Histoire politique et littéraire de la presse en France: avec une introduction historique sur les origines du journal et la bibliographie générale des journaux depuis leur origine, Volume 5

Front Cover
Poulet-Malassis et De Broise, 1860 - French newspapers
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 389 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.
Page 160 - ... l'insouciance , lasse enfin de malheurs et d'oppression , se réveille de cette longue léthargie, et, par une insurrection juste et légitime, rentre dans tous ses droits et renverse l'ordre de choses qui les violait tous, elle ne peut, en un instant, se trouver rétablie et calme dans le nouvel état qui doit succéder à l'ancien.
Page 407 - Nimium timemus mortem et exilium et paupertatem. Cette vie mérite-t-elle donc qu'un représentant la prolonge aux dépens de l'honneur? Il n'est aucun de nous qui ne soit parvenu au sommet de la montagne de la vie. Il ne nous reste plus qu'à la descendre à travers mille précipices, inévitables même pour l'homme le plus obscur. Cette descente ne nous...
Page 345 - Mais que voulez-vous dire avec ce mot de citoyen actif tant répété? Les citoyens actifs, ce sont ceux qui ont pris la Bastille; ce sont ceux qui défrichent les champs, tandis que les fainéants du clergé et de la cour, malgré l'immensité de leurs domaines, ne sont que des plantes végétatives , pareils à cet arbre de votre Évangile qui ne porte point de fruits et qu'il faut jeter au feu.
Page 155 - Mais au peuple surtout sauvez l'abus amer De sa subite indépendance. Contenez dans son lit cette orageuse mer. Par vous seuls dépouillé de ses liens de fer, Dirigez sa bouillante enfance. Vers les lois, le devoir, et. l'ordre, et l'équité, Guidez, hélas ! sa jeune liberté. Gardez que nul remords n'en attriste la fête.
Page 447 - César, et là égorgés le jour des ides de mars; après quoi, le reste des habitants fut passé pêle-mêle au fil de l'épée, et la ville, une des plus belles de l'Italie, réduite en cendres et autant effacée qu'Herculanum de la surface de la terre.
Page 458 - Voulez-vous que je la reconnaisse, que je tombe à ses pieds, que je verse tout mon sang pour elle ? Ouvrez les prisons à ces deux cent mille citoyens que vous appelez suspects; car dans la Déclaration des Droits il n'ya point de maison de suspicion , il n'ya que des maisons d'arrêt.
Page 448 - contre-révolution de se plaindre des malheurs du temps , car » c'était faire le procès du gouvernement. Crime de contre-révo» lution de ne pas invoquer le génie divin de Caligula. Pour y » avoir manqué , grand nombre de citoyens furent déchirés de » coups, condamnés aux mines ou aux bêtes, quelques-uns » même sciés par le milieu du corps.
Page 450 - Césars ; car la cruauté causée par la faim cesse avec la faim , au lieu que celle causée par la crainte, la cupidité et les soupçons des tyrans , n'a point de bornes. Jusqu'à quel degré d'avilissement et de bassesse l'espèce humaine ne peut-elle donc pas descendre, quand on pense que Rome...
Page 180 - C'est par vous que les blonds cheveux, Qui tombèrent du front d'une reine timide, Sont tressés en célestes feux; Par vous l'heureux vaisseau des premiers Argonautes Flotte encor dans l'azur des airs; Faites gémir Atlas sous de plus nobles hôtes, Comme eux dominateurs des mers; Que la nuit de leurs noms embellisse ses voiles, Et que le nocher aux abois Invoque en leur galère, ornement des étoiles. Les Suisses de Collot d'Herbois.

Bibliographic information