Histoire philosophique et politique des établissemens & du commerce des Européens dans les deux Indes..

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 42 - Ils n'employoient le génie ardent & vigoureux que leur a donné la nature, qu'à inventer une roule de fophifmes pour s'affermir dans leurs erreurs. Jamais la déraifon n'a été plus dogmatique , plus décidée , plus ferme & plus fubtile. Ils étoient attachés à leurs ufages, comme à leurs préjugés. Ils ne reconnoifloient qu'eux dans l'univers de fenfés , d'éclairés, de vertueux.
Page 233 - La nouvelle colonie manqua bientôt de vivres : tous ceux qui se permettaient d'en aller chercher étaient massacrés par les sauvages, et l'on se vit réduit à défendre, sous peine de la vie de sortir de l'enceinte du nouvel établissement. Une femme, à qui la faim sans doute avait donné le courage de braver la mort, trompa la vigilance des gardes qu'on avait établis autour de la colonie pour la garantir des dangers où elle se trouvait par la famine.
Page 52 - On faifoit dans les temples un noviciat plus pénible que dans les armées > & enfuite ces nobles , auxquels il en avoit tant coûté pour l'être , fe dévouoient aux fondions les plus viles dans le palais des empereurs.
Page 45 - Cortès n'ait que deux cents cinquante hommes-, il marche à fon rival; il le combat , le fait prifonnier v oblige les vaincus à mettre bas les armes, puis les leur rend en leur propofant de le fuivre. Il gagne leur cœur par fa confiance & fà magnanimité.
Page 148 - ... terre leur ôtent les forces & les facultés de maîtrifer leurs mouvemens. ' A ce fracas des airs , fe joint le murmure de la terre, dont les cavités & les antres fourds gémiflent comme autant d'échos. Les" chiens répondent à ce preflentiment d'un défordre général, par des hurlemens extraordinaires.
Page 413 - Si le maître se constitue juge de l'abus, il ne tardera pas à se constituer juge de l'us, et toute véritable notion de propriété et de liberté sera détruite. S'il peut exiger que j'emploie ma chose à sa fantaisie, s'il inflige des peines à la contravention , à la négligence, à la folie, et cela sous prétexte de...
Page 389 - ... proportion de l'or à l'argent, eft comme un à huit; à la Chine , comme un à dix ; dans les autres parties de l'Inde , comme un à onze, à douze, à treize, à quatorze, à mefure qu'elles approchent de l'occident. L'Europe offre des variations femblables. Dans l'ancienne Grèce, l'or ¿toit à l'argent , comme un à treize.
Page 235 - ... essuyés ; le barbare ordonna qu'elle fût attachée à un arbre, au milieu d'un bois, pour y mourir de faim, ou devenir la pâture des monstres dévorants. Deux jours après, quelques soldats allèrent savoir la destinée de cette malheureuse victime. Ils la trouvèrent pleine de vie au milieu des tigres affamés, qui, la gueule ouverte sur cette proie, n'osaient approcher devant une lionne couchée à ses pieds avec des lionceaux.
Page 52 - Mexico même , les nobles & les hommes riches, dont la fociété dominoit la férocité des préjugés & des mœurs du peuple, n'avoient plus que de l'indifférence pour cette religion. Plufieurs d'entre les nobles étoient révoltés d'exercer les emplois les plus humilians auprès de leurs maîtres.
Page 43 - La nature étoit différente d'elle-même, & n'en étoit que plus agréable & plus riche. Un air tempéré , des chaleurs continues, mais fupportables, entretenoient la parure & la fécondité de la terre. On voyoit dans le . même canton , des arbres couverts de fleurs , des arbres chargés de fruits. On femoit dans un champ le grain qu'on moiffonnoit dans l'autre.

Bibliographic information