(666 p.)

Front Cover
Libr. de Guillaumin et Cie., 1867
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

seignement placé dans leurs mains depuis un demisiècle nont pas moins
33
dans ses études sur les grandes dames du xviie siècle ayant sous
36
quelles condamnent dans la conduite humaine si les démonstrations
38
expérimentale que ses enseignements nécessairement restreints
45
tant quelle ne sest pas écartée des voies expérimentales mais à partir
46
treintes dérivent du même principe que lesclavage et tendent aux mêmes
52
et à la méthode appliqués en économie politique Ordre suivi dans
53
traîne dautres sur les attributs de lintelligence divine Page
57
minante du problème de nos destinées Page
58
laborieuse que nous avons reçue et des facultés industrielles dont nous
66
navons dautre gouvernail dautre guide naturel que la raison opérant
72
personnel peut sengager dans des voies nuisibles à autrui ce sont
78
claires manifestations dans les diversités de ses modes dassociation
80
sur les conséquences des diverses directions de la conduite sont lobs
85
que lon y considère trèsgénéralement le pouvoir politique comme
87
esprits il croit que ce qui manque cest seulement lart de faire passer
90
peut y avoir dans son sein dautres sociétés politiques cestàdire
93
entre les directions diverses quils peuvent donner au libre développe
97
réel les garanties offertes aux tiers intéressés sont moins faciles
99
usage des boissons fermentées des eauxdevie
100
tions par actions dans la nouvelle Angleterre leurs bons résultats
107
développé aux dépens dautres besoins plus urgents Dans les classes
115
Bastiat Cousin Fréd Passy Modeste etc Ces nouvelles formules
120
niques chez de nombreuses classes des sociétés modernes Besoins
123
lois civiles ou politiques formulée par Bentham partagée par
129
tendances cest déclairer les intérêts Page
135
les développements et les directions déterminent nos sympathies et
138
aux classes dont lintelligence est peu cultivée On peut également
141
classes riches ou aisées moyennes et pauvres de la population française
148
régime de la propriété individuelle confirmation de ces preuves
150
neste qui en France porte les ouvriers salariés à nourrir des sentiments
158
gleterre et ailleurs On a soutenu que la quotité disponible des biens
160
ouvriers Pernicieuses erreurs répandues sur le prétendu antagonisme
164
de toutes les sociétés Elle est encore nécessaire dans des cas nom
172
bre de choses utiles qui ne sont pas de nature à constituer des propriétés
176
que la valeur des services employés se retrouve dans celle des produits
182
cielle faite au clergé français Page
184
linanité des doctrines arbitraires sur lesquelles il est aujourdhui fondé
190
les facultés industrielles et les capitaux En quoi consistent les facultés
192
en trois classes terre capital travail et de comprendre la terre
200
le capital elles permettent de reconnaître comment les capitaux
205
largent et appliquent le mot intérêt au prix de lusage des capitaux
211
sociales est la plus grande satisfaction possible de lintérêt commun
213
par lÉglise ébranlé par la Réforme régnant absolument en France
215
disette leurs conséquences morales qui seront examinées dans
219
droit sur ce quils ont nommé les lois nuturelles Appréciations
227
dautres non moins importants et qui nont pas assez fixé lattention
232
tham Page
238
supérieur en lumières et en moralité à la moyenne des fractions cultivées
285
tés est plus nuisible quutile à lintérêt commun Propositions résu
288
systèmes de lÉgypte et de la Perse antiques des Hébreux polythéisme
292
devenant des moyens de gouvernement et de domination Page
298
fait triompher la réforme dans plusieurs États de lEurope dont les popu
299
si lon entend par prix naturel le coût de revient oui sil désigne le
300
capitaux qui peuvent être multipliés indéfiniment cest par elle que
308
rable quelle latteignit Rappel sommaire des résultats monstrueux
313
et à vue lettres de change mandats bons ou chèques virements
316
Opinion de M Édouard Laboulaye sur cette liberié Page
323
la concentration des masses de capitaux nécessaires aux grands travaux
330
favorable ou nuisible à lintérêt commun selon quil place ces forces
347
partie des capitaux de la société au mêine titre que les autres métaux
360
non sur lavenir Page
366
venu reposent en partie sur des erreurs analogues et aussi sur la con
371
rêt ils en diffèrent constamment et souvent dans de fortes proportions
384
pement de lindustrie et de la population loin dabaisser le profit des
400
propager partout son action sous ses diverses formes ce sont là de pures
409
moins plus nombreux que les salariés Cette production se prête peu
422
lindustrie Travaux organisés en petites entreprises comprenant toute
430
aux salariés et quils sont le plus exposés aux interruptions demploi
433
Commerce de transport de distribution de spéculation Ces divers tra
439
française est assurément lune des plus défectueuses Ses résultats quant
446
crivant comme une sorte de profanation lassimilation dune partie
456
seignement sont régis en France par lautorité mais ils sont hors de
464
supposition que ces deux agents et le travail constituent des éléments
467
salaires sabaissent et sabaisserait quand les salaires augmentent nest
473
lon a faite de tous les capitaux en les considérant uniquement dans leur
480
des capitaux ou approvisionnements destinés aux besoins personnels
501
comme dans celui de diverses classes de capitaux il tient aux diffé
505
ration totale des services personnels entre les bénéfices et les salaires
518
audessus ne forment pas plus du trentième de la population totale
525
positivement une violation de la propriété il en est de même à légard
531
suppose la protection nécessaire pour les premiers débuts des industries
537
rappel
545
quon en fait un usage immodéré ils tendent à priver de toute liberté
547
ne se font pas les satellites de leurs gouvernements pourvoient au besoin
554
faire de la production et de la vente un monopole de lÉtat Sel bois
566
Tendances et résultats généraux de la liberté des tra
573
Sociétés politiques
611
Erreurs ayant leur source dans la confusion de
626
CHAPITRE III
654
CHAPITRE V
656
CHAPITRE VI
658
CHAPITRE VII
659
CHAPITRE IX
664
Des méthodes dinvestigation dans les sciences de
665

Common terms and phrases

Popular passages

Page 234 - Trouver une forme d'association qui défende et protège de « toute la force commune la personne et les biens de chaque « associé, et par laquelle chacun, s'unissant à tous, n'obéisse « pourtant qu'à lui-même et reste aussi libre qu'auparavant.
Page 241 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.
Page 240 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
Page 219 - Elles doivent être relatives au physique du pays, au climat glacé, brûlant ou tempéré, à la qualité du terrain, à sa situation, à sa grandeur, au genre de vie des peuples, laboureurs, chasseurs ou pasteurs ; elles doivent se rapporter au...
Page 218 - La loi, en général, est la raison humaine, en tant qu'elle gouverne tous les peuples de la terre; et les lois politiques et civiles de chaque nation ne doivent être que les cas particuliers où s'applique cette raison humaine.
Page 68 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C'est là le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 240 - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à, autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autrui membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi.
Page 241 - La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu'en vertu d'une loi établie et promulguée antérieurement au délit et légalement appliquée.
Page 55 - Ceux qui ont dit qu'une fatalité aveugle a produit tous les effets que nous voyons dans le monde, ont dit une grande absurdité; car quelle plus grande absurdité qu'une fatalité aveugle qui aurait produit des êtres intelligents?
Page 241 - Pour l'entretien de la force publique et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Bibliographic information