Etats de la Confédération germanique: Pour faire suite à l'histoire générale de l'Allemagne

Front Cover
Chez F. Didot frères, 1842 - 692 pages
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 41 - Je veux que le roi se déclare; je saurai alors ce que j'aurai à faire; mais s'il est contre moi, il perdra tout ce qu'il a.
Page 117 - Majestés, les moyens les plus efficaces relativement à leurs forces, pour mettre le roi de France en état d'affermir, dans la plus parfaite liberté, les bases d'un gouvernement monarchique, également convenable aux droits des souverains et au bien-être de la nation française.
Page 120 - Zach croyait ces deux corps coupés. « Cependant la division Victor s'était ralliée et brûlait d'impatience d'en venir de nouveau aux mains. Toute la cavalerie de l'armée était massée en avant de San-Juliano, sur la droite de Desaix, et en arrière de la gauche du général Lannes. Les boulets et les obus tombaient sur San-Juliano; une colonne de six mille grenadiers de Zach en avait déjà gagné la gauche.
Page 120 - Mêlas, qui croyait la victoire décidée, accablé de fatigue, repassa les ponts et rentra dans Alexandrie, laissant au général Zach , son chef d'étatmajor, le soin de poursuivre l'armée française. Celui-ci croyant que la retraite de cette armée...
Page 22 - ... qui ne peuvent se faire que sur délibérations; qu'un commissaire des guerres résidant dans chaque brigade surveille la comptabilité et vise toutes les pièces de dépense. Je passe à l'administration de la justice. Justice prompte, impartiale et sans frais, justice à portée des justiciables , tel est sans doute le premier besoin de tous les peuples ; mais ce besoin se trouve bien mieux senti par un peuple pauvre et simple. Aussi rien de plus sage et de mieux calculé, rien de plus conforme...
Page 131 - C'est lui qui vous envoie ! Dans quelle attitude veut-il donc me placer en présence du peuple français? Il s'abuse étrangement, s'il croit qu'un trône mutilé puisse être, en France, un refuge pour sa fille et son petit-fils ? Ah ! Metternich, combien l'Angleterre vous at-elle donné pour vous décider à jouer ce rôle contre moi ? » A ces mots, qu'il n'est plus possible de retenir, M.
Page 119 - L'ennemi avait enfin emporté Marengo, et la division Victor, après la plus vive résistance, ayant été forcée, s'était mise dans une complète déroute. La plaine sur la gauche était couverte de nos fuyards, qui répandaient partout l'alarme, et même plusieurs faisaient entendre ce cri funeste...
Page 19 - ... soin , et , chose remarquable , une opération aussi importante que celle d'un cadastre est exécutée depuis longtemps pour la frontière militaire. La raison s'en trouve dans le nombre considérable d'officiers instruits et capables que renferment les régiments , et qui ont pu être employés à ce travail en temps de paix. Le tableau indicatif de toutes les terres, avec leur classement, existe dans chaque régiment.
Page 21 - Je compléterai ce tableau en ajoutant que chaque régiment est administré par un conseil responsable, auquel le capitaine d'économie fait toutes les propositions et les rapports sur l'administration générale ; que les fonds sont déposés dans une caisse à trois clefs, qui ne peut s'ouvrir qu'en présence des membres du conseil, et que les officiers d'économie, qui font les recettes dans les compagnies, versent les sommes perçues une fois par semaine ; qu'un premier et un second maître des...
Page 16 - ... engourdir. Que manque-t-il donc à Vienne? Il lui manque la liberté de la pensée; ou plutôt l'absence de la pensée s'y fait voir. Tout y est permis, tout y est possible , sauf de diriger son esprit sur les graves et mâles objets d'où dépendent les destinées de l'homme et du genre humain. Des spéculations profondes à Vienne? erreur ! De l'enthousiasme? folie! Il faudrait écrire sur les poteaux de la route de Vienne : On ne pense point ici.

Bibliographic information