Philosophie positive: revue, Volume 13

Front Cover
G. Baillière, 1874 - Philosophy
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 215 - ... de l'esprit, la raison du peuple en a fait seule tous les frais. Hommes petits et vains, rougissez, s'il est possible ! Les prodiges qui ont immortalisé cette époque de l'histoire humaine ont été opérés sans vous et malgré vous : le bon sens sans intrigue et le génie sans instruction ont porté la France à ce degré d'élévation qui épouvante votre bassesse et qui écrase votre nullité ! Tel artisan s'est montré habile dans la connaissance des droits de l'homme, quand tel faiseur...
Page 216 - ... que l'esprit d'une faction n'était réprimé que par l'esprit d'une autre , le gouvernement changeait sans cesse : le peuple, étonné, cherchait la démocratie , et ne la trouvait nulle part. Enfin , après bien des mouvements, des chocs et des secousses, il fallut se reposer dans le gouvernement même qu'on avait proscrit.
Page 216 - Ce fut un assez beau spectacle, dans le siècle passé, de voir les efforts impuissants des Anglais pour établir parmi eux la démocratie. Comme ceux qui avaient part aux affaires n'avaient point de vertu, que leur ambition était irritée par le succès de celui qui avait le plus osé...
Page 164 - ... l'astronomie stellaire, la spectroscopie , l'étude si curieuse des corpuscules cosmiques, l'équivalence des forces, le déchiffrement des hiéroglyphes égyptiens et des écritures cunéiformes de l'Assyrie, la connaissance approfondie des védas et des livres sacrés du bouddhisme, enfin la résurrection inattendue de l'homme préhistorique.
Page 364 - Elle se réduit à présenter, comme principes organiques, les principes critiques qui ont servi à détruire le système féodal et théologique, ou, en d'autres termes, à prendre de simples modifications de ce système pour les bases de celui qu'il faut établir. Qu'on examine, en effet, avec attention, les doctrines accréditées aujourd'hui parmi les peuples, dans les discours de leurs partisans les plus capables, et dans les écrits qui en offrent l'exposition la plus méthodique ; qu'après...
Page 209 - Ce fut dans le cours de ces orages que le lieutenant de police Hérault dit un jour à Voltaire: «Quoi que vous écriviez, vous ne viendrez pas à «bout de détruire la religion chrétienne.
Page 215 - Les hommes de lettres en général se sont déshonorés dans cette révolution, et, à la honte éternelle de l'esprit, la raison du peuple en a fait seule tous les frais. Hommes petits et vains, rougissez, s'il est possible. Les prodiges qui ont immortalisé cette époque de l'histoire humaine ont été opérés sans vous et malgré vous; le bon sens sans intrigue et le génie sans instruction ont porté la France à ce degré d'élévation qui épouvante votre bassesse et qui écrase votre nullité.
Page 155 - Cependant il arrive quelquefois dans les personnes qui ont les esprits animaux fort agités par des jeûnes, par des veilles, par quelque fièvre chaude, ou par quelque passion violente, que ces esprits remuent les fibres intérieures...
Page 471 - L'homme répudîra les tyrans immortels, Et n'ira plus, en proie à des terreurs sans trêve, Se courber lâchement au pied de tes autels. Las de le trouver sourd, il croira le ciel vide. Jetant sur toi son voile éternel et splendide, La Nature déjà te cache à son regard...
Page 167 - ... s'y fait d'essentiel ; mais ils demeureront convaincus qu'il ne peut désormais rien survenir dans le domaine scientifique par quoi soit disloqué le domaine philosophique, comme il le fut quand il était théologique et métaphysique. Chacun, pour son usage, effectuera la mise à jour du livre deM. Comte ; cela est utile, et même, à qui veut prendre part aux discussions, nécessaire. Mais, pour bien faire entendre ma pensée, le livre de M.

Bibliographic information