Mouvement provincial en 1789: Biographie des députés de l'Anjou depuis l'Assemblée constituante jusqu'en 1815, Volume 1

Front Cover
Didier et ce, 1865 - Anjou (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 481 - L'Amitié vint à mon secours ; Elle était peut-être aussi tendre, Mais moins vive que les Amours. Touché de sa beauté nouvelle, Et de sa lumière éclairé, Je la suivis ; mais je pleurai De ne pouvoir plus suivre qu'elle.
Page 354 - ... de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume , d'être fidèles à la nation , à la loi et au roi...
Page 41 - J'ai l'honneur d'être avec un profond respect, Monseigneur, de Votre Altesse Royale, le très-humble et très-obéissant serviteur, » RANGEARD, ancien secrétaire de I'Académie des sciences et beIIes-Iettres d'Angers, président de Ia Société nationaIe des Neuf Sœurs.
Page 194 - Eh que m'importe ma réputation! que la France soit libre et que mon nom soit flétri! Que m'importe d'être appelé buveur de sang! Eh bien, buvons le sang des ennemis de l'humanité, s'il le faut; combattons, conquérons la liberté.
Page 204 - Ici, elle fut profonde. La vue de cette nombreuse assistance, maintenue dans la plus grande décence, rangée dans un ordre exact, se levant et s'asseyant aux mêmes instants ; ces touchantes prières, ce discours purement moral, ce chœur de mille ou douze cents voix répétant à l'unisson, et avec un parfait ensemble, les louanges du Seigneur ; quoique le temple fût entièrement nu, que le ministre eût pour tout habit de cérémonie une triste robe noire, et que le chant et les vers ne fussent...
Page 18 - Sainte Église romaine, mère des Églises et mère de tous les fidèles, Église choisie de Dieu pour unir ses enfants dans la même foi et dans la même charité, nous tiendrons toujours à ton unité par le fond de nos entrailles.
Page 165 - J'ai pourtant mes armes et mon cachet, dont je vous régale : deux colonnes asiatiques ruinées, d'or, bases de ma noblesse, surmontées d'une hirondelle, emblématique (fond d'argent;, oiseau voyageur mais fidèle, qui chaque année vient sur ma cheminée chanter printemps et liberté.
Page 204 - ... louanges du Seigneur, quoique le temple » fût entièrement nu, que le ministre eût pour tout habit de » cérémonie une triste robe noire, et que le chant et les vers » ne fussent pas bien merveilleux, tout cela cependant pro...
Page 103 - Art. 31 le nombre des députés qui seront choisis par les paroisses et communautés de campagne pour porter leurs cahiers sera de deux à raison de deux cents feux et au-dessous, de trois au-dessus de deux cents feux, de quatre au-dessus de trois cents feux, et ainsi de suite. Les villes enverront le nombre de députés fixé par l'état général annexé au présent règlement, et, à l'égard de toutes celles qui ne s'y trouvent pas comprises, le nombre de leurs députés sera fixé à quatre.
Page 436 - C'est une guerre atroce qui ne peut être terminée que par un acte de haute police extraor-dinaire. « Parmi ces hommes que la police vient de signaler , tous n'ont pas été pris le poignard à la main ; mais tous sont universellement connus pour être capables de l'aiguiser et de le prendre.

Bibliographic information