Études sur les langues du Haut-Zambèze: textes originaux, Volumes 1-5

Front Cover
E. Leroux, 1896 - Folk literature, Luyana - 547 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 229 - CECIL H. GREEN LIBRARY STANFORD UNIVERSITY LIBRARIES STANFORD, CALIFORNIA 94305-6004 (650) 723-1493 grncirc@sulmail.stanford.edu Ail books are subject to recall.
Page 52 - ... mangèrent la viande, ils la mangèrent toute. Quand Séédimwé se leva, il trouva tous les pots vides. Alors il les avala et tous les hommes avec. Le lièvre, lui, s'était caché dans un trou. Quand Séédimwé eut fini d'avaler les gens et leurs maisons, il s'en alla. Alors le lièvre rassembla tous les animaux pour lui donner la chasse et le tuer. Les premiers qui allèrent, ce furent l'élan et le zèbre. Ils allèrent, mais ils ne virent que de la poussière. Ils revinrent disant : «...
Page 104 - Un vieillard voit un mort sur lequel tombait la clarté de la lune. Il réunit un grand nombre d'animaux et leur dit : — Lequel de vous, mes braves, veut se charger de passer le mort ou la lune sur l'autre bord de la rivière ? Deux tortues se présentent : la première, qui a de longues pattes, prend la lune et arrive saine et sauve avec elle sur la rive opposée ; l'autre qui a de petites pattes, emporte le mort et se noie. C'est pourquoi la lune morte reparaît tous les jours et que l'homme...
Page 51 - ... En vérité, tu nous as joué un mauvais tour. Son beau-père le chasse et dit : — Pars d'auprès de mon enfant. Il ajoute : — Dorénavant, tu ne boiras plus de l'eau du fleuve; mais seulement l'eau de la rosée et de la pluie. Ici finit l'histoire de l'oiseau de la pluie. 16. SÉÉDIMWÉ Séédimwé était un grand animal qui faisait du mal aux hommes. Un jour que les hommes avaient été tendre des pièges aux animaux et qu'ils en avaient pris dans leurs pièges, ils les apportèrent au...
Page 104 - ... clarté de la lune. Il réunit un grand nombre d'animaux et leur dit : « Lequel de vous, mes braves, veut se charger de passer le mort et la lune de l'autre côté de la rivière ? « Deux tortues se présentèrent : l'une, qui avait de longues pattes, prit la lune, et arriva saine et sauve avec elle sur la rive opposée; l'autre, qui avait de petites pattes, emporta le mort et se noya. C'est pour cette raison que la lune morte reparaît tous les jours et que l'homme mort ne reparaît jamais1....
Page 51 - La nuit pendant qu'ils dormaient, le lièvre était couché près du foyer, se disant : Je le verrai bien. Aussi lorsque Séédimwé se leva pour manger la viande, le lièvre se mit à dire : Je te vois, oncle maternel. Séédimwé eut peur et se recoucha. Ensuite il se leva de nouveau, pensant que tous dormaient; mais le lièvre, lui, ne dormait pas.
Page 97 - Leza dit à une certaine femme : C'est toi qui seras la mère de tous les hommes; tu mourras, et alors ils rendront aussi un culte à ton tombeau '. Aujourd'hui, lorsqu'ils rendent leur culte (à Leza), ils apportent des perles rouges, et ils disent que Leza, leur chef, les entend. Là où ils lui rendent un culte ils dressent de petites tables.
Page 169 - Le médecin leur donne une lancette, ils se font deux incisions à la poitrine. Quand ils ont fait les incisions, on apporte un petit vase, on y mélange le sang. Le médecin chante en tenant (à la main) un manche de houe, frappant continuellement à terre, et disant continuellement...
Page 22 - Il fit le mort ; alors il lui donnèrent de leur pain. Il alla ensuite vers des gens qui mangeaient leur lait sans pain. Le lièvre leur demanda : « Ne voudriez-vous pas de pain ? » Ils dirent : « Donne-nous en ». Il leur donna son pain. Ils le mangèrent. Le lendemain lorsqu'ils furent levés, le lièvre leur dit : « Rendezmoi mon pain ». Ils lui répondirent : « Nous l'avons mangé hier, ton pain ». Il fit le mort. Alors ils lui donnèrent de leur lait, deux calebasses pleines. Ensuite...
Page 26 - ... tour de la tortue. Les autres animaux lui dirent : « Où vas-tu? Que feras-tu, puisque même ton chef (') a été lié? » La tortue s'approcha du puits. Ils dirent encore : « Bien sûr, le lièvre te cuira et le mangera ». La tortue se cacha dans l'eau. Lorsque le lièvre arriva pour puiser de l'eau, la tortue le repoussa. 11 dit: « Qu'y at-il donc là dans l'eau? Qu'y ont-ils placé aujourd'hui? » Quand il aperçut la tortue, il lui dit: « Aujourd'hui je te ferai cuire. Ou bien est-ce...