Collection des mémoires relatifs à la Révolution française, Volume 5

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 132 - ... deux heures, l'attaque devait avoir lieu ; que leur projet était de ne faire grâce à personne, et que tout garde national qui serait pris les armes à la main , serait taillé en pièces. ' ", > Le maire et plusieurs membres de la municipalité, vinrent à différentes fois, dans la soirée, chez le roi. Le maire rassura le roi, en lui disant qoe les prétendus rassemblemens n'étaient que peu conséquens, et fut mandé à l'assemblée nationale.
Page 146 - Ici la hache de la Loi a frappé le tyran ! Qu'ils périssent aussi, ces signes honteux d'une servitude que les despotes affectaient de reproduire sous toutes les formes à nos regards; que la flamme les dévore; qu'il n'y ait plus d'immortel que le sentiment de la vertu qui les a effacés.
Page 84 - Ma maison était entourée et remplie de citoyens. On amena un corps de musique. On chanta des chansons provençales qu'on avait faites en mon honneur , et l'hymne des Marseillais. Les mêmes témoignages furent prodigués à Rebecqui. Je me souviens toujours avec attendrissement qu'au dernier couplet de l'hymne , lorsqu'on chante Amour sacré de la patrie , Soutiens , conduis nos bras vengeurs ; Liberté , liberté chérie , Combats avec tes defenseurs , tous les citoyens se mirent à genoux dans...
Page 141 - Européen ; les intéressans élèves de l'Institution des Aveugles , traînés sur un plateau roulant , offriront le spectacle touchant du malheur honoré. Vous y serez aussi , tendres nourrissons de la maison des Enfans-Trouvés , portés dans de blanches barcelonnettes ; vous commencerez à jouir de vos droits civils trop justement recouvrés.
Page 137 - ... dans le fourreau, et lui dis : « Mes amis , l'Assemblée nationale a rendu un décret qui mande le roi dans son sein , et m'ordonne en même temps de protéger son passage ; je suis , comme vous , bon citoyen, et je sais respecter la terre de la liberté sur laquelle vous êtes , et aucun soldat que je commande ne passera la première marche de ce perron. Je transmettrai le roi au bord du passage que vous allez lui faire , et dès ce moment vous en serez vousmêmes les gardiens.
Page ix - Marseillais et estima Barbaroux. Nous le vîmes davantage après la sortie du ministère ; son caractère ouvert , son ardent patriotisme nous inspirèrent de la confiance; ce fut alors que raisonnant du mauvais état des choses et de la crainte du despotisme pour le Nord, nous formions le projet conditionnel d'une république dans le Midi. « Ce sera notre pis-aller, disait en souriant Barbaroux ; mais les Marseillais qui sont ici nous dispenseront d'y recourir.
Page 87 - ... avaient eux-mêmes soulevé les ateliers des hommes de couleur ; les premiers, ils avaient donné le signal de l'insurrection des nègres, qu'ils ont ensuite voulu attribuer aux écrits des philosophes et aux mulâtres. Ogé, à la tête des siens, fut d'abord victorieux : il enveloppe un parti de blancs, le fait prisonnier, lui pardonne et le renvoie. Peu de temps après, il est lui-même enveloppé par les blancs, il est pris, et les blancs le font expirer sur la roue. J'ai voulu que mon fils...
Page 86 - Annette était enceinte ; ma mère soigna mon amie, et, depuis dix jours, j'avais un fils... Je fus avec ma mère, avec quelques amis présenter mon fils à l'église, car les officiers publics n'étaient pas encore établis. Le baptême n'est rien aux yeux des philosophes ; mais la cérémonie quelle qu'elle soit, par "laquelle on transmet son nom à son fils, est bien intéressante pour un père. Le mien fut appelé Ogé Barbaroux. Ogé était un homme de couleur de Saint-Domingue...
Page xxiii - ... enfin si la Convention croit la suspension de mes pouvoirs nécessaire, j'obéirai à son décret. Mais comment de moi-même déposer des pouvoirs dont j'ai été investi par le peuple? Comment puis-je croire que je...
Page 103 - BARBAROUX , de Marseille , député par le département des Bouches-du-Rhône à la Convention nationale , expulsé , par la force , du poste où l'avait placé la volonté du peuple.

Bibliographic information