Bibliothèque universelle et revue suisse, Volume 72

Front Cover
Bureaux de la Bibliothèque universelle, 1913 - Agriculture
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 177 - ... de chose .près, à cette malheureuse condition , que des quatre autres parties qui restent, les trois sont fort malaisées; et embarrassées de dettes et de procès ; et que, dans la dixième, où je mets tous les gens d'épée, de robe, ecclésiastiques et laïques, toute la noblesse haute, la noblesse distinguée, et les gens en charge militaire et civile, les bons marchands, les bourgeois...
Page 177 - C'est encore la partie basse du peuple qui, par son travail et son commerce, et par ce qu'elle paye au roi, l'enrichit et tout son royaume; c'est elle qui fournit tous les soldats et matelots de ses armées de terre et de mer, et grand nombre d'officiers, tous les marchands et les petits officiers de judicature ; c'est elle qui exerce et qui remplit tous les arts et métiers ; c'est elle qui fait tout le commerce et les...
Page 612 - Je suis venue ici ( à Livry) achever » les beaux jours, et dire adieu aux feuilles; » elles sont encore toutes aux arbres, elles » n'ont fait que changer de couleur; au lieu » d'être vertes, elles sont aurores, et de tant de » sortes d'aurore que cela compose un brocart » d'or riche et magnifique, que nous voulons » trouver plus beau que du vert, quand ce ne
Page 390 - Saluons en passant ces soldats héroïques, ces modèles de l'honneur et de la fidélité militaire, qui, pendant plus de trois cents ans, ont mêlé leur sang au nôtre sur tous les champs de bataille î.
Page 159 - On voudrait ce qu'on n'a pas, on sent le poids de ce qu'on a ramassé par terre ! Je ne me console qu'en priant Dieu souvent et toujours, mais la langue directe me manque. Je le prie dans la langue mystérieuse et indirecte qui s'adresse partout et à tout, mais qui ne regarde aucun point, comme un aveugle qui parle à quelqu'un qu'il ne voit pas...
Page 639 - Asseoir sur un char radieux Ces héros que jadis sur les bancs des galères Assit un arrêt outrageant, Et qui n'ont égorgé que très peu de nos frères Et volé que très peu d'argent...
Page 177 - Je me sens encore obligé d'honneur et de conscience de représenter à Sa Majesté qu'il m'a paru que, de tout temps, on n'avait pas eu assez d'égards en France pour le menu peuple, et qu'on en avait fait trop peu de cas. Aussi c'est la partie la plus ruinée et la plus misérable du royaume; c'est elle cependant qui...
Page 169 - K dront pas foncièrement ce qu'il ya d'essentiel dans notre tempérament national. La robuste constitution rurale que donnent à notre pays le climat et le sol est un fait cimenté par la nature et le temps. Il s'exprime par un nombre de propriétaires qui n'est égalé nulle part. En cela réside, sur cela s'appuie une solidité, qui peut-être ne se rencontre dans aucun pays au même degré que chez nous, une solidité française. Chez les peuples de civilisation industrielle qui...
Page 177 - ... c'est elle cependant qui est la plus considérable par son nombre et par les services réels et effectifs qu'elle lui rend. Car c'est elle qui porte toutes les charges, qui a toujours le plus souffert et qui souffre encore le plus, et c'est sur elle aussi que tombe toute la diminution des hommes qui arrive dans le royaume (2)...
Page 196 - Si vous ne voulez plus danser, Si vous ne faites que passer Sur ce grand théâtre si sombre, Ne courez pas après votre ombre, Tâchez de nous la laisser, 1844.

Bibliographic information