Histoire parlementaire de la révolution française : ou, Journal des assemblées nationales, depuis 1789 jusqu'en 1815: contenant le narration des événements ... précédée d'une introduction sur l'histoire de France jusqu'à la convocation des États-généraux, Volume 37

Front Cover
Paulin, 1838 - France
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 199 - Soldats, je sais que vous êtes profondément affectés des malheurs qui menacent la patrie ; mais la patrie ne peut courir de dangers réels. Les mêmes hommes qui l'ont fait triompher de l'Europe coalisée sont là. Des montagnes nous séparent de la France; vous les franchiriez avec la rapidité de l'aigle, s'il le fallait, pour maintenir la Constitution , défendre la liberté , protéger le Gouvernement et les républicains.
Page 98 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Page 98 - Tous les biens des émigrés, des conspirateurs et de tous les ennemis du peuple, seront distribués sans délai aux défenseurs de la patrie et aux malheureux. » Les malheureux de toute la République seront immédiatement logés et meublés dans les maisons des conspirateurs.
Page 155 - public sur les réglemens propres à corriger les abus , dont » la réforme sera l'objet constant de notre sollicitude. Donnez » tous vos soins à prévenir le retour de ce régime de sang qui •• nous a coûté tant de larmes , et dont nos malheureux sujets » sont encore menacés. » Dirigez les choix qui vont se faire sur des gens de bien , » amis de l'ordre et de la paix, mais incapables de trahir la » dignité du nom Français , et dont les vertus , les lumières , le » courage puissent...
Page 98 - Vous avez vu, citoyens directeurs, que vous ne tenez rien lorsque je suis sous votre main; je ne suis pas toute la conspiration, il s'en faut bien : je ne suis même qu'un simple point de la longue chaîne dont elle se compose. Vous avez à redouter toutes les autres parties autant que la mienne : cependant vous avez la preuve de tout l'intérêt qu'elles prennent à moi ; vous les frapperiez toutes...
Page 62 - ... rouvrir les sources de la reproduction, ranimer l'industrie et le commerce, étouffer l'agiotage, donner une nouvelle vie aux arts et aux sciences, rétablir l'abondance et le crédit public, remettre l'ordre social à la place du chaos, inséparable des révolutions...
Page 98 - Aujourd'hui, dès l'heure même, les citoyens et les citoyennes partiront de tous les points, en désordre et sans attendre le mouvement des quartiers voisins qu'ils feront marcher avec eux. Ils se rallieront, au son du tocsin et des trompettes, sous la conduite des patriotes auxquels le comité insurrecteur aura confié des guidons portant l'inscription suivante : Constitution de 1793.
Page 62 - Français , le directoire exécutif vient de s'installer. » Résolu à maintenir la liberté ou à périr, sa ferme volonté est de consolider la République, et de donner à la constitution toute son activité et toute sa force. » Républicains, comptez sur lui, son sort ne sera jamais séparé du vôtre ; l'inflexible justice et l'observation] la plus stricte des lois seront sa règle. Livrer une guerre active au royalisme , raviver le patriotisme...
Page 294 - Leur grand mouvement devait s'opérer « au commencement de la campagne de l'an IV. On comptait « sur des revers à mon arrivée à l'armée qui , mécontente d'être « battue, devait redemander son ancien chef, qui alors aurait « agi d'après les instructions qu'il aurait reçues. Il a dû recevoir « neuf cents louis pour le voyage qu'il fit à Paris à l'époque de « sa démission ; de là vint naturellement son refus de l'ambas« sade de Suède, Je soupconne la famille Lajolais d'être dans...
Page 98 - Je vous donnerai aussitôt, pour mon propre compte, une garantie aussi étendue que l'est ma franchise perpétuelle. Vous savez quelle mesure d'influence j'ai sur cette classe d'hommes, je veux dire les patriotes.

Bibliographic information