Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

IMPRIMERIE DE LE NORMANT.

POLITIQUES, LITTÉRAIRES,

ET RELIGIEUSES,

PRÉSENTANT POUR CHACUN DES JOURS DE L'ANNÉE ,

UN TABLEAU DES ÉVÉNEMENS REMARQUABLES QUI
DATENT DE CE MÊME JOUR DANS L'HISTOIRE DE
TOUS LES SIÈCLES ET DE TOUS LES PAYS, JUSQU'AU
DSP JANVIER 1812.

Et quo sit facto quæquæ notala dies.

Ovid. Fast.

TROISIÈME ÉDITION,
REVUE, CORRIGÉE, ET CONSIDÉRABLEMENT AUGMENTÉE,

PARIS,
I LE NORMANT, Libraire, rue de Seine, po. &.
Cher

H. NICOLLE, Libraire, même rue, no. 12.

18122

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

POLITIQUES, LITTÉRAIRES,

ET RELIGIEUSES.

OBSERVATIONS PRÉLIMINAIRES SUR LE MOIS

DE MARS.

C'est Romulus qui divisa l'année en dix mois, et donna le premier rang au mois de mars, qu'il nomma ainsi du nom de son père ( Mars ). Ovide dit néanmoins que les peuples d'Italie avoient déjà ce mois avant Romulus, mais que chacun de ces peuples le plaçoit d'une manière différente. Les uns en faisoient le troisième , d'autres le quatrième, d'autres le cinquième, et d'autres le sixième ou même le dixième de l'année.

Des fastes étrangers j'ai feuilleté les pages :
Dans tous on trouve Mars , malgré divers usages :
Ce mois chez les Albains est le troisième mois.
A Falère, selon le calcul et les lois,
C'est le cinquième ; il fut le sixième à Férente.'
Aux murs de Télégone, une loi différente
Le place au même rang qu'aux fastes des Albains.
A deux degrés plus bas, mis chez les Laurentins,
Chez les Eques guerriers, on le place au dixième.
Chez les premiers Sabins ce mois fut le deuxième ;

« PreviousContinue »