Page images
PDF
EPUB

nifon, & qui doivent s'embarquer avec divers autres régimens que l'on attend. Ce qu'il y a de vrai, c'est qu'on arrête pour le compte du roi tous les vaiffeaux qui mouillent dans notre rade, & qu'il en doit arriver encore d'autres de Marseille. Ces vaiffeaux font pourvus de toutes les provifions imagi nables, & de tous les attirails néceffaires pour une expédition que l'on prétend être fort prochai`ne. L'eau y eft déjà transportée; de forte que, felo le rapport d'un commiffaire, il n'y a que l'huile & le vinaigre à embarquer. L'on évalue à 7 mil le hommes le nombre des troupes qui feront embarquées ici; ce qui joint aux autres embarquemens qui doivent fe faire dans les autres départemens formera un corps de 20 mille hommes effectifs. On a calculé que ces préparatifs immenfes, faits dans cette monarchie, ont déjà coûté 20 millions de livres à la cour de Madrid. Il ne paroit pas pourtant que l'expédition projectée puisse être de longue durée; car il n'eft permis aux officiers que d'avoir un porte manteau avec un petit lit, & rien de plus.

a

ESPAGNE.

MADRID (le 28 Avril.) Le 25 de ce mois, à 8 heures du matin, la princeffe des Afturies eft heureusement accouchée, au palais d'Aranjuez, d'une princeffe, qui a été baptifée dans une falle voifine de l'appartement de S. A. R., en préfence des miniftres d'état, des ambaffadeurs & miniftres étrangers &c. L'infante nouvellement née a reçu 24 noms, dont celui de Charlotte est le premier, & elle a eu le roi pour parrein.

La cour vient d'envoyer ordre dans tous les ports d'y redoubler d'activité pour les armemens auxquels on travaille depuis quelque tems.

LA COROGNE (le a Avril.) On a apperçu ici

les de ce mois, l'efcadre qui fortoit du Ferrol, au nombre de quinze voiles, deux vaiffeaux de ligne trois frégates, cinq flûtes, trois galiotes à bombes, & deux bâtimens de transport. Outre les détachemens ordinaires des troupes de la marine, elle porte les deux régimens de Tolede & de Savoie, chacun de deux bataillons, & cent hommes du corps royal d'artillerie. On ignore encore l'objet précis de cet armament: fa premiere deftination n'eft que pour Cadix, où il paroît qu'il doit fe réunir à de plus grandes forces.

CARTAGENE ( le 19 Avril.) Le vaiffeau de guerre maltois le St. Joachim de 64 canons > mouilla le 14 de ce mois, dans ce port. Il nous apprit qu'il s'étoit emparé d'une pinque algérienne de IC canons, & de 100 hommes d'équipage, dont onze ont été tués dans le combat; qu'il avoit enfuite fait paffer le refte à fon bord, & qu'il avoit laiffé cette pinque à Alicante, pour venir joindre ici le vaiffeau le St. Jean, fon commandant. En conféquence de ce rapport, il a été mis en quarantaine.

FRANC E.

VERSAILLES (le 21 Mai.) Le roi a difpofé de la place de commandeur, vacante dans l'ordre de St. Louis par la mort du fieur de la Graulet, en faveur du fieur de la Merville, maréchal de camp & lieutenant de S. M. à Lille. S. M. a accordé l'abbaye de Haute-Fontaine, ordre de Citeaux, diocefe de Châlons fur-Marne, à l'abbé Berthelot, inftituteur des enfans de France.

Le Sr. le Noir ayant remis au roi fa démission de la place de lieutenant-général de police de Paris, S. M. a nommé à cette place le Sr. Albert, ci-devant confeiller au parlement, & intendant du commerce. S. M. a auffi donné au Sr. la Garen

ne, fergent-major au régiment des gardes-françoi fes, une commiffion pour commander la garde de Paris & le guet à pied.

Le duc de Duras ayant pris le titre de maréchal de Duras, S. M. a permis au duc de Durfort de prendre le titre de duc de Duras.

Le roi a accordé les entrées de fa chambre au maréchal de Nicolay S. Maj. a accordé aux. filles du maréchal de Bercheny le titre de Dames.

Le comte de Grais, miniftre plénipotentiaire près du landgrave de Heffe-Caffel, & le marquis de Bombelle, miniftre du roi près de la diete générale de l'empire, prirent congé de S. M., le premier le 28, & le fecond le 29 du mois dernier.

Le 1er. de ce mois, le marquis de Segur, chevalier des ordres du roi, eut l'honneur de faire ses remercimens à S. M., en qualité de commandant de la Franche-Comté.

Le 2, pendant la meffe, l'archevêque de Cambrai prêta, fuivant l'ufage ordinaire, ferment à S. M.

