Histoire de la ville de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), Volume 1

Front Cover
chez l'auteur, 1846 - 592 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 193 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
Page 441 - Cependant ne négligez aucune occasion de prouver à vos concitoyens que la superstition n'aura pas plus à s'applaudir que le royalisme des changements opérés le 18 brumaire. C'est en continuant à faire observer avec la plus scrupuleuse exactitude les lois qui instituent les...
Page 159 - Autre fille d'Opéra. militaire fût son cadet, il servirait sous ses ordres; à quoi le monarque lui avait répliqué qu'il le ferait avertir s'il avait besoin de lui : ce qu'il n'avait pas fait. Du reste, il ne manquait pas d'esprit; il faisait des chansons; il avait été quelque temps à la mode sous Louis XIV; il avait été envoyé en ambassade. Il jouissait surtout d'une tranquillité d'âme, d'un sang-froid unique , qui n'ont pas peu contribué à prolonger ses jours.
Page 442 - Je jure d'être fidèle à la République une et indivisible, fondée < sur l'Égalité, la Liberté et le système représentatif.
Page 278 - Dès ce moment, jusqu'à celui où les ennemis auront été chassés du territoire de la République, tous les Français sont en réquisition permanente pour le service des armées.
Page 320 - J'ai été saisi d'horreur en apprenant les dangers que tu as courus : rassure-toi , brave républicain , l'Être suprême dont tu viens de prouver l'existence, veille sur tes jours ; ils seront conservés malgré tes ennemis nombreux , et la république sera ' sauvée. On t'a tendu un piége en t'offrant pour demeure le palais national : garde-toi de l'accepter.
Page 567 - Vous pouvez couvrir nos voix de vociférations, vous pouvez hâter notre disparition de la terre; mais, ne vous y trompez pas, nos doctrines survivront à tout : la nature les enseigne, les inculque, les transmet à la génération qui nous suit. Cette génération qui nous suit, cette génération les chérit , elle les conserve, elle les défendra, et, pour prix d'un succès honteux et coupable, vous obtiendrez, tout au plus encore, j'en doute, un ajournement d'un jour, d'un mois, d'une année...
Page 399 - Tout citoyen, avant de voter dans les assemblées primaires et électorales, devait prêter serment de haine à la royauté et à l'anarchie, et de fidélité à la République et à la Constitution de l'an III.
Page 120 - ... dont, si aucuns interviennent, Sa Majesté s'est réservé et à son conseil la connoissance, icelle interdisant à toutes ses cours et autres juges, à l'effet de quoy toutes lettres nécessaires seront expédiées.
Page 315 - Comment avez-vous eu la scélératesse d'imaginer ce cachet et toutes les autres pièces par lesquelles vous vouliez faire passer Robespierre pour un royaliste ? » et que Vadier répondit : « Le danger de perdre la tête donne de l'imagination.

Bibliographic information