Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

DE L'IMPRIMERIE DE PLASSAN,

RUE DE VAUGIRARD, N.° 15.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][subsumed][merged small]

Cher TREWTTEL et Wurtz, rue de Bourbon,

DELAUNAI, au Palais-Royal, galerie de bois,

REY, quai des Augustins, n.o 55,

n.° 17

[merged small][ocr errors][merged small]

1

[graphic]

CE troisième volume de mes Mémoires pour servir à l'Histoire de la révolution d'Espagne, offre assez d'intérêt sous plusieurs rapports.

Déjà plusieurs écrivains français ont expressément témoigné le désir de connaître les causes qui préparèrent cette révolution, ou les faits qui l'ont précédée et ont pu l'amener: je pense que quelques pièces de la collection que je possède, pourront les satisfaire.

Les lettres du prince de la Paix et de D. Eugenio Izquierdo renferment des faits importans, et qui doivent servir à prouver l'erreur de ceux qui les ont accusés de trahison et de perfidie.

Ces lettres, et la première de D. Thomas Garcia Suelto, traitent du procès de l'Escurial et de la part que D. Jean Escoiquiz a pu avoir à cet évènement et à ceux qui l'ont suivi. Il me paraît difficile de récuser ces autorités.

Celles qui sont sous les numéros 134 et 140, pag. 117 et 295, exposent la manière dont la révolution commença en Andalousie

« PreviousContinue »