Page images
PDF
EPUB

şö couverts chacune. Le comte de Burgawest parti, le 8, pour l'Allemagne.

Suivant les lettres de Souabe, le duc régnancy de Wurtemberg est arrivé, le 6 de ce mois, a. Augsbourg, venane de Venise. Le 7, il a continuě la route pour Louisbourg , lieu de la résidence, pour s'y trouver au pairage de l'archiduc Maximilien.

On apprend de Wetzlar que le fubdélégué de Mayence s'est enfin réconcilié avec celui de S. M. Prullienne,

[ocr errors]

VIENNE ( le-ġ Mars.) La Gazeire françoise de ceite ville vient d'annoncer l'élection du nouveau pontife en ces termes. « Un courier, dépêché le 15 de ce mois, par le prince Corsini, ambaffadeur de L. M. Irnp, & R. A. à Rome, en est arrivé ici le 22, à trois heures & demi aprèsmidi, avec l'agréable nouvelle que le-cardinal Migazzi , chargé par L. M. de ce qu'on nomme il Segrero, avoit, comme prémjer des cardinaux de la nomination des couronnes & comme médiateur choisi par ceux-ci, proposé, après la délibéra. rion entre ces cardinaux, au sacré college lē cardinal Braschi pour chef visible de l'église ; & que le même jour 15, ce cardinal avoit éré unanime: ment élu pape, & proclamé sous le nom de Pie VI. &c. ».

Les personnes envoyées à la poursuite de l'offcier suisse qui a enlevé ici deux demorselles de qualité, auroient ratrappé les fugitifs sans un accident arrivé à Munich. Les eaux étoient fore hautes, & personne ne paffoir sur le pont , parcequ'il menaçoit ruine; le portillon refuia d'abord de risquer le paflige; le milirajre fut de son avis; mais les demoitelles, qui sçavoient qu'elles n'a voient point de tems & perdre, firent tant d'infkances, qu'enfin on s'aventura sur le pont; on le

pada au trót ; & à peine la petite troupe eut-elle gagné la rive, que le pont se rompit; cet accident lui fit gagner 10 ou 12 heures. Les fugitifs sont à présent en Suisse. Extrait d'une lettre de Perth en Hongrie, du 20

Février, On a elluyé ici une inondation dont on a peu d'exemples. Le as de ce mois, à 9 heures du soir , la glace qui couvroit le Danube à une épaisseur extraordinaire, commença cout-a-coup à se rompre; mais le fleuve ne charia qu'à 10 heures. Les eaux crúrent toujours successivement, parceque malheureusement la glace qui étoit au-dessous & plus forte, ne fe rompit poini, & les glaçons s'amoncelerent à la hauteur des maisons. A Bude & à Pefth, le Danube a moins de largeur, ils formerent des especes de montagnes ensajëes les unes sur les auires, qui arrêterent le cours des eaux, & les firent hauffer depuis ce moment

jusqu'au lendemain á trois heures du matin, de façon qu'elles se trouverent au niveau du bureau à sel, qui, le 17, fut à plus de deux pieds & demi sous l'eau.

Peu de momens avant cet événement imprévu, tout le monde ne fongeoit qu'à s'amuser. Le dome mage occasionné ici par la debacle & le débordement du Danube eft inexprimable. On évalue à goo le nombre des maisons qui font entierement écroulées, & il ne refle rien du faubourg , ni des métairies qui y étoient. On ne voit plus que deur maisons au-dedu calvaire, & l'on prétend qu'il n'en est point dans la ville , qui ne foit plus ou moins endommagée. Plusieurs personnes affurent avoir reflenti pendant ce tems differentes secouffes de tremblement de terre ; ce qui paroit d'autant p'us vraisemblable, que les maisons les plus solides sont creva ees. Elles sont toutes abimées dans la rue de Müllergass, & perfonne n'en a pu rien fauver. Le vieux Bude & le

[ocr errors]

Neustift ne forment plus qu'un monceau de pierres. L'isle de Raczkower, ou il y avoit i 8 villages, a été fi maltraitée, qu'on dit qu'il ne s'en est fauqu'une personne , & qu'on n'y découvre plus que le sommet de quelques vieur arbres, qui seuls sont restés sur pied. Pendant tout ce désastre, on s'est fau. jusques sur les toits , parceque les eaux entroient par le fenêtres des premiers étages des plus hautes maisons.

La misere qui regne à Bude & à Pefth est inerprimable. Les boulangers y font occupés nuit & jour, à faire du pain pour empêcher quantité de malheureux de mourir de faim. Dans ces affreuses circonstances, le comte Caroli a recueilli chez lui les pauvres qui se trouvent fans habitations , & il ne s'est réservé qu'une seule chambre. On peut se figurer tout ce que fouffre l'humanité en voyant les

pea res & meres chercher leurs enfans ensevelis sous les eaux, & les enfuns qui cherchent également leurs parens,en poussant des eris lamentables. Le 18, à 9 keures du foir, les eaur écoient baisées de 4 pieds & demi. Quantité de bátimens fure solides font endommagés, plusieurs s'écroulent encore, & d'autres Soni menucés d'une ruine prochaine.

