Page images
PDF
EPUB

7

[ocr errors]

traite, créa chevalier de celui de l'étoile polaire M. Charles Hiarne, affeffeur au college royal des mines. Le 30, le roi donna l'accolade aux nouveaux chevaliers de ce dernier ordre, & S. M. accorda à l'un d'eux, M. Piper, maréchal de cour de la reine douairiere, des lettres de pobleffe, ainfi qu'au confeiller fon frere, avec le droit de prendre les mêmes armes accordées par Charles XII au bourguemeftre de ce nom, dont ils defcendent.

Le 7 de ce mois, le duc d'Oftrogothie fe rendit à Ulrichfthall, où il prit congé de L. M. Le 9, ce prince, dont la fuite eft peu nombreuse, prit la route des pays étrangers, où il fe propofe de garder l'incognito, fous le nom de comte d'Oeland. Le lieutenant-colonel baron de Taube, chambellan du roi, & le major baron de Stromfeld, gentilhomme de la chambre du prince, font les principaux officiers qui l'accompagnent. S. A. R. dirige fa route fur Yitadt, Stralfund, Magdebourg, Leipfig, Drefde, Prague & Vienne; elle commencera enfuite fon voyage d'Italie par Venife, & le finira par Turin,, d'où elle ira en France, en Angleterre & en Hollande.

-57

Le duc de Sudermanie, après avoir fait, le 7 & le 8, la revue des gardes-du-corps, eft parti le 10, pour fe rendre en Scanie, où il fera exé-cuter à fon régiment de cavalerie les manoeuvres prefcrites par la nouvelle ordonnance. S. A. R. eft chargée auffi d'introduire le nouvel exercice dans toute l'infanterie; des officiers-majors de chaque régiment fe rendront près de fa perfonne, pour y recevoir les inftructions dont le nouveau réglement eft accompagné. Atin d'épargner les frais du voyage aux onciers des régimens répartis en Finlande, on y envoie, pour Je même objet, le général-major Meyerfeld

A S

On fait déjà les préparatifs néceffaires pour le camp qui fe formera, vers la fin de ce mois, dans la plaine de Ladugard.

La vente de l'eau-de-vie de grain, dont les Suédois avoient été longtems privés, fe fait avec le plus grand fuccès. Le peuple de cette capitale a fait éclater à cette occafion les tranfports de fa joie ; mais ils ont été fuivis de quelques excès inféparables de l'ivreffe. Les amateurs de cette boiffon affluent en fi grand nombre aux endroits où on la débite, que cet empreffement général a fait naitre l'idée à quelques détailleurs d'en hauffer tout-à-coup le prix; mais la police en a condamné plufieurs à des peines pécuniaires, & la paru depuis un édit qui fixe l'amende à 10 écus, monnoie d'argent. Une autre ordonnance ftatue fur la punition des receveurs de cette ferme royale qui diffiperont les deniers qui leur auront été confiés, & prononce la peine de mort lorfqu'il fe trouvéra dans leur caiffe un vuide de 2 mille écus.

[ocr errors]

On apprend de Carlfcron, que le comte de Sinclair, gouverneur général de la Pomeranie, y eft arrivé, ainfi que le commiffaire d'état Lagerftrahl, & le confeiller de guerre Orrfchild. L'objet de ce voyage eft de faire des augmenta tions confidérables aux fortifications de cette ville, & de déterminer les arrangemens néceffaires pour transférer ici le college de l'ami Fauté.

DANEMARCK.

COPENHAGUE (le 20 Mai.) Le roi vient de nommer chevaliers de l'ordre de Dannebrog, le général-major Jean-Fréderic Seheftedt; le général-major George-Fréderic Krogh; le général major Chriftian Lohenskiold; le général - major Nicolas-Maximilien baron de Gerfdorf; le géné–

ral-major Erneft-Chriftophe de Blucher; le char bellan Schack, actuellement de fervice; le grandécuyer de Reitzenftein à Anfpach; le chambe lan Rabe; le chambellan Linftow; le chambellan de Qualen; le chambellan Jugert; le chambellan Buloft; le contre-amiral Fontenay; le général-major Johansen.

Le 6 de ce mois, le prince de Raffadali, envoyé extraordinaire du roi des Deux-Siciles en cette cour eut fon audience de congé du roi & de la famille royale; on dit que ce miniftre va remplir les mêmes fonctions à la cour de Madrid.

Les 6,7 & 8, les régimens qui forment notre garnison, furent paffés fucceffivement en revue par le prince de Bevern, gouverneur de cette capitale; les 12, 14 & 16, ils firent leurs évolutions en présence du roi & de la famille royale.

