombre. Le roi, plaçant encore son espérance dans les mêmes mesures , vient de refuser sa sanction à un décret de l'assemblée nationale , dont plusieurs articles rigoureux lui ont paru contrarier le but que la loi devoit se proposer, et que réclamoit l'intérêt du peuple et ne pouvoit pas compatir avec' les mœurs de la nation et les principes d'une constitution libre.
Page 4 - Indignés des calomnies par lesquelles on s'efforce de rendre suspect notre amour pour un frère , et notre soumission pour un roi que ses malheurs ne nous rendent que plus cher et plus respectable, nous croyons qu'il ne suffit pas de livrer les calomniateurs au mépris qu'ils méritent, mais que notre honneur nous engage à publier hautement une profession de foi qui fut et sera toujours la nôtre. Rétablir le respect...
Page 46 - ... marins songeassent à se séparer de leur roi? Dites bien à ces braves officiers que j'estime , que j'aime, et qui l'ont si bien mérité, que l'honneur et la patrie les appellent. Assurez-les...

Bibliographic information