Page images
PDF
EPUB

21

Inventaire des papiers de la Compagnie du Saint-Sacrement, conservés à la maison des Recluses. « Second sac. Euvres et confréries de piété ».

1773.

Les fervens citoyens qui fondèrent dans le siècle dernier la maison des Pénitentes et ensuite celle des Recluses, s'animèrent du zèle le plus ardent pour la gloire de Dieu et l'extirpation de tous les désordres.

Dans cette vue, ils embrassèrent tous les genres de bonnes œuvres et une seule compagnie s'étant ensuite divisée en plusieurs, l'établissement des Petites Ecoles, la communauté des Nouvelles Catholiques, celle du Bon Pasteur, le Conseil et le Prêt charitable, les établissements des filles de la Doctrine Chrétienne dans les églises de StAlban fet de Ste-Catherine pour les filles, et d'une ins truction pour les garçons au Grand collège, devinrent les fruits de leur généreuse piété et de leurs travaux.

D'autres œuvres pieuses les occupèrent encore et les monumens en sont restés dans les archives de la maison des Recluses; ils sont trop précieux pour n'être pas conservés comme un objet de vénération propre à entretenir dans le cœur des administrateurs de la maison des Recluses une émulation sainte pour toutes les œuvres de religion et de piété.

Ce sac contient trois paquets :

Le premier contient deux recueils :

Le premier des pièces manuscrites,

Il y en a huit qui sont des mémoires ou des projets sur les divers genre de désordres auxquels on se proposoit alors de remédier, ensuite la copie d'une ordonnance de Mgr Le Camus, évêque de Grenoble, contre certaines mas-carades, du ge février 1704.

On voit dans la seconde de ces pièces l'indication de plus de trente divers objets importans de charité et de religion.

Le second recueil de pièces imprimées, sçavoir :

Des placards destinés à être affichés dans les églises pour en bannir les irrévérences.

Il y en a de trois espèces différentes :

Un arrêt du parlement de Dijon, concernant les cabarets. Une sentence de la sénéchaussée contre les fêtes baladoires.

Des billets pour inviter les prédicateurs à s'élever contre certains désordres.

Une brochure contre les prêts sur gages.

De longs avis pour la visite des malades et quelques autres pièces.

Le second paquet contient les pièces qui concernent la Compagnie du Très Saint-Sacrement établie à Paris, à laquelle les administrateurs des Recluses s'associèrent. Ces pièces sont :

1° Un petit livre de prières.

2o Un volume couvert de parchemin, contenant des statuts, des résultats de l'assemblée des associés, des résolutions saintes, tant de Paris que de Lyon, et d'autres pieux écrits.

3o Six lettres des associés de diverses villes des années 1690 et 1691 et des modelles de lettres circulaires pour annoncer le décez des confrères à ceux des autres villes.

4° Neuf pièces attachées ensemble qui sont des comptes, des statuts, des résolutions, etc., concernant cette même compagnie.

Le troisième paquet renferme les pièces qui concernent l'association pour la Conversion de pécheurs établie dans l'église de Ste-Magdelene, qui est celle des Pénitentes et des Recluses.

Ces pièces sont :

1o L'érection de cette confrérie par M. Demorange, vicaire général de Lyon, du 15o mars 1696.

2o Une copie collationnée du même acte.

3o Règlement de cette confrérie du même M. Morange, du 27o juin 1696.

4° Bulle d'indulgences en parchemin, du 12° février 1698. 5o Trois copies et une traduction françoise de la même bulle.

6o Gros cayer contenant les indulgences, les règlemens, les prières, l'amende honorable concernant cette association avec l'approbation de M. Damas de Marilliat, doyen, vicaire général, du 17 octobre 1698.

7o Copie du même cayer.

8° Rétablissement de cette association et de tous ses exercices avec bénédiction du Très Saint-Sacrement en plusieurs jours par Mgr de Rochebonne, archevêque, du 26 mars 1733.

On joint à ce sac deux paquets de volumes.

Le premier contient cinq plus grands volumes :

1o Registre des délibérations de la Compagnie du SaintSacrement, où l'on admire la multitude des divers objets qu'embrassa cette compagnie, soin des pauvres, visitte des hôpitaux et des prisons, etc., avec un cayer à la tête où sont inscriptes les réceptions de plus de 260 confrères depuis 1645 jusqu'en 1731.

2o Autre volume de délibérations commencé en 1711.

3o Un volume avec plusieurs pièces détachées concernant l'entreprise de l'établissemeut de la Doctrine chrétienne.

4o Un petit volume in-4o concernant les prisonniers.

5o Un livre relié de prières pour la compagnie du Très Saint-Sacrement..

Le second paquet contient deux exemplaires reliés du petit livre de l'association pour la Conversion des pécheurs et quelques brochures.

On joint aussi avec ce sac quatre grands registres in-f des délibérations de la Compagnie générale du Très SaintSacrement et des bonnes œuvres, depuis 1682 jusqu'en 1704, ainsi qu'un registre en carton de celles de la compagnie de l'association pour la Conversion des pécheurs, depuis 1696 jusqu'en 1709.

UN BILLET DE LA COMPAGNIE

C

Eux qui auront le zele pour empefcher l'offence de Dieu, font invitez de contribuër su parachevement d'une maifon commencée par l'ordre de Monfeigneur l'Archevêque, à l'exemple de celle que le Roy a établi depuis peu à Paris, pour renfermer les Femmes & Filles debauchées, notamment celles qui proftituent les autres.

Monfieur RICIOLY l'aifné ruë de la luif-verie,
recevra leurs charitez.

(H. 0,071mm; 1. 0,114mm)

« PreviousContinue »