Page images
PDF
EPUB

dafti, qui en eft Bannus, y étoit arrivé dès le 18 précédent, avec la chancellerie de guerre, pour la vifite des frontieres: il reçut près du pont de Clu pa l'augufte chef de l'empire, qui étoit à cheval, & qui vit manoeuvrer la milice de la frontiere commandée par le général-major de Sifcowicz, & en témoigna fa fatisfaction, en récompenfant tous les anciens qui avoient fervi contre les ennemis de l'état. Ce fouverain logea chez le maréchal, y reçut les requêtes qu'on lui préfenta, & partit, aux acclamations du peuple, pour aller COUcher à Sifzeck. Le maréchal Nadafti, qui, quoiqu'âgé de 63 ans, monte à cheval comme le plus vigoureux huffard, s'étoit enrhûmé pour avoir attendu fous les armes l'empereur, depuis 8 heures du matin jufqu'à 3 après-midi; S. M. I., s'intéreffant à son état, voulut, à cause de cette toux le difpenfer de l'accompagner dans tout le bannat; mais il lui répondit que depuis 20 ans, il avoit cette toux, fans aucunes fuites fâcheufes. Eh bien! repliqua ce prince, je fouhaite qu'elle continue encore 20 ans, fans vous faire plus de mal. Le 24, ce fouverain alla coucher à Dubitz, qui eft la derniere frontiere; le 25, à Duor, près de Novi, qui appartient aux Turcs; le 26, à Plina, où le premier régiment d'infanterie de ce bannat eft en gar. nifon, & continua ainfi fa route jufqu'à Varginmofcz, dans le comitat de Carlstadt.

On a arrêté dernierement deux hommes, l'un âgé, & l'autre encore jeune, qui fe font décelés par leurs expéditions, & par les mêmes tours qu'ils ont répétés trop fouvent. Ils alloient de maifon en maifon pour ramaffer de l'or, moyennint un certain agio qu'ils payoient avec la monnoie. Dès qu'ils avoient choifi quelques pieces d'or dans une maison, ils les enveloppoient proprement dans du papier, les cachetoient, & laiffoient le paquet au propriétaire; ils fortoient enfuite fous

le prétexte qu'ils n'avoient pas toute la monnoie neceffaire; ils difoient qu'ils alloient en chercher, & ils ne reparoifioient plus. Cet expédient, tout miférable qu'il eft, n'a pas laiffé de réuffir pen. dant quelque tems, chez beaucoup de bonnes gens qui ne voyoient pas que les filoux efcamotoient adroitement le bon or, & mettoient de fauffes pieces à la place. A force de répéter le même manege, ils ont été furpris, arrêtés & traduits devant la juftice, qui a eu bien de la peine à leur faire avouer leurs talens, tant ils avoient de modeftie. On croit que ceux-ci oublieront leur art fur le gibet, ils font faux monnoyeurs en même tems que filoux; & il ne faut qu'un feul de ces métiers pour conduire à la potence ceux qui l'exercent

ITALIE.

ROME (le & Mai. ) Le 13 du mois dernier, jour du jeudi faint, le fouverain pontife lava les pieds à 12 pauvres prêtres de divers pays, leur donna à chacun un habillement de damas blanc, deux médailles, l'une d'or, l'autre d'argent, & les fervit à table avec les cérémonies accoutumées. On a remarqué que S. S. ne fit pas publier ee jour-là, la fameufe bulle in caná domini.

Le 16, jour de pâques, le St. pere officia avec toute la pompe papale, & fe rendit enfuite au balcon principal du portique de la bafilique de St. Pierre, d'où il donna la bénédiction à un peuple innombrable, au bruit des tambours, des trompettes & de l'artillerie du château St. Ange. Le même jour, une quantité prodigieufe de pelerins, dont plus de cent Arméniens & Grecs du levant, furent admis à l'honneur de baifer les pieds au pape, qui leur fit diftribuer enfuite à chacun une médaille in articulo mortis.

Le 19, le cardinal Jean-Baptifte Rezzonico fut

inftallé avec un grand appareil dans la falle du chapitre des freres mineurs conventuels, en qualité de protecteur de cet ordre. Ce cardinal avoit envoyé auparavant à ces religieux un préfent, confiftant en deux veaux nourris au lait, cent poules, 250 livres de chevreau & deux barils de vin d'Espagne. Ces PP. y répondirent de leur côté par beaucoup de reconnoiffance, un concert très-bien ordonné, & divers rafraîchiffemens qu'ils firent agréer à leur protecteur.

Il eft d'un ufage très-ancien que les papes, la premiere année de leur pontificat, faffent dans la femaine in albis la bénédiction du bain, & y plongent les agnus dei qui doivent être enfuite diftribués à la premiere chapelle. Les 19, 20 & 21 au matin, le St. pere a fait au vatican cette cérémonie, affifté des cardinaux, ainfi que de la prélature romaine, dans la falle de Pranzi, où l'on avoit élevé des amphithéâtres pour beaucoup de dames de la premiere qualité & d'étrangers d'une grande diftinction, à qui le majordôme avoit préfenté auparavant les rafraîchiffemens les plus exquis dans fes appartemens.

