Histoire du royaume des Deux-Siciles

Front Cover
Librairie d'Amyot, 1854 - Naples (Kingdom) - 575 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 557 - ... aveugles colères et parvint à entraîner ses collègues, effrayés d'ailleurs par les clameurs des spéculateurs de la cité. Une escadre fut envoyée sur les côtes de Naples ; des navires siciliens furent capturés. De son côté, le roi de Naples ordonna des représailles ; les ports de la Sicile furent mis en état de défense ; une partie de l'armée de terre passa le détroit ; on mit embargo sur les vaisseaux anglais; les hostilités commençaient.
Page 510 - ... fut que le 4 de ce mois que la police fut informée de son départ d'Ajaccio, du nombre des barques, et des deux cents officiers et sous-officiers qu'il conduisait, enfin de sa direction sur la Calabre. On redoubla de vigilance : VM ne permit pas, par la sagesse de ses conseils, que l'on prit des mesures de police arbitraires. Se confiant en Dieu, dans la justice de sa cause, et sur-tout dans la fidélité de ses sujets, elle borna ses ordres à des mesures de précaution, de défense, et particulièrement...
Page 426 - Français , auprès desquels j'ai tout fait pour vivre en paix , menacent de pénétrer dans les Abruzzes. Je marcherai avec une armée nombreuse pour les exterminer ; mais , en attendant, que les peuples courent aux armes, qu'ils volent au secours de la religion , qu'ils défendent leur roi, leur père, qui est prêt à sacrifier sa vie pour conserver à ses sujets leurs autels , leurs biens, l'honneur de leurs femmes, leur liberté. Quiconque abandonnera les drapeaux ou les rassemblemens armés...
Page 513 - ... universel de toutes les nations, était un ennemi public ; tous ses complices devaient être regardés comme coupables du même crime , selon les mêmes principes de jurisprudence universelle. VM a voulu toutefois qu'il fût seul jugé dans les formes par une commission militaire. Un rapport officiel du général Nunziante, commandant la 5 e division territoriale, fait connaître qu'il a été condamné d'une commune voix à être fusillé, et que la sentence s'est exécutée, le i3, à six heures...
Page 510 - Ton prévoyait que, la guerre civile allait faire couler le sang à torrents dans nos malheureuses contrées. Sa navigation fut dirigée du cap Carbonara sur la Calabre. « Ce ne fut que le 4 de ce mois que la police fut informée de son départ d'Ajaccio, du nombre des barques, et des deux cents officiers et sous-officiers qu'il conduisait, enfin de sa direction sur la Calabre. On redoubla de vigilance : Votre Majesté ne permit pas, par la sagesse de ses conseils, que l'on prît des mesures de...
Page 395 - I usage des dots est aboli. Moi, le roi, je donnerai la maison avec les outils de la profession, les meubles et autres objets nécessaires à la nouvelle famille. « Je veux et j'ordonne que parmi vous on ne fasse point de testament, et que vous restiez étrangers à toutes les conséquences légales qui en dérivent; que la seule équité naturelle règle vos relations; que les...
Page 504 - SIRE, DIEU a sauvé votre royaume des Deux-Siciles des maux incalculables de la guerre civile et de l'anarchie : l'Italie même peut se dire sauvée de ce danger. Le coupable projet formé par Joachim Murat , de rentrer dans le royaume en y recommençant la révolution, en y semant de nouveau ces idées chimériques dont s'alimentent les partis : ce projet fut très-sagement regardé par VM comme un objet digne de l'attention de la police. Et en effet comment douter que Joachim Murat n'eût pas formé...
Page 556 - L'expérience a prouvé clairement que toute production d'une plus forte quantité occasionne de grands dommages. Et comme la quantité produite s'est élevée quelquefois, pendant les dernières années, jusqu'à 900,000 cantari; pour donner aux producteurs une compensation pour l'excédant du soufre qu'ils auraient pu, mais ne pourraient produire, la compagnie s'oblige à leur payer une indemnité de 4 carlini par cantaro tous les ans, sur les 300,000 cantari...

Bibliographic information