Œuvres philosophiques

Front Cover
chez Jean Nourse, 1751 - Materialism - 364 pages
2 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
User Review - Flag as inappropriate

This is not the 1751 edition!

User Review - Flag as inappropriate

341, difficile à cerner
premier degré sérieux

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 31 - Comme une corde de violon ou une touche de clavecin frémit et rend un son, les cordes du cerveau frappées par les rayons sonores, ont été excitées à rendre ou à redire les mots qui les touchaient.
Page 71 - Il est vrai que ce célèbre philosophe s'est beaucoup trompé, et personne n'en disconvient. Mais enfin il a connu la nature animale ; il a le premier parfaitement démontré que les animaux étaient de pures machines. Or, après une découverte de cette importance et qui...
Page xxvi - Toland, etc., qui ont porté le flambeau de la discorde dans leur patrie ; ce sont pour la plupart des théologiens qui, ayant eu d'abord l'ambition d'être chefs de secte, 230 ont eu bientôt celle d'être chefs de parti.
Page lii - Polypes coupés en une infinité de morceaux, les Ecrits que vous condamnez au feu, fortent, pour ainfi dire, de leurs cendres, multipliés à l'infini. Ces Hommes que vous exilez, que vous forcez de quitter leur Patrie, (j'ofe le dire, fans craindre qu'on me foupçonne d'aucune application vaine, ni de vifs regrets,) ces Hommes que vous enfermez dans des prifons cruelles, écoutez ce qu'en penfent les Efprits les plus fages & les plus éclairés ! Ou plutôt, tandis que leur perfonne gémit emprifonnée,...
Page 14 - C'est pourquoi toutes les recherches que les plus grands philosophes ont faites a priori, c'est-à-dire en voulant se servir en quelque sorte des ailes de l'esprit, ont été vaines. Ainsi ce n'est qu'a posteriori, ou en cherchant à démêler l'âme, comme au travers des organes du corps, qu'on peut, je ne dis pas découvrir avec évidence la nature même de l'homme, mais atteindre le plus grand degré de probabilité possible sur ce sujet.
Page 184 - ... d'eau de l'oreille gauche, & » il avoit entendu parfaitement des deux oreilles ; il fut ces » trois ou quatre mois à écouter fans rien dire , s'accou...
Page 34 - ... le jugement même. Plus on exerce l'imagination ou le plus maigre génie, plus il prend pour ainsi dire d'embonpoint; plus il s'agrandit, devient nerveux, robuste, vaste et capable de penser. La meilleure organisation a besoin de cet exercice. L'organisation est le premier mérite de l'homme; c'est en vain que tous les auteurs de morale ne mettent point au rang...
Page vii - Sans les gibets, les roues, les potences, les échafauds, fans ces hommes vils , rebut de la nature entiere , qui pour de l'argent étrangleroient l'univers, malgré le jeu de toutes ces merveilleufes machines , le plus foible n'eût point été à l'abri du plus fort.
Page 122 - ... de nos regards & de nos recherches. Chaque nerf prend fon origine de l'endroit; où finit la derniere artériole de la fubftance corticale du cerveau; cette origine eft donc, où commence vifiblement le filament médullaire , qui part de ce fin tuyau qu'on en voit naître & fortir fans microcofpe.
Page 61 - ... pourquoi la fièvre de mon esprit passe-t-elle dans mes veines? Demandez-le aux hommes d'imagination , aux grands poètes, à ceux qu'un sentiment bien rendu ravit, qu'un goût exquis, que les charmes de la nature, de la vérité...

Bibliographic information