Page images
PDF
EPUB

tout à fait oppofées. On fent que fi l'éducation des sitoyens eft néceffaire, celle des inflituteurs ne l'eft pas moins. Il est d'ailleurs plus économe d'entretenir des hommes en corps, que des citoyens ifolés. Le profeffeur pris parmi ces derniers coure plus parce qu'il a plas de befoins. 11 eft inutile d'obferver que les biens polédés par les jefuites ne fuffirojene pas pour foudoyer autant de profeffeurs libres, & que les fonds qui parlent de l'adminiftration des particuliers dans l'adminiftration du fouverain, rendent beaucoup moins. On pourroit propofer de fubfiituer d'autres religieux aux jéfuites; le roi répond qu'ils ne font pas en affez grand nombre dans fes éats pour remplir à la fois leurs fonations & cellès des jefuites; ils ne font pas d'ailleurs auffi propres à l'éducation que la fociété qui s'en occupe depuis deux fiecles & demi. S. M. n'a d'autre but que le bien de fes fujets, & le bon ordre dans fes états; l'expérience qu'on a faite de la maniere d'enfeigner des jéfutes, la certitude qu'on a de la rendre encore plus efficace par des réglemens particuliers, & la difficulté de trouver ailleurs ce qu'il faudroit pour les fuppléer, la déterminent à conferver ceux qui étoient chargés de ces fonctions pour les continuer, Elle defire de les conferver en corps fous le régime que le St. Pere jugera le plus convenable. Tout peut en conféquence fe combiner avec l'honneur & les. intérêts de la cour de Rome; fi le St. pere par une extrême délicateffe, ou en vertu de circonftances qui ne le Fermettroient pas, refufoit d'accorder une demande fi jufte S. M. fe contentera, du moins pour le préfent, que le pape donne aux évêques pruffiens, l'avis tacite, nonfeulement de ne point troubler, mais d'approuver prudemment les fonctions ordinaires des jéfuites.

NAPLES ('le 29 Février. ) L'avocat de la couronne a fait féqueftrer les revenus de l'abbaye de St. Antoine, qui eft vacante depuis la mort de notre archevêque. Il prétend que la nominotion de ce bénéfice, dont le St. fiege difpfoit, appartient au roi. La plus forte partie de ces revenus, qui fe montent à 2 mille ducats vient de la bénédiction des chevaux qui fe fait le jour de la fête du faint, près de l'église qui lui eft dédiée, & de la vente des cochons d'offrande, dont on fait un grand commerce, &

qu'on traite avec beaucoup d'égards en cette ville.

de

On ne parle ici que d'un événement qui vient de s'y paffer, & dont voici les principales circonftances. Il y a quelque tems qu'il arriva chez les cordeliers de cette ville un étranger qui prit l'habit. de St. François, fans avoir fait aucun vœu, & s'engagea à payer une forte pension au couvent. On ignore fon nom & fa patrie quoiqu'à fon accent on foupçonne qu'il eft Sicilien. Il fait des aumônes très-considérables, & fe fait appeller Frere Céleftin. En paffant, il y a quelque tems, fur le foir, vers l'oggio-Reale, il fut ataqué & très-dangereutement bleffé. Se croyant proche de fa fin, il a fait fon teftament, & l'on a compté de fa part aux religieux du couvent 400 ducats, dans l'intention de leur faire dire après fa mort des meffes pour le repos fon ame. Frere Céleftin s'est rétabli peu-a-peu; & après avoir repris fes forces, il a redemandé aux religieux fes 400 ducats, qu'ils refulent de lui rendre, en foutenant que les melies ont été célébrées pour demander fon ret bifement. Frere Céleftin ayant infifté, les cordeliers ont renfermé leur bienfaiteur dans une cellule évignée, où on lui a fait éprouver toutes fortes de mauvais traitemens. La voix de la renommée a bientôt publié & exagéré ce qurven it de te paijer. Dom Gennaro Pailante chet de la juftice, s'eft rendu au couvent, s'eft fait ouvrir la cellule du prifonnier, & a voulu en fçavoir le nom il n'en a reçu d'autre réponte que celle Si j'ai fait quelque faute, on peut me punir fans 'avoir befoin d'apprendre qui je fuis. i je n'ai fait aucun mal, la jufti e n'a que faire de favoir mon non le monde et ma patrie; elle met commune avec tous les hommes, je fuis Cojmom polite, & n'ai rien a me reprocher. Cet homms

[ocr errors]

B

a:

fingulier poffede beaucoup d'effets précieux; il a des lettres de crédit pour des fommes à volon té; il paie richement fa penfion; & depuis fon démêlé avec le voleur & les cordeliers, il reçoit tous les jours des vifites des perfonnes les plus confidérées de la ville.

VENISE ( le 28 Février. ) L'église de l'abbaye de St. Grégoire vient d'être érigée par le fénat en paroiffe. Il a été affigné 250 ducats au curé, 80 au vicaire, 60 au diacre, & 30 au fous-diacre.

