Un chevalier de sacristie

Front Cover
E. Dentu, 1882 - 510 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 476 - CECIL H. GREEN LIBRARY STANFORD UNIVERSITY LIBRARIES STANFORD, CALIFORNIA 94305-6004 (650) 723-1493 grncirc@sulmail.stanford.edu Ail books are subject to recall. DATE DUE...
Page 50 - ... surveille obliquement; les baisers de la sœur et du frère, du père et de la fille, de la mère et du petit enfant (p. 521), qu'il flétrit de ses impurs soupçons, et aussi les premiers frissonnements de l'âme qui s'éveille, les jeux de l'enfance qu'il hait et calomnie (p. 539). Sur toutes ces joies, sur toutes ces tendresses, sur toutes ces grâces exquises, on retrouve sa trace visqueuse, comme la bave du limaçon sur les plus brillantes fleurs. S'il ne sait ce qu'est l'amour, ni même...
Page 87 - Le troisième à sentir aussi en imagination l'odeur de la fumée, du soufre, les exhalaisons infectes d'une sentine d'immondices et de pourriture. Le quatrième à goûter de la même manière des choses très amères, comme les larmes, ou quelque chose de rance, ou encore le ver de la conscience.
Page 87 - Le premier point consiste à voir en imagination les vastes fournaises de l'enfer et les âmes enfermées dans des corps ignés comme dans des prisons. Le second à entendre en imagination les gémissements, les cris, les hurlements et les blasphèmes contre le Christ et ses saints, qui s'échappent de ce lieu.
Page 49 - ... dehors, pour la politique, pour la domination, car le maître de la femme est le maître de l'homme. Mais écoutez comme ils en parlent lorsqu'ils sont entre eux, loin des mystiques oreilles des zélatrices et des porte-bannières. Ils prennent à leur compte les brutales paroles de l'Ecclésiaste : » Du vêtement vient la teigne, de la femme le mal de l'homme » (p. 531). « Gravez-vous dans l'esprit cette vérité, dit Gury : Mieux vaut la méchanceté de l'homme que le bienfait d'une femme...
Page 100 - La pauvre enfant venait de ressentir les atteintes d'une maladie nerveuse terrible, accompagnée d'hallucinations, maladie si commune dans les cloîtres, et qu'on prend pour des faveurs divines.
Page 98 - Marie-Rose présentait un phénomène de ces singulières maladies nerveuses, enfantées chez les natures faibles par l'exaltation mystique et particulièrement par ces exercices pieux, véritable apprentissage de la folie, où l'on s'applique à produire l'hallucination des sens.
Page 375 - autre côté, de tout mon cœur, de toutes « mes forces, de tout mon être, je suis avec
Page 370 - Pères de l'Eglise, que je les méprise; car « la femme est la cause première du mal, a dit saint Chrysostome, l'auteur du péché, la pierre du tombeau, la fatalité de nos misères. » « C'est la sentinelle avancée de l'enfer, prétend aussi Jean de Damas, qui va jusqu'à la traiter de méchante bourrique...
Page 251 - Paris, avait été de rendre visite aux deux jésuites de la rue des Postes et de la rue de Sèvres, auxquels le père Taupin l'avait recommandée.

Bibliographic information