La peinture en Belgique: musées, églises, collections, etc., par Fierens-Gevaert. Les primitifs Flamands ...

Front Cover
G. van Oest & cie, 1912 - Painters - 326 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 2 - Heures de Notre-Dame enluminées par les Peintres de Jean de France, Duc de Berry et par ceux du Duc Guillaume de Bavière Comte du Hainaut et de Hollande.
Page 277 - Au cours de ses voyages il fit un nombre considérable de vues d'après nature, au point que l'on a pu dire de lui qu'en traversant les Alpes il avait avalé les monts et les rocs pour les vomir, à son retour, sur des toiles et des panneaux, tant il parvenait à rendre la nature avec fidélité...
Page 7 - A la fin du xviii* siècle, l'archiviste de l'abbaye de Saint-Berlin, dom Charles de Witte, parlant de Guillaume Fillastre, dit : « Cet abbé fit faire à Valenciennes le retable du maître-autel. » Cette indication sommaire suffit au chanoine Deshaines pour restituer à Simon Marmion les peintures de Saint-Bertin, autour desquelles s'est peu à peu constitué le catalogue du
Page 306 - ... rudesse et de sa lourdeur barbare, pour mettre à la place les beaux principes de l'antiquité, ce qui lui valut une somme considérable de reconnaissance el d'éloges.
Page 300 - Moy-mesme ay veu en la maison de Lambertus Lombardus, duquel ay esté disciple en mon style et métier, plusieurs paintures, lesquelles il avait contrefaites en Allemaigne, après certaines paintures anciennes des Francons, et qui bien pourront estre comparées à plusieurs belles paintures romaines. Et ay souvent ouï dire audit Lambert (qui, au regard de quelque painture ancienne...
Page 8 - Ilainaut où l'on signale d'assez nombreux Clouwet ou Clauvet à la fin du xve siècle. Un neveu de Simon Marmion, Michel Clauwet, fut peintre à Valenciennes et reçut, croit-on, des leçons de son oncle. Il eut deux fils, Janet et Polet. On ne sait s'ils furent peintres : c'est très probable toutefois, et il est bien tentant de ne voir en Janet Clauwet et Jean Clouel qu'un seul et même personnage.
Page 322 - Antoine Claeissins et Hubin Boven. François Fourbus Ier lit une belle carrière à A.nvers et eut un fils, le célèbre Franz Fourbus II, lequel était peintre en titre de Vincent de Gonzague, duc de Mantoue, lorsque que Fierre-Paul Rubens, engagé à la même Cour, d ébuta modestement à ses côtés.
Page 8 - D'autres veulent voir en ce Jean Clouet, le peintre des Figures de femmes à mi-corps dont l'art n'est pas sans analogie avec celui de Gossart. En fait nous savons peu de chose de Jean Clouet, si ce n'est qu'il fut peintre de François Ier et père du fameux François Clouet, peintre de quatre rois de France, de 1541 à 1572. Il paraît certain aussi que ce Jean, dit Jehannet ou Janet, venait du pays flamand ou wallon. On le croyait fils d'un Jean Cloët, peintre de Bruxelles, qui figure dans les...

Bibliographic information