On croit que lé différend qui s'eft élevé entre cette république & la cour de Rome, n'aura point de fuites, & que le pape ne tardera pas à faire expédier les bulles de notre patriarche; elles ne coûtent que 14 mille ducats.

Depuis quelque tems la tranquillité publique eft troublée par des jeunes gens qui infultent les paffans, & furtout les femmes mafquées. Une domeftique fe voyant pourfuivie, dans les derniers jours du carnaval, par ces vagabonds, fe réfugia dans un café, où ils la fuivirent. Comme le maitre & les garçons fe trouvoient alors éloignés, cette fille n'efpérant plus d'autre fecours que fon courage, s'arma de fes cifeaux, & fit, au plus audacieux une bleffure dont il eft mort quelques jours après.

GENES (le 28 Février.) Les fonds provenant de la vente des biens des ex-jéfuites de cette république, ne fe trouvant pas fuffifans pour leur entretien, la députation chargée de leurs affaires, a diminué la penfion des prêtres de 50 livres, & celle des freres coadjuteurs de 100 liv. par an.

Le vice-amiral Mann, dont on a annoncé le départ, avant que de faire voile pour Mahon a fait pendre le cuifinier de fon vaiffeau, qui

avoit eu la cruauté de plonger dans l'eau bouillante la tête d'un mouife, auquel il avoit donné quelques ordres, dont ce malheureux avoit négligé de s'acquitter.

Un gros bateau venant d'Albifola, & chargé de bois pour cette ville, ayant été affailli dans la nuit par un coup de vent furieux, a péri fur la côte de Varazza avec fon équipage, compofé du patron & de trois mâtelots.

MILAN (le 5 Mars. ) Suivant le rit ambroifien, le carême ne commençant ici que le dimanche d'après les cendres, on avoit donné, le 24 du mois dernier, opéra & bal dans la falle de fpectacle. La nobleffe milanoife s'étoit retirée fort avant dans la nuit, & il ne reftoit plus que quelques joueurs, lorfque le feu prit fous le théâtre, & fe communiqua bientôt à toutes les loges. La fumée & les flammes qui en fortirent, éoient fi épaiffes, que toute la ville fut faifie d'horreur & d'épouvante; l'air en fut obfcurci à 30 milles à la ronde, d'où l'on en appercevoit des tourbillons. Les flammes pafferent du théâtre aux appartemens du duc de Modene & de la princeffe Melzi. Le prince étoit encore couché, & fes hommes de chambre furent obligés de l'enlever de fon lit, & de le tranfporter dans une chaife au palais royal, où l'archiduc Ferdinand étoit également encore au lit; mais ce prince fut bientot fur pied, & S. A. R., avec la plus grande présence d'efprit, donna divers ordres, comme de mettre les troupes de la fortereffe fous les armes, de fermer les portes de la ville, & de transférer en lieu de fûreté tous les papiers du duc de Modene. On jetta par les fenêtres du palais tous les meubles fur la place publique, environnée de foldats pour les garder. Le jour fuivant, vers midi, on parvint à éteindre le feu,

qui a caufé le plus grand dommage, non-feulement au palais royal, mais autfi a des feigneurs qui, ayant foupé dans leurs loges la nuit précédente, y avoient laifié leur argenterie, & à beaucoup de marchands qui avoient des boutiques de bijouterie dans la faile. Cette perte est évaluée à environ 2 millions, & il ne refte rien du plus grand & du plus magnifique théâtre de l'Europe, que l'emplacement & des cendres.

Le duc de Modene a rendu deux édits. L'un concerne la conftruction d'un grand chemin de communication entre fes états & ceux du grandduc de Tofcane, & affigne un falaire convenable aux paysans qui feront employés à ces travaux. Par le fecond, S. A. S. delirant favorifer la population agricole, a ordonné de tirer de fon tréfor 120 mille livres qui feront placées à 5 pour cent, l'intérêt de cette fomme fervira à former des dots aux pauvres filles des cantons les moins peuplés.

On apprend du canton de Cento, diocefe de Bologne, qu'il s'y eft commis un affaffinat affreux en la perfonne de l'homme d'affaires de M. Angeli. Pendant qu'il étoit endormi, on lui a coupé & emporté la tête, & le reste du corps a été trouvé dans le lit. On n'a point encore découvert les auteurs de cette atrocité.

LIVOURNE (le 3 Mars.) Le grand-duc arriva le 26 du mois dernier, après-midi, de Fife en cette ville avec l'archiducheffe Chriftine & le duc Albert de Saxe-Tefchen, fon époux. Vers les 3 heures, L. A. R. fe rendirent à la mer, & s'étant embarquées dans une fperonate, fuivie d'autres petits bâtimens, elles allerent faire une promenade jufqu'au canal & à la tour du Marzoccɔ. Le 27, ces princes allerent voir la Darlene, & examinerent la fameufe ftatue de marbre de Fer

« PreviousContinue »