Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savans de l'Europe, Volume 31

Front Cover
Wetsteins & Smith, 1743 - Bibliography
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 334 - Quoiqu'il fût né de parens catholiques, qu'il assistât à la messe , qu'il fût instruit à faire le signe de la croix et à se mettre à genoux dans la contenance d'un homme qui prie, il n'avoit jamais joint à tout cela aucune intention , ni compris celle que les autres y joignoient.
Page 333 - ... étonnement de toute la ville; on fut de » lui que quelques trois ou quatre mois auparavant il avoit » entendu le fon des cloches & avoit été extrêmement...
Page 107 - Je ne connois puissance sous le ciel qui soit capable de me faire avancer un pas par un chemin de cette sorte; et il me peut bien arriver du mal, mais non pas une impression de crainte.
Page 334 - ... et dans les idées attachées aux mots*; enfin il se crut en état de rompre .le silence, et il déclara qu'il parloit, quoique ce ne fût encore qu'imparfaitement.
Page 72 - ... pour y placer des organes » capables de tant de fenfations différentes ? « Où la Nature at-elle pu fixer celui de fa » vue ? Dans quel lieu at-elle pu trouver la » place pour y loger le fentiment du goût & » celui de l'odorat? Où at-elle pris les or» ganes du fon aigu & bruyant de ce petit
Page 466 - Ceux qui avoient été trempés pendant huit jours dans de la lie de vin & dans de l'égout de fumier , fortirent de terre plutôt que les autres. Prefque tous les arbres gros & petits que j'avois fait tirer de mes Taillis, ont péri à la prémière ou à la feconde année, tandis que ceux que j'avois tirés de mes Pé« pinières ont prefque tous réuflî.
Page 466 - pouvoir affurer que pour femer une terre forte & glaifeufê, il faut conferver le gland pendant l'hiver dans la terre, en faifant un lit de deux pouces de glands fur un lit de terre d'un demi-pied , puis un lit de terre & un lit de glands, toujours alternativement, & enfin en couvrant le magafin d'un pied de terre pour que la gelée ne puiffe y pénétrer.
Page 113 - Hollande à tout ce qu'elle voudra en ne perdant pas o de temps, et en envoyant un corps de troupes pour se -saisir de Muiden, où sont les écluses, d'oti il pourra «pousser jusqu'aux portes d'Amsterdam, sans rien crain» dre, et l'obliger même à traiter.
Page 380 - Sois ami aux étrangers et aux voyageurs , Parce que le voyageur porte ton nom partout avec lui.
Page 185 - Bruxelles en 1695 : il n'en quitta pas le service ; il obtint une compagnie dans le régiment des gardes, mais il fut obligé à y renoncer par les incommodités qui lui survinrent, et par l'impossibilité de monter à cheval. Heureusement il aimait les lettres, et elles furent sa ressource.

Bibliographic information