Origine de l'imprimerie: d'après les titres authentiques, l'opinion de M. Daunou et celle de M. Van Praet :suivie des établissemens de cet art dans la Belgique et de l'histoire de la stéréotypie : ornée de calques, de portraits et d'écussons, Volume 2

Front Cover
H. Nicolle ...; de l'Imprimerie de Mame frères, 1810 - Printing
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 242 - Succédant à ses biens, eut ce livre en partage. Sa fille de la Laing, Marie, l'hérita. De qui les quatre sœurs après le possédèrent, Dont ma mère eut un quart qu'elle me transporta Les trois en ma faveur leur part me délaissèrent.
Page 312 - A gravure en relief et en creux , eri figures et en caractères , pratiquée par les peuples les plus anciens > sur le bois., les pierres, les métaux, a conduit par gradation à la taille du poinçon , dans l'imprimerie. La fonte des métaux , leur jet en moule pour la confection des statues , des vases ; des mesures , des cloches , des lettres , des ustenciles domestiques , a été imitée dans la. fonderie des caractères 1 et dans les ma* trices et les moules.
Page 241 - ... chacun d'eux on a découpé avec la pointe d'un canif ou d'un autre instrument fort tranchant, toutes les lettres et tous les traits des figures, qui préalablement y avoient été dessinées. Par cette opération , chaque feuillet est percé à jour, et ne présente que différentes espèces de vuide.
Page 354 - D'un seul coup de presse on obtient douze contre-épreuves très-propres et très-lisibles. Rochon conclut en disant que cette méthode n'équivaudra jamais sans doute à la gravure, mais qu'elle peut être fort utile dans tous les cas où il s'agit de multiplier promptement les copies. Le même savant a imaginé , dans la suite , d'autres procédés de stéréotypie qui appartiennent à l'imprimerie qn lettres ; mais , comme ils découlent des procédés d'Hoffmann , je dois différer d'en rendre...
Page 77 - Louvain une maison particulière, où il imprimait avec ses associés, ses compagnons. Le grand nombre de ses éditions, leur importance quant aux sujets, leur volume, la beauté, la netteté de ses caractères, qui tiennent du romain et très-peu du gothique, les progrès sensibles qu'il a faits dans son art...
Page 250 - ... de trente-deux pages, qu'il aura tiré à peu d'exemplaires, et qu'il aura laissé reposer dans son magasin, afin de faire préjuger après sa mort sa priorité sur les autres imprimeurs ses contemporains. Je suppose la même ruse dans les éditions de Martens d'Alost en 1473.
Page 303 - Booce, consul romain, puis ministre de Théodoric, dans la prison où ce roi des Ostrogoths le flt enfermer à Pavie avec son beau-père Symmaque, et où il eut la tête tranchée en 524, après avoir enduré pendant six mois différents genres de supplices. — Dès le IXe siècle, le roi Alfred-le-Grand avait traduit et paraphrasé la Consolation de la philosophie.
Page 395 - Le clichage opéré par les ma- • chines que l'on emploie aujourd'hui est le point capital de la stéréotypie. C'est le seul moyen, ou au moins le moyen le plus sûr, d'obtenir, avec les matrices, d'une seule pièce , des planches d'un relief parfait. Quant à la réunion de plusieurs pièces pour former une matrice, au lieu...
Page 78 - J'ai vu ces deux ouvrages à la bibliothèque du duc de Saxe-Teschen , à Bruxelles. Ce ne fut que vers la fin de la même année que Jean Veldener vint s'établir à Louvain, où il imprima une chronique qui contient en abrégé tous les événemens qui se sont passés depuis la création du monde jusqu'au temps du pape Sixte IV, *i476.
Page 402 - Le brevet de Gatteaux est du 29 pluviôse , pour cinq années. Gatteaux s'y déclare inventeur d'un procédé pour multiplier les planches de caractères mobiles en planches solides, sous la dénomination de monotypage ou de caractères frappés.

Bibliographic information