La Revue du Bas-Poitou et des provinces de l'ouest

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 83 - Je jure d'employer les armes remises dans mes mains à la défense de la patrie, et à maintenir, contre tous ses ennemis du dedans et du dehors, la constitution décrétée par l'assemblée nationale, de mourir plutôt que de souffrir l'invasion du territoire français par des troupes étrangères, et de n'obéir qu'aux ordres qui seront donnés en conséquence des décrets de l'assemblée nationale...
Page 332 - Peut-être n'est-il rien de plus grand sur la terre que le sacrifice que fait un sexe délicat de la beauté et de la jeunesse, souvent de la haute naissance, pour soulager dans les hôpitaux ce ramas de toutes les misères humaines dont la vue est si humiliante pour l'orgueil humain, et si révoltante pour notre délicatesse.
Page 261 - ... terris, nemoribus, usuagiis et pascuis, in bosco et piano, in aquis et molendinis, in viis et semitis, et omnibus aliis libertatibus et immunitatibus suis.
Page 266 - Decernimus ergo, ut nulli omnino hominum liceat prefatum monasterium temere perturbare aut eius possessiones auferre vel ablatas retinere minuere seu quibuslibet vexationibus...
Page 167 - Il est bien étonnant que la Vendée ose réclamer des subsistances, après avoir déchiré la patrie par la guerre la plus sanglante, la plus cruelle. Il entre dans mes projets, et ce sont les ordres de la Convention nationale, d'enlever toutes les subsistances, les denrées, les fourrages, tout, en un mot, de ce maudit pays; de livrer aux flammes tous les bâtiments, d'on exterminer tous les habitants, car je vais incessamment t'en faire passer l'ordre.
Page 265 - ... recipere valeatis. Porro si episcopi vel alii ecclesiarum rectores in monasterium vestrum vel personas inibi constitutas...
Page 167 - Vendée prenne ou garde un seul grain; fais-les délivrer aux commissaires du département , séant à Nantes ; je t'en donne l'ordre le plus précis , le plus impératif ; tu m'en garantis» dès ce moment, l'exécution ; en un mot, ne laisse rien dans ce pays de proscription : que les subsistances, denrées, fourrages, tout, absolument tout, se transporte à Nantes.
Page 260 - Jeanne étoit logée et qu'il la veit monter à cheval toute armée à blanc, pour aller audit lieu d'Orléans, et me montra une petite pierre qui est au coing de la rue Saint-Étienne, où elle print avantage pour monter à cheval (1).
Page 294 - ... temps du monde, elle se mettait , en revenant de la messe , sur le pont qui conduit aux jardins, s'y tournait lentement de tous côtés, puis disait à la compagnie: « Pour aujourd'hui, me voilà bien promenée , oh bien ! qu'on ne m'en parle plus, mettons-nous à jouer tout à l'heure...
Page 367 - Suivant les ordres que vous m'aviez donnés j'ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux, massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n'enfanteront plus de brigands. Je n'ai pas un prisonnier à me reprocher. J'ai tout exterminé Mes hussards ont tous à la queue de leurs chevaux des lambeaux d'étendards des brigands.

Bibliographic information