Mémoires pour servir a l'histoire d'Espagne, sous le regne de Philippe V.

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 261 - Croatie, d'Esclavonie, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de Seville, de...
Page 240 - ... et par la triste réflexion qu'il nous arrive souvent, comme hommes, de satisfaire fort peu nos ennemis, en leur accordant ce que nous ne pouvons légitimement donne?
Page 244 - Église qui est bâtie sur la pierre à laquelle le Fils de Dieu a promis que les portes de l'enfer ne prévaudroient point contre elle.
Page 242 - ... reconnu elle-même et déclaré plusieurs fois , qu'elle ne pouvoit la faire en honneur et en conscience. Je ne doute pas que Votre Sainteté ne soit informée que les émissaires de l'Envoyé de l'Empereur ont répandu assez publiquement , tant parmi les nationaux Français et les Espagnols, que parmi les originaires de cette ville de Rome, que moyennant le titre de Roi en faveur de l'Archiduc , ledit Envoyé et Plénipotentiaire se relâchera sur les dix-neuf articles qu'il a proposés à Votre...
Page 261 - Philippe, par la grace de Dieu Roi de Caftille , de Leon , d'Arragon , des deux Siciles , de Jérufalem , de Navarre, de Grenade, de Tolede , de Valence , de...
Page 280 - ... quisiéredes y por bien tuviéredes, vos, o quien vuestro poder para ello tuviere, por nuestra propia autoridad, o como bien visto vos fuere, podáis tomar y aprehender la posesión de los dichos nuestros reinos, Estados y señoríos, para que sean vuestros propios, y de vuestros herederos y sucesores, y hacer de ellos y en ellos todo lo que, como rey y señor natural de ellos, podéis y debéis hacer. Y entre tanto que tomáis y aprehendáis la posesión de los dichos nuestros reinos y señoríos...
Page 16 - Cardinal avoit employé des fubfides eccléiîaftiques à faire la guerre à des Princes Catholiques. j.*. Qu'il l'avoit commencée dans un temps où l'Empereur étoit occupé contre les Turcs. 3°. Qu'il avoit défendu aux fujets d'Efpagne de prendre des Bulles de la Daterie de Rome pour les bénéfices que le Pape conféroit. Ces accufations furent examinées à Gènes & jugées infuffifantes" \ Allerent recouvra fa liberté.
Page 245 - Sainteté, et de lui demander une audience qui sera vraisemblablement celle de mon congé ; mais en attendant ce moment, j'ajouterai encore ici quelques réflexions.
Page 177 - Ces libertés étoient fomentées par quelques - unes de fes femmes qui cherchoient a faire leur cour, & qui faifoient peu de cas des ordres de la première Dame d'honneur dont la gravité les fatiguoit. L'exemple de la Reine Ifabelle , époufe de Philippe V t fembloit rendre les vivacités de la jeune Reine encore plus inexcufables.
Page 244 - ... le trône d'Espagne, Tessé suppose que la nation espagnole répond à l'héritier de saint Pierre : « Le fils de Dieu » a promis que les portes de l'enfer ne prévaudraient « jamais contre son Église ; mais cette Église n'est « plus à Rome, pendant que tout y est réduit à l'es« clavage; le souverain pontife n'y peut plus être

Bibliographic information