:

Quelques jours auparavant, le roi avoit vu lancer à l'eau 3 bâtimens de nouvelle conftruction, qui furent bénis, fuivant l'ufage, par le prévôt Hée le premier eft un vaiffeau de guerre de 64 canons, nommé le Droit d'indigénat; le fecond une frégate de guerre de 36 canons, ap pellée le Cronenbourg, & le 3me. un yacht royal, fous le nom de l'Aigle.

La compagnie afiatique vient d'élire pour fes directeurs MM. Haaber & de Hemert.

Depuis que ceux qui exercent icila profeffion de comédiens, ne font plus exclus de la fociété, & qu'ils en partagent toutes les prérogatives, nous avons l'avantage de voir des citoyens honnêtes confacrer leurs talens, fans rougir, aux plaifirs du public. Indépendamment de l'école fondée pour former les acteurs, le roi vient d'en établir une nouvelle, où l'on enfeigne la mufique vocale & inftrumentale. Ces établillemens, & les

efforts des fujets qui font inftruits & protégés, nous promettent avant peu un théâtre national qui n'empruntera rien des étrangers.

POLOGNE.

WARSOVIE (le 21 Mai.) Le maréchal Char les-Léonard de Bieberstein defirant fe retirer dans fes terres en Saxe, a remis l'administration générale des poftes de Pologne entre les mains du roi, qui a difpofé de cette place importante & lucrative en faveur du comte de Priebendowski, waivode de Pomérélie. La république fait une penfion confidérable au maréchal de Bieberftein.

Sur la préfentation faite par le confeil permanent de trois fujets pour la place de caftellan d'Owrucz, S. M. y a nommé M. Prufzinski, qui a déjà prêté ferment en cette qua

lité.

Le roi a fini tous les actes de dévotion prefcrits pour gagner le jubilé. C'eft envain que l'évêque de Pofen & de Warfovie, ayant égard à la rigueur du tems & à la foiblefie du tempérament de ce prince, lui avoit propofé de le difpenfer au moins d'une partie de ces exercices de piété; S. M. lui a répondu que dans une affaire qui concerne Dieu & la religion, il ne devoit y avoir aucune distinction entre le fouverain & fes fujets.

Le 8 de ce mois, fête de St. Stanislas, dont le roi porte le nom, on chanta le Te Deum -au bruit du canon, dans l'églife collégiale de St. Jean; mais ce monarque n'y affifta point; & pour fe fouftraire à la gêne des cérémonies d'étiquette, il fe rendit incognito à la terre de Jablonna appartenant au prince- évêque de Plocko, fon frere. Ce prince s'étant embarqué

le matin fur la Viftule, il furvint un ouragan fi violent que tous les efforts des bateliers ne pu rent empêcher que l'yacht du roi ne fût jetté fur un des bancs de fable qui font en grand nombre dans cette riviere; & ce ne fut qu'après un travail de 2 heures, qu'on parvint à le remettre à flor. S. M. arriva heureusement à Jablonna, où elle dina, & revint le foir en cette capitale.

L'ouverture de la diete eft fixée au 26 Août prochain, & celle des diétines anté-comitiales au 15 Juillet. Les univerfaux de convocation font déjà expédiés; le roi y exhorte tous les palatinats & diftricts où fe tiendront ces affemblées à ne choifir pour nonces, que ceux qu'ils connoitront affez généreux pour facrifier leurs intérêts à ceux de la patrie, & affez fermes pour foutenir toute opinion qui pourra tendre au bien général. D'autres diétines, où l'on procede ordinairement à l'élection des députés aux tribunaux, devoient fe tenir le 15 Juillet; máis elles ont été renvoyées au 23.

La fureur des factions pour l'élection des nonces est encore dans toute fa force; mais il y a lieu de croire qu'on la verra s'affoiblir à mefure que les chefs qui l'ont excitée, perdront le crédit fur lequel ils fondoient leurs efpérances. On voit déja s'évanouir le projet d'une con fédération formée par les grands oppofés au confeil permanent; & celui-ci redouble d'efforts pour juftifier la néceffité & l'importance de fon exiftence; il ne difcontinue point fes féances, en préfence du roi, & travaille avec la plus grande activité foir à refondre quelquesunes des nouvelles loix, foit à interpréter celles qui font obfcures ou contradictoires, & à les mettre en état d'être préfentées à la diete. On fe propofe d'y examiner fcrupuleufement la

« PreviousContinue »