Suède et Norwége

Front Cover
F. Didot, 1838 - 565 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 187 - Levenhaupt; il marcha d'un côté avec ses troupes fugitives; le roi alla par un autre chemin avec quelques cavaliers. Le carrosse où il était rompit dans la marche ; on le remit à cheval. Pour comble de disgrâce, il s'égara pendant la nuit dans un bois ; là son courage ne pouvant plus suppléer à ses forces épuisées, les...
Page 387 - En foi de quoi nous avons signé la présente de notre main , et y avons fait apposer notre sceau royal. Donné au château de Stockholm, le 8 avril 1854.
Page 313 - ... mais vous le savez, sire, la guerre ne se nourrit que par la guerre, et un grand état militaire purement défensif est une charge que la Suède ne peut supporter sans un secours étranger. Les lois constitutionnelles défendent au roi d'établir de nouvelles taxes sans le consentement des...
Page 320 - Suède, votre correspondance particulière m'est parvenue; j'ai apprécié comme la preuve des sentiments d'amitié que vous me portez, et comme une marque de la loyauté de votre caractère, les communications que vous me faites. Aucune raison politique ne m'empêche de vous répondre. « Vous appréciez sans doute les motifs de mon décret du 21 novembre 1806 : il ne prescrit point de lois à l'Europe; il trace seulement la...
Page 353 - Français de 1792, et qui les porti à s'unir et à combattre les armées qui étaient sur leur territoire , doit diriger aujourd'hui votre valeur contre celui qui , après avoir envahi le sol qui vous a vus naître , enchaîne encore vos frères , vos femmes et vos...
Page 315 - ... pour compléter les équipages de quatre vaisseaux de la flotte de Brest; il suffirait, pour répondre au désir de l'empereur, et pour satisfaire à la demande que j'ai l'honneur de vous adresser en son nom, que le nombre n'exeédât point, tant en officiers, maîtres d'équipage, soldats et matelots, celui de deux mille hommes.
Page 340 - ... de la Poméranie, le roi déclare : qu'il se regarde dès ce moment en état de neutralité vis-à-vis de la France et de l'Angleterre...
Page 312 - Amérique. 2° Qu'à la suite d'une guerre malheureuse, nos magasins sont vides, nos arsenaux sans activité et dépourvus de tout, et que les fonds manquent pour parer à tous les besoins. 3°...
Page 315 - Je me suis empressé de mettre sous les yeux du Roi, mon maître, la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'adresser, Monsieur, en date du 26 de ce mois. « Lorsque Sa Majesté se détermina à déclarer la guerre à l'Angleterre et à donner au traité de Paris une extension ouvertement hostile, elle fut moins guidée dans cette résolution par les devoirs que lui imposaient ses...
Page 302 - chérissez à si juste, titre, un dévoue« ment sans bornes. Unissons-nous à «l'envi, Messieurs, pour remplir ses « vues paternelles, et ne souffrons ja« mais que la patrie perde rien de cet « illustre rang qu'elle doit à la valeur « et aux vertus de ses ancêtres. » A peine arrivé à Helsingbord , le prince de Ponte-Corvo adressa à Napoléon la lettre suivante, où se peint tout à la fois son respect et sa déférence pour l'empereur, et son vif désir de maintenir la bonne intelligence...

Bibliographic information