Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Cmoi

lon,

E JOURNAL paroît deux fois par mois. Chaque cayer eft de 72 pages; mois. Chaque cayer il coute to liv. par année, pris à Bouil& 25 liv. par la pofte dans toute la France, y compris le port. Le tout fe paye. d'avance. On ne foufcrit que pour une année, & à quatre époques, au rer. de l'an au zer. Avril, au z'er. Juillet, & au zer. Odobre.

[ocr errors]

Les Supplémens qu'on donnera à la fin de chaque trimestre, couteront 3 1. par la poffe, & 2 1. pris à Bouillon.

LE JOURNAL ENCYCLOPÉDIQUE, dont il paroit un volume de 192 pages, & quelquefois plus, toutes les quinzaines, cofte par année, 24 liv,, pris à Bouillon, 33 liv. 12 fols par fols par la pofte pour la France, & 30 livres pour l'Allemagne, franc de port.

LA GAZETTE SALUTAIRE, feuille périodique qui embraffe tout ce qui concerne la Médecine, la Chirurgie, la Chymie, la Botanique, l'Hiftoire-Naturelle &c. &c., paroit une fois par femaine, & coute 9 liv. par année, y compris le port.

Ceux qui defireront ces Journaux, s'adrefferont à Bouillon au DIRECTEUR du Bureau des Ouvrages périodiques, ou bien M. LUTTON, rue Ste. Anne Butte St. Roch, à Paris.

JOURNAL

POLITIQUE,

OU

GAZETTE

DES GAZETTE S.

MA I.

Seconde Quinzaine.

TUR QUI E.

CONSTANTINOPLE (le 28 Mars.)

E grand-feigneur a difpofé du gouvernement de Choczim en faveur du pacha Melek Méhémet, qui, pendant la derniere guerre, a occupé la pla A a

[ocr errors]

ce de caïmacan ou lieutenant du grand-vifir, & qui avoit été nommé enfuite gouverneur de Candie. Ce pacha eft déjà parti pour Choczim, où il recevra le prince de Repnin, ambaffadeur de Ruffie. Abdoul-Kerim, ambaffadeur de la Porte continue fa route vers Mofcou; il étoit le 5 de ce mois à Sjoemna, & doit avoir paffé le Danube. La fuite de ces deux miniftres ne fera pàs auffi nombreuse qu'on l'avoit dit; on eft convenu de part & d'autre, qu'elle ne feroit que de 350 perTonnes. Celle du prince de Repnin fera formée entr'autres, d'un maréchal d'ambaffade, de 4 confeillers & de 30 gentilshommes, de 60 grenadiers, 30 cuiraffiers & 30 huffards. Quoique ce cortege, qu'on avoit porté d'abord à 14 ou 15 cens perfonnes, foit diminué de plus de mille, il n'en occafionnera pas moins des frais immenfes, qui fuffiroient feuls au roi de Pruffe pour envoyer & entretenir des ambaffadeurs dans toutes les cours de l'Europe.

Le chiaoux Baschi, premier maitre des requêtes de cet empire, a été dépofé, & remplacé par Said Effendi, qui avoit déjà été revêtu de cette charge. Le felictar aga (porte-glaive du grandfeigneur), & le jokodar aga (maitre de la garderobe de S. H.) ont eu le même fort; mais le premier a été fait pacha, & le fecond a obtenu un emploi dans la chancellerie.

Le grand-feigneur eft le premier des empereurs ottomans qui ait fenti que la valeur feule ne fuffit pas aujourd'hui pour affurer le fuccès des opérations militaires. Eclairé fur fes véritables intérêts par des revers multipliés & encore récens il vient de fouler aux pieds de funeftes préjugés qui ont trop longtems retenu dans une ignorance crafie les officiers de fon armée. S. H. s'eft enfin déterminée à créer à perpétuité un corps d'ingéRieurs, dont les éleves feront inftruits par d'ha

biles profeffeurs dans toutes les sciences relatives à leur art. Elle a confié la direction de cet établiffement au Sr. de Kermorwand, gentilhomme breton, qui a fait, dès le 15 de ce mois, l'ouverture d'un cours de mathématiques, de phyfique & de deffin. Cet officier a, dit-on, fervi dans le corps des ingénieurs françois, dont il eft forti pour des raifons particulieres qui l'ont déterminé à paffer ici. C'eft à la recommandation du chevalier de Tott, dont il a été nommé adjoint, que la Porte l'a chargé particulierement de l'inftruction des éleves du nouveau corps du génie, en lui affignant, pour cet objet, 3 mille piaf tres d'appointemens annuels.

On travaille auffi avec activité à réparer les pertes de la marine. On lança, le 16, du chantier de l'arfenal, un vaiffeau de guerre de nouvelle conftruction, en préfence du grand-feigneur, qui donna des marques de fa fatisfaction, en faisant diftribuer des gratifications au conftructeur, & aux ouvriers de l'arsenal.

Le lord Murray, ambaffadeur du roi de la Gran de-Bretagne, que fes affaires rappellent en Angleterre, a obtenu l'agrément de fa cour pour y aller paffer quelque tems. Ce miniftre fait des préparatifs pour fon départ.

Le brigadier comte de Byland eft depuis quel ques jours à Bujukdaré, où il s'embarquera pour la Crimée; il eft chargé d'y conduire un grand nombre d'efclaves ruffes qui ont recouvré la li berté.

C'eft prématurément qu'on avoit annoncé le départ de l'efcadre deftinée à croifer contre les forbans de l'Archipel; elle a été retenue jufqu'à préfent par les vents contraires. C'est le capitan pacha qui la commande.

ATHENES (le 22 Février.) On apprend de l'ifle d'Egina que 150 Grecs de la Morée y ont fait

« PreviousContinue »