Histoire apologétique du comité ecclesiastique de l'assemblée nationale, ou Analyse des décrets sur la constitution civile du clergé

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xi - La loi ne considère le mariage que comme contrat civil. Le pouvoir législatif établira pour tous les habitants sans distinction, le mode par lequel les naissances, mariages et décès seront constatés ; et il désignera les officiers publics qui en recevront et conserveront les actes.
Page 175 - La nation française renonce à entreprendre aucune guerre dans la vue de faire des conquêtes, et n'emploiera jamais ses forces contre la liberté d'aucun peuple.
Page 36 - L'Assemblée nationale, considérant qu'elle n'a et ne peut avoir aucun pouvoir à exercer sur les consciences, et sur les opinions religieuses; que la majesté de la religion et le respect profond qui lui est dû ne permettent point qu'elle devienne un sujet de délibération ; considérant que l'attachement de l'Assemblée nationale au culte catholique, apostolique et romain ne saurait être mis...
Page 36 - ... être mis en doute, au moment où ce culte seul va être mis par elle à la première place des dépenses publiques, et où, par un mouvement unanime de respect, elle a exprimé...
Page 115 - Nous voulons, disent-ils, employer tous les moyens de sagesse et de charité pour prévenir les troubles dont une déplorable scission peut devenir l'ouvrage; nous ne pouvons pas transporter le schisme dans nos principes, quand nous cherchons dans notre conduite tous les moyens d'en préserver la nation.
Page 26 - L'assemblée nationale s'occupera , immédiatement après la constitution , de la rédaction des lois nécessaires pour le développement des principes qu'elle a fixés par le présent arrêté , qui sera incessamment envoyé par MM.
Page 136 - Nous pensons que notre premier devoir est D'ATTENDRE AVEC CONFIANCE la réponse du successeur de saint Pierre, qui, placé dans le centre de l'unité catholique et de la communion, doit être l'interprète et l'organe du vœu de l'Église universelle...
Page 185 - Laissons la dureté et la cruauté à ceux qui croient en avoir besoin pour contenir un peuple qu'ils ont opprimé par la force. Pour ceux qui vivent dans un état libre, ils ne sauraient rien faire de plus insensé que de se comporter d'une manière à se faire craindre: car, quoique les lois soient comme ensevelies sous la puissance d'un particulier, et que la liberté soit resserrée par la crainte, elles se relèvent quelquefois, et parce que les peuples font entrevoir.
Page 99 - Nous dépendons des besoins, ou même des scandales des peuples ; et nous devons être ou n'être pas, selon leur plus grande utilité, ce que nous sommes pour eux et non pour nous.

Bibliographic information