ITALI E. ROME ( le 4 Mars.) Les 15, 17 & 18 du mois dernier, il y eut en cette capitale, des rejouissances publiques, à l'occasion de l'exaltation de Pie VI, au pontificat. Les princes romains, toute la noblesse romaine & étrangere fe rendirent successivement au vatican, pour y complimenter le St. Pere, qui les admit à lui baiser les pieds, & leur donna la bénédition apostolique.

Le 21, veille du couronnement, on fit dans la grande cour du vatican, une aumône de 10 sols par tête à tous les pauvrés qui s'y présenterent.

Le 22 au matin , on proceda , avec beaucoup de Tolemnité, dans l'église de St. Pierre , à la double

sérémonie(*) du sacre & du couronnement du pape. Lor que le cardinal doyen du sacré c llege eur plaa cé la tiãre sur la tête du souverain pontife, S. S. denna fa bé édiction à un peuple immense, rafo semblé dans la place de St. Pierre; & il se fit ea mê.ne tems, une décharge de l'artillerie du chateau St. Ange. Il y eur le foir du même jour & le 23, des illuminations dans les différens quartiers de cette capitale, & l'on tira , au château st. Ange, le feu d'ariifice connu sous le nom de Girandole.

Le 24, fête de St. Mathias, apôtre, le pape se rendit pour la premiere fois, en grand appareil, à la balilique de Ste. Marie-Majeure , pour y visiter la chapelle dédiée au pape Pie V. Il étoit accompagné du cardinal Albani & du cardinal Rez zonico, camerlingue, avec une suite de la prélature & de la noblesse à cheval, & escorté par deux compagnies de chevaux-légers & de cuirasliers, ainsi que de la garde-fuille ordinaire. S. S. dîna ensuite au vatican, & revint le foir au quirinal.

Le 26, le St. Pere fit la cérémonie d'ouvrir la porte sainte de la basilique de St. Pierre au vati. can, tandis que trois cardinaux, qu'il avoit norrmés à cet effet cardinaux à latere, faisoient les mêmes fonctions dans les trois autres églises patriarchales; le cardinal-doyen à celle de St. Paul, hors les murs; les cardinaux Marefoschi & Colonna aux basiliques de St. Jean de Latran & de Ste. Marie-Majevre , dont ils font l'un & l'autre archiprêtres. Cette, auguíte cérémonie avoit été annoncée, la veille , par le son de toutes les cloches des églises.

Le souverain pontife fit expédier , dès le 23 , des parentes par lesquelles le cardinal Pallavicini

f*) On en a donne la de!cription dans le rer. Supplément de cerce année : dans cerro mêine description, pag. 25 lige ire.

aulieu de au milieu du cardinal diacre de l'évangile , lisez., au milieu du cardinal évêque confaciant,

du cardinal diacre de l'évangile,

[ocr errors]

eft-Tecrétaire d'état ; le cardinal Conti, secréttire des brefs; le cardinal Negroni , prodataire, à la place du cardinal Malvezzi , qui retournera à fon' archevêché de Bologne; le cardinal des Lances, préfet de la facrée congrégation du concile; le cardinal Jean-Baptiste Rezzonico , secrétaire des -requêtes, le cardinal Giraud, pro-auditeur ; le cardinal Torregiani, secrétaire du St. office ; le cardinal Caraffa di Trajecto , préfet des évêques. & réguliers ; le cardinat Zelada , membre de la congrégation du S. office; le cardinal Orfini, surintendant de l'économie de la propagande. Le cardinal Jean-François Albani est nommé à l'abbaye de St. Grégoire au Mont Cælien, dont jouissoit le St. Pere, & qui rapporte annuellement mille fcudis. Enfin les cardinaux légats sont tous con-, firmés dans leurs légations.

Depuis son avénement au trône pontifical, le : pape , n'a cessé de prendre connoittance de tout ce qui peut contribuer au bien de l'église , &'au temporel des ses états. Il a fait diminuer le prix de la viande d'un sol par livre jusqu'au carême & s'eft chargé de dédommager les bouchers. II semble-que š. S. ait intention de faire fa résidence ordinaire au varicán ; on en juge ainsi, parce : que ses ministres font des dispositions pour s'y établir , & qu'on y, transporte tous les papiers des 3 archives. s. s, étant informée que la ville de Ceas sene , sa patrie, se disposoit à célébrer son exalta-tion par des réjouissances, elle a témoigné defirer qu'on employât les sommes destinées à cet usage: à doter 70 pauvres filles.

En continuant de creuser hors de la porte ma jeure à Torre-Angelo, on a trouvé un magnifique groupe représentant un Bacchus, couvert d'une : peau de lion, & tout auprès un tronc de vigne, du milieu duquel s'éleve une figure de femme,coutonnée de pampres, & ayant, aulieu de mamellesa,

« PreviousContinue »