Voyages de m. le marquis de Chastellux dans l'Amérique septentrionale dans les années 1780, 1781 & 1782, Volume 1

Front Cover
Prault, imprimeur du Roi, 1786 - United States
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 113 - ... plutôt, puisque le propre de la proportion est de diminuer l'idée de la grandeur. Brave sans témérité, laborieux sans ambition , généreux sans prodigalité, noble sans orgueil, vertueux sans sévérité, il semble toujours s'être arrêté en deçà de cette limite où les vertus, en se revêtant de couleurs plus vives, mais plus changeantes et plus douteuses, peuvent être prises pour des défauts. Voici la...
Page 113 - SÉPTENT. 119 cet homme refpectable y c'eft l'accord 'parfait qui regne entre les qualités phyfiques & morales qui compofent fon individu. Une feule peut faire juger des autres. Si on vous préfente des médailles de Céfar, de Trajan ou d'Alexandre, vous pouvez en voyant les traits de leur vifage , demander encore quelle étoit leur taille &. la forme de leur corps ; mais fi vous découvrez parmi des ruines la tête ou quelque membre d'un Apollon antique, ne vous inquiétez pas des autres parties,...
Page 115 - Sa taille eft noble fit élevée, bien pr;fe.& exa<ftea)entproportioDDéej • ^: fa pîiifîonomie douce &. agréable , mais telle qu'on ne parlera en particulier d'aucun- de fes traits , & qu'en le quittant , il reftera feulement le fouvenir d'une belle figure.
Page 100 - ... quelques États que les invitations les plus fortes de la part du Congrès. On ne sait, en le voyant, ce qu'il faut le plus admirer, qu'un jeune homme ait donné tant de preuves de talents, ou qu'un homme tellement éprouvé laisse encore de si longues espérances.
Page 95 - ... ferme ; un petit camp qui semblait la couvrir, une grande tente étendue dans la cour et plusieurs chariots rangés autour me la firent reconnaître pour le quartier général de Son Excellence, car c'est ainsi qu'on appelle M. Washington à l'armée et dans toute l'Amérique. M. de Lafayette causait dans la cour avec un grand homme de cinq pieds neuf pouces, d'une figure noble et douce : c'était le général lui-même. Je fus bientôt descendu de cheval et à portée de lui. Les compliments...
Page 99 - La confiance et l'attachement des troupes sont pour lui des propriétés précieuses, des richesses bien acquises que personne ne peut lui enlever ; mais ce que je trouve de plus flatteur encore pour un jeune homme de son âge (il n'avait que vingt-trois ans), c'est l'influence, la considération qu'il a acquise d'ans l'ordre politique comme dans l'ordre militaire. Je ne serai pas démenti lorsque je dirai que de simples lettres de lui ont eu souvent plus de pouvoir sur quelques États que les invitations...
Page 45 - Expéditions de pll" lage ; mais ce mot honteux à adopter daas » le vocabulaire de la guerre ne défignoit » qu'une petite partie des ravages qu'ils exer» çoient : le meurtre & les incendies en étoient • toujours les fuites funeftes. Il ut donc ar-. » rivé que les citoyens les plus aifés , c'eft. » à-dire, ceux qui, en réunifiant le commerce » à l'agriculture , avoient leurs plantations près * des. côtes, ou de...
Page 112 - Je sais qu'ayant eu occasion de le voir de près et de l'observer, on peut attendre de moi quelques détails plus particuliers; mais ce qui caractérise le mieux cet homme respectable, c'est l'accord parfait qui règne entre les qualités physiques et morales qui composent son individu : une seule peut faire juger des autres.
Page 378 - ... haute voix une longue prière en forme de benedicite. Qu'on n'aille pas s'imaginer qu'il excite la risée des auditeurs ; ils sont trop bien élevés : il faut au contraire se figurer que vingt amen sortent à la fois du milieu de quarante moustaches, et on aura une idée de cette petite scène. C'est à M. de Lauzun à raconter comment ce bon gouverneur méthodique, didactique dans toutes ses actions, dit toujours qu'il veut considérer, référer à son conseil, et à quel point il est heureux...
Page 355 - C'e'toit toujours innocemment qu'il devoit être affligé. On l'avoit fait coucher dans une grande piece où on lui avoit préparé un lit; mais comme...

Bibliographic information