Le 7, les députés des états d'Artois, eurent audience du roi, auquel ils ont été préfentés par le marquis de Levis, gouverneur de la province, lieutenant-général des armées du roi, & capitaine des gardes de Monfieur, & par le maréchal du Muy, miniftre & fecrétaire d'état, ayant le département de la guerre. La députation étoit compofée, pour lé clergé, de l'évêque de St. Omer, nommé à l'archevêché de Tours, qui portoit la parole; pour la nobleffe, du marquis d'Aouft; pour le tiers-état, du Sr. Brunet, écuyer, ancien conseiller pensionnaire de la ville & cité d'Arras.

Le 9, le duc Charles-Augufte de Saxe-Weymar-Eifenack, & le prince Frédéric - Ferdinand fon frere, qui voyagent fous le nom de comtes d'Alftedt, prirent congé de L. M. & de la famille royale.

Le 10, on célébra, dans l'églife de l'abbaye roya le de St. Denis, un fervice folemnel pour l'anniverfaire de la mort de Louis XV. Monfieur & Mgr. le comte d'Artois y ont affifté, ainsi que le duc d'Orléans,, le duc de Chartres, le duc de Bourbon, le prince de Conti, le comte de la Marche & le duc de Penthievre. Ils y ont été conduits par le marquis de Dreux, grand-maitre des cérémonies, & par le fieur de Watronville, aide des cérémonies. Les principaux officiers de la couronne & un grand nombre d'officiers de la maifon du roi y ont affifté. Le cardinal de la RocheAymon, grand aumônier de France, a officié pontificalement. La mufique du roi a exécuté la meffe de d'Helfer, fous la conduite du fieur Giroux, maitre de mufique en femeftre, & un De Profundis de la compofition du dernier.

Le 12, L. M., Monfieur, Madarne, Mgr. le comte d'Artois, Mme. la comteffe d'Artois, Mme. Clotilde, Mme. Elifabeth, Mme. Victoire & Mme. Sophie ont affifté au fervice folemnel qu'ont fait célébrer ici, pour le même objet, le curé & les marguilliers de l'église royale & paroiffiale de Notre-Dame. Les principaux officiers de la couronne, les différens corps de la maison du roi, ainfi qu'une grande partie de fes officiers, se font trouvés à cette cérémonie, à laquelle le Sr. Allard, curé de la paroiffe, a officié.

Leurs Maj., ainfi que la famille royale, avoient affifté à l'office qui s'eft célébré la veille dans la chapelle du château.

Le vicomte de Villereau, officier au régiment des gardes-francoifes, a eu l'honneur d'être préfenté au roi & à la famille royale. Les dames qui ont eu le même honneur, font la marquife de Coigni, la comteffe de Chapt, la marquife.de Barbançois, la comteffe d'Equevilly, la marquife de Goulet, la marquife de Valauglard; & la marquife de Choifeul.

PARIS (le 23 Mai. ) Il paroit une déclaration du roi, donnée à Versailles, le rer. Mars, & qui a été enregistrée le 3 Avril dernier, à la cour fouveraine de Nancy. Elle défend aux nouveaux convertis d'aliéner leurs biens fans permiflion. S. M. fait très-expreffes inhibitions à ceux qui ont fait profeffion de la religion prétendue réformée, de vendre durant le tems de trois ans, les biens immeubles qui leur appartiennent, & l'univerfalité de leurs meubles & effets mobiliers, fans en avoir obtenu la permiffion par un brevet qui. fera expédié par l'un des fecrétaires d'état, pour la fomme de 3000 liv. & au-deffus; les intendans peuvent donner cette permiffion pour une fomme au-deffous; ils ne peuvent pas même difpofer fans ces permiffions de leurs biens meubles & immeubles pendant ces trois ans, par donation entre vifs, si ce n'est en faveur de leurs enfans, petits-enfans, & héritiers préfomptifs, demeurant dans le royaume, au défaut des defcendans en ligne droite, & cela par contrats de mariage.

On a publié

[ocr errors]

arrêts du confeil d'état du roi. Le 1er., du 5 Avril, ordonne qu'à l'avenir les fucres raffinés en pain & en poudre ou candi provenant du commerce des ifles de France & de Bourbon, paieront, comme ceux provenant des ifles & colonies françoifes de l'Amérique, 22 liv. 10 fols par quintal à toutes les entrées du royaume, tant de la Bretagne & des provinces réputées étrangeres, que des cinq groffes fermes.

Le 20., de la même date que le précédent, porte que les droits fur les fers noirs en feuilles doubles ou fimples, venant de l'étranger, feront payés indiftinctement à toutes les entrées du royaume à raifon de 2 liv. 8 fols par quintal.

Par le 3e., du 23 Avril, S. M. exempte de tous

« PreviousContinue »