Mémoires et souvenirs d'un pair de France, ex-membre du Sénat conservateur, Volume 2

Front Cover
Chez les marchands de nouveautés, 1840 - France
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 169 - ... je jure d'être fidèle à la nation et à la loi; d'employer tout le pouvoir qui m'est délégué à maintenir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale constituante, et à faire exécuter les lois. «Puisse cette grande et mémorable époque être celle du rétablissement de la paix, de l'union, et devenir le gage du bonheur du peuple et de la prospérité de l'empire!
Page 168 - Majestés, les moyens les plus efficaces relativement à leurs forces, pour mettre le roi de France en état d'affermir, dans la plus parfaite liberté, les bases d'un gouvernement monarchique, également convenable aux droits des souverains et au bien-être de la nation française.
Page 29 - Quant à mes opinions personnelles, j'en parlerai avec confiance à mes concitoyens. Depuis le jour où, dans la seconde Assemblée des notables, je me déclarai sur la question fondamentale qui divisait encore les esprits, je n'ai pas cessé de croire qu'une grande révolution était prête-, que le Roi, par ses intentions, ses vertus et son rang suprême, devait en...
Page 34 - ... consignés dans les explications que Monsieur veut bien donner à l'Assemblée. Le prince va au-devant de l'opinion publique ; le citoyen met le prix à l'opinion de ses concitoyens, et j'offre à Monsieur, au nom de l'Assemblée, le tribut de respect et de reconnaissance qu'elle doit à ses sentimens, à l'honneur de sa présence , et surtout au prix qu'il attache à l'estime des hommes libres.
Page 398 - Aubry me laisse sur le pavé lorsqu'il pourrait faire de moi quelque chose. Je me sens de force à primer les généraux Santerre et Rossignol , et l'on ne trouvera pas un petit coin de la Vendée ou ailleurs pour m'employer?
Page 148 - S'agitaitil une question importante ; tous les yeux se tournaient machinalement vers la place qu'occupait Mirabeau ; on semblait l'inviter à se rendre à la tribune et attendre , pour se former une opinion , qu'il eût éclairé l'Assemblée.
Page 169 - En conséquence, je jure d'être fidèle à la nation et à la loi; d'employer tout le pouvoir qui m'est délégué à maintenir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale constituante, et à faire exécuter les lois.
Page 30 - Roi, par ses intentions, ses vertus et son rang suprême, devait en être le chef, puisqu'elle ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque ; enfin , que l'autorité royale devait être le rempart de la liberté nationale, et la liberté nationale, la base de l'autorité royale.
Page 399 - Tu es heureux ! ta réputation ne dépend de personne ; deux heures passées sur des planches te mettent en présence du public qui dispense la gloire. Nous autres militaires, il nous faut l'acheter sur une plus vaste scène, et on ne nous permet pas toujours d'y monter. Ne regrette donc pas ta position ; reste sur ton théâtre. Qui sait si je reparaîtrai jamais sur le mien? J'ai vu hier Monvel ; c'est un parfait ami ; Barras me fait de belles promesses; les tiendra-t-il? J'en doute. En attendant,...
Page 34 - Monsieur est donc le premier auteur de l'égalité civile ; il en donne un nouvel exemple aujourd'hui, en venant se mêler parmi les représentans de la commune, où il semble ne vouloir être apprécié que par ses sentimens patriotiques ; ces sentimens sont consignés dans les explications que Monsieur veut bien donner à l'Assemblée.

Bibliographic information