Histoire naturelle, générale et particulière: L'homme

Front Cover
Chex F. Dufart, 1800 - Natural history
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - Cette précaution me fut utile, je m'étais remis en mouvement et je marchais la tête haute et levée vers le ciel, je me heurtai légèrement contre un palmier: saisi d'effroi, je portai ma main sur ce corps étranger, je le jugeai tel, parce qu'il ne me rendit pas sentiment pour sentiment; je me détournai avec une espèce d'horreur, et je connus pour la première fois qu'il y avait quelque chose hors de moi.
Page 54 - J'avais approché ce fruit de mes yeux, j'en considérais la forme et les couleurs, une odeur délicieuse me le fit approcher davantage, il se trouva près de mes lèvres, je tirais à longues...
Page 253 - Ensuite , en examinant en particulier les difFérens peuples qui composent chacune de ces races noires , nous y verrons autant de variétés que dans les races blanches, et nous y trouverons toutes les nuances du brun au noir, .comme nous avons trouvé dans les races blanches toutes les nuances du brun au blanc.
Page 238 - J'admettrois donc trois causes , qui toutes trois concourent à produire les variétés que nous remarquons dans, les differens peuples de la terre. La première est l'influence du climat ; la seconde , qui tient beaucoup à la première , est la nourriture ; et la troisième , qui tient peut-être encore plus à la première et à la seconde , sont les mœurs...
Page 49 - La lumière, la voûte céleste, la verdure de la terre, le cristal des eaux, tout m'occupait, m'animait, et me donnait un sentiment inexprimable de plaisir. Je crus d'abord que tous ces objets étaient en moi, et faisaient partie de moi-même.
Page 337 - Wafer dit que nos Indiens blancs sont parmi les Indiens jaunes, et ce que sont apparemment les Chacrelas et les Bedas parmi les Indiens bruns. Ce qu'il ya de plus singulier, c'est que cette variation de la nature ne se trouve que du noir au blanc, et non pas du blanc au noir ; car elle arrive chez les Nègres, chez les Indiens les plus bruns, et aussi chez les Indiens les plus jaunes, c'est-à-dire dans toutes les races d'hommes qui sont les plus éloignées du blanc, et il n'arrive jamais chez les...
Page 55 - L'intimité de la jouissance fit naître l'idée de la possession; je crus que la substance de ce fruit était devenue la mienne, et que j'étais le maître de transformer les êtres.
Page 57 - Dans cet instant l'astre du jour, sur la fin de sa course, éteignit son flambeau. Je m'aperçus à peine que je perdais le sens de la vue : j'existais trop pour craindre de cesser d'être ; et ce fut vainement que l'obscurité où je me trouvai me rappela l'idée de mon premier sommeil.
Page 168 - Recueil des voyages qui ont servi à l'établissement de la compagnie des Indes de Hollande, un petit journal historique au sujet des...
Page 442 - La chaleur du climat est la principale Cause de la couleur noire. Lorsque cette chaleur est excessive, comme au Sénégal et en Guinée , les hommes sont tout à fait noirs ; lorsqu'elle est un peu moins forte, comme sur les côtes orientales de l'Afrique , les hommes sont moins noirs ; lorsqu'elle commence à devenir un peu plus tempérée , comme en Barbarie , au Mogol , en Arabie , etc.

Bibliographic information