Il y a eu ici, cette année, une proceffion de plus pendant la femaine fainte; c'eft celle de la confrairie de St. Marcel, qui ne fe fait que tous les 25 ans. Soixante-quatre hommes étoient employés à porter un crucifix miraculeux qui fe conferve dans l'églife de St. Marcel, & que le trône où il eft place, chargé de dorures, d'ornemens & de candelabres, rend d'un poids très-fatigant pour le transport. Cette proceffion, commencée à neuf heures du foir, ne fut terminée qu'à fix heures du matin.

Le 24, le pape tint un confiftoire dans lequel il éleva à la pourpre les prélats Antonelli & Wechis, dont on a parlé dernierement. S. S. fit enfuite expédier des cédules de la fecrétairerie, par

lefquelles elle a prefque changé tout le corps de la prélature. En voici la liste telle qu'elle paroit ici. Secrétaire des évêques, M. Onorati; fecrétaire du concile, M. Carrara; affeffeur du St. office, M. Antamori; lieutenans d'ell A. E. (efpece de tribunal, où l'on rend la juftice ); MM. Cioja & Gavotti; lieutenant du cardinal-vicaire, M. Silva; préfident d'Urbino, M. Marcolini; président de l'annone, M. Livizzani; préfident des armes, M. Spinelli, préfident Della Grafcia ( des vivres ), M. Laurent Altieri; préfet des côtes maritimes, M. Mancinforti; clerc de chambre, M. Finocchietti; juge de la fabrique de St. Pierre, M. Albizzi; votant de la fignature, M. Martini; auditeur de la chambre, M. Salviati; fecrétaire de la confulte, M. Ghilini; fecrétaire Dell Acque, M. Paffionei; affeffeur du gouverneur, le prélat Ai roldi.

Nonces du St. fiege: en Pologne, M. Archetti; en Suiffe, M. Caprara ; à Bruxelles, M. Bufca; à Venife, M. Ranuzzi; à Naples, M. Vincentini; à Cologne, M. Crivelli, Milanois; à Florence, M. Bellifomi.

Vice-légats: à Ferrare, M. Serra; à Ravenne, M. Cucciapiatti: gouverneurs: à Marcerata, M. Bolognini; à Peroule, M. Savorgnani; à Ancone, M. Ange Altieri; à Frofinone, M. Baldaflini; á Civitavecchia, M. Mirelli; à Fermo, M. Filomarino; à Camerino, M. Vinci; à Fabriano, M. Tomati; à Colle-vecchio, M. Riva, qui a été auffi déclaré prélat domestique; à Orvieto, M. Nicolai à Montalto, M. Refta; à Afcoli, M. Gazzoli; à Narni, M. Spreti; à Fano, M. Borromei; à Bénevent, M. Zoftdadari; fecrétaire de la congré gation des eaux, M. Vay; fecrétaire de la congrégation des indulgences & des reliques, M. della Somaglia prélats domeftiques, les prélats Nari, Riva & Spreti: Ponents du bon gouverne

ment, les prélats Petrucci & Serbelloni; Ponents de la confulte, les prélats Scotti, Saluzzo & Dentici; enfin, le prélat Marefcotti, commiffaire de la marine, a obtenu une place dans la congrégation de la chambre.

Le 27, le St. pere tint un confiftoire public, dans lequel il donna la barrette aux deux nouveaux cardinaux.

Le 28, l'archevêque Marcolini fut nommé auditeur de la chambre apoftolique ad interim, & S. S. déclara gouverneur de Rieti le prélat Raffaeli; de Norcia le prélat Chriftophe de Vecchis, & commilaire de la chambre apostolique l'avocat Benet, ti, auditeur du cardinal Giraud.

Le 3 de ce mois, fête de l'invention de la Ste. croix, on s'occupa de la béatification de Jean Peccador, religieux des freres de la miféricorde, ou de St. Jean de Dieu; le pape rendit, dans certe caufe, un décret d'approbation de ses vertus dans un degré héroïque.

Le 4, l'ambaffadeur de Malte fe rendit à l'au-dience du St. pere, qu'il complimenta fur fon exaltation au fouverain pontificat, au nom du grand maitre & de tous les chevaliers. Le cardinal Giraud a reçu de ce miniftre le diplôme qui le décore de la croix de Malte, & le déclare en même tems l'un des protecteurs de cet ordre.

Le fouverain pontife paroit toujours être dans -les mêmes difpofitions à l'égard des ex-jéfuites. Il a confié le fecret de la congrégation chargée de leurs affaires au cardinal Giraud, pro-auditeur, & a fait fçavoir aux 5 cardinaux qui la compo-fent, qu'ils devoient déformais communiquer à ce cardinal le résultat de leurs travaux. Le cardinal -Corfini eft chargé particulierement de l'infpection. des prifonniers, & il lui eft recommandé de les traiter avec égards. L'ex-jéfuite Aquafciati, qui, fous le dernier pontificat, s'étoit retiré de cette

« PreviousContinue »