La Normandie historique, pittoresque et monumentale: ou, Souvenirs d'un voyage sur les bords de la Seine

Front Cover
P.-C. Lehuby, 1847 - Normandy (France) - 376 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 130 - Je les mettray aujourd'huy si près l'un de l'autre, qu'il sera bien habile qui les pourra desmesler. » Et ainsi le fit-il, et le premier homme, qui y mourut, ce fut luy et ses gens. Et ces paroles m'a contées le roy ; car pour lors j'estoye avec le comte de Charolois.
Page 225 - Je ne vous ai point appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, pour vous faire approuver leurs volontés. Je vous ai fait assembler pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre, bref, pour me mettre en tutelle entre vos mains; envie qui ne prend guère aux rois, aux barbes grises et aux victorieux.
Page 240 - Des dieux que nous servons connais la différence : Les tiens t'ont commandé le meurtre et la vengeance ; Et le mien , quand ton bras vient de m'assassiner , M'ordonne de te plaindre et de te pardonner.
Page 33 - Normandie, c'est-à-dire, lieutenant du duc pour l'administration civile ' , assistaient à cette conférence. Tous furent d'opinion qu'il fallait descendre en Angleterre, et promirent à Guillaume de le servir de corps et de biens , jusqu'à vendre ou engager leurs héritages. «Mais ce n'est pas tout, « lui dirent-ils, il vous faut demander aide et « conseil à la généralité des habitants de ce pays, « car il est de droit que qui paie la dépense soit
Page 13 - C'était le même chef qui commandait encore lorsque les pirates débarqués marchaient en bataillons, soit à pied, soit à cheval. On le saluait du titre germanique que les langues du midi rendent par le mot...
Page 14 - ... tantôt ils se lançaient à sa poursuite à travers l'Océan. Les violents orages des mers du nord dispersaient et brisaient leurs frêles navires ; tous ne rejoignaient point le vaisseau du chef au signal du ralliement; mais ceux qui survivaient à leurs compagnons naufragés n'en avaient ni moins de confiance ni plus de souci ; ils se riaient des vents et des flots, qui n'avaient pu leur nuire : « La force de la tempête, chan...
Page 41 - Clercs, évêques, ce terrain est à moi ; c'était l'emplacement de la maison de mon père ; l'homme pour lequel vous priez me l'a pris de force pour y bâtir son église. Je n'ai point vendu ma terre, je ne l'ai point engagée, je ne l'ai point forfaite, je ne l'ai point donnée ; elle est de mon droit, je la réclame. Au nom de Dieu, je défends que le corps du ravisseur y soit placé, et qu'on le couvre de ma glèbe.
Page 224 - ... j'aspire aux glorieux titres de libérateur et de restaurateur de la France. Déjà, par la faveur du ciel , par les conseils de mes fidèles serviteurs et par l'épée de ma brave et généreuse noblesse...
Page 35 - D'ailleurs, si nous lui faisions « une seule fois double service , et si nous le suivrons outre-mer, il « s'en ferait un droit et une coutume pour l'avenir ; il en grèverait « nos enfants ; cela ne sera pas , cela ne sera pas ! ! ! » Les groupes de dix , de vingt, de trente, recommencèrent à se former ; le tumulte fut général , et l'assemblée se sépara 2.
Page 23 - Tous les Normands de nom et de race étaient égaux en droits civils , bien qu'inégaux en grades militaires et en dignités politiques. Nul d'entre eux n'était taxé que...

Bibliographic information