Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Quant à mes opinions personnelles , j'en parlerai avec confiance à mes concitoyens. Depuis le jour où , dans la seconde Assemblée des Notables , je me déclarai sur la question fondamentale qui divisait encore les esprits , je n'ai pas cessé de croire... "
La chute de l'ancienne France: La fédération - Page 61
by Marius Sepet - 1896 - 436 pages
Full view - About this book

Mercure françias

1790 - 644 pages
...ses intentions , ses veVtus et son rang suprême , devoit en être le Chef, puisqu'elle ne pouvoit pas être avantageuse à la Nation, sans l'être également au Monarque; enfin, que l'Autorité Royale devoit être le rempart delà Liberté Nationale, et la Liberté Nationale, la base de l'Autorité...
Full view - About this book

Journal des Et́ats généraux, convoqués par Louis XVI., Volume 7

Étienne Le Hodey de Saultchevreuil - France - 1789 - 556 pages
...ses intentions , ses vertus &. son rang suprême , devoit en être le chef, puisqu'elle ne pouvoit pas être avantageuse à la nation sans l'être également au monarque. Enfin que l'autorité royale devoir être le rempart de la liberté nationale , & la liberté nationale la base de l'autorité royale....
Full view - About this book

Mémoires pour servir à l'histoire de l'année 1789, Volume 4

Jean-Pierre-Louis de Luchet - France - 1790 - 310 pages
...fondamentale qui divisoit encore les esprits , je n'ai pas cessé de croire qu'une grande révolution étoit prête ; que le roi , par ses intentions , ses vertus et son rang suprême , deyoit en être Iç chef, C 220 ) puisqu'elle ne pouvoit pas être avantageuse à fe. nation sans...
Full view - About this book

Essais historiques sur les causes et les effets de la révolution ..., Volume 2

Claude-François Beaulieu - France - 1801 - 570 pages
...« les esprits, je n'ai pascessédecroire qu'une « grande révolution était prête; que le roi t «par ses intentions, ses vertus et son rang .—...« suprême, devait en être le chef, puisqu'elle 17>il)' «ne pouvait pas etre avantageuse à lana« tion sans l'être également au monarque ; « tn...
Full view - About this book

Histoire de Sa Majesté Louis XVIII, surnommé le Désiré: depuis sa naissance ...

Antoine Antoine - 1816 - 402 pages
...assemblée des notables , je me déclarai sur la question fondamentale qui divisait encore les esprits , je n'ai pas cessé de croire qu'une grande révolution...également au monarque ; enfin , que l'autorité royale devait être le rempart de la liberté nationale, et la liberté nationale, la base de l'autorité...
Full view - About this book

De la liberté des peuples et des droits des monarques appelés a les gouverner

Civique de Gastine - 1818 - 830 pages
...divisait les esprits , je n'ai pas cessé n de croire qu'une grande révolution était prête ; que le 11 Roi , par ses intentions , ses vertus et son rang suprême, * devait en être le chef n. (Discours de Monsieur , frère du Roi , maintenant Louis XYIH, le 26 décembre 1789.) Je suppose...
Full view - About this book

Histoire de France depuis les Gaulois jusqu'à la mort de Louis XVI.

Louis-Pierre Anquetil - France - 1818 - 400 pages
...le doublement du tiers. «Je n'ai pas cessé de croire, dit-il, « qu'une grande révolution étoit prête, que le roi, par « ses intentions , ses vertus et son rang , devoit en être « le chef. Que l'on me cite une seule de mes actions, un « seul de mes discours,...
Full view - About this book

Revue chronologique de l'histoire de France depuis la première convocation ...

abbé Guillaume Honoré Rocques de Montgaillard - France - 1820 - 864 pages
...« je me déclarai sur la question fondamentale qui divisait les espjjts « ( f. 12 décembre 1788), je n'ai pas cessé de croire qu'une grande « révolution...suprême, devait en être le chef, puisqu'elle ne pouvait « être avantageuse à la nation sans l'être également au monarque ; "- enfin , que l'autorité...
Full view - About this book

Mémoires du marquis de Ferrières ...

Charles Élie marquis de Ferrières - France - 1821 - 546 pages
...des notables , je me déclarai sur la » question fondamentale qui divisait encore les » esprits , je n'ai pas cessé de croire qu'une grande » révolution était prête ; que le roi, par ses inlen» lions , ses vertus, sou rang suprême, devait en» être le chef, puisque cette révolution...
Full view - About this book

Collection des mémoires relatifs à la révolution française ...

Saint Albin Berville, François Barrière - France - 1821 - 540 pages
...des notables, je me déclarai sur la » question fondamentale qui divisait encore les » esprits , je n'ai pas cessé de croire qu'une grande ;> révolution était prête; que le roi, par ses inten» tions , ses vertus , son rang suprême , devait en » être le chef , puisque cette révolution...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF