Memoires pour servir a l'histoire des hommes illustres dans la republique des lettres, Volume 10, Part 2

Front Cover
Briasson, 1731
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 220 - ... voulu entreprendre une histoire, il n'ya que son peu de pratique des affaires du monde qui l'eût pu empêcher de la faire très-bonne; car il a acquis souverainement l'air de la bonne narration par tant d'historiens du premier rang qu'il a rendus avec applaudissement dans sa langue ; et il ne seroit nouveau ni dans les harangues, ni dans les matières de guerre; enfin, le seul de no.s bons ouvriers que je connois qui pourroit s'acquitter éminemment de cette sorte de travail, s'il avoit de bons...
Page 63 - L'examinateur chancelle, bronche & tombe. M. Simon le foule aux pieds , le déchire & le bat à terre. Le prélat qui mouroit de rire , prenoit plaifir à faire durer le combat. Le maître d'hôtel ennuïé de la difpute , murmuroit difant tout haut qu'on avoit fervi, & que la bifquefe réfroidiflbit.
Page 219 - ... meilleur de nos traducteurs, c'est dommage qu'il se soit réduit à un emploi si fort au-dessous de lui; car il a de la force de son chef, de l'éloquence, de la doctrine, et n'est pas foible dans le raisonnement. S'il...
Page 101 - Démonstration courte d'une erreur considérable de M. Descartes et de quelques autres touchant une loi de la nature selon laquelle ils soutiennent que Dieu conserve toujours dans la matière la même quantité de mouvement, de quoi ils abusent, même dans la méchanique », par GGL, pp.
Page 60 - acbiellement, répondit avec mo» deftie , que pour ce qui étoit de lî » Philofophie , il l'étudioit encore » tous les jours. Là-defTus ГЕхать » nateur lâche un argument cap
Page 151 - Relations que l'impreffion a rendues publiques. Il a feuilleté tous les anciens documens , dont il a pu avoir la communication.
Page 59 - JPrêtrife , à caufe de fes grandes & pro^ fondes études , fut enfin oblig obéir à fon Général , de partir de fa maifon de Julli en Brie , & de fe rendre à Meaux , pour fe faire ordonner aux Quatre-Temps. Il y "arriva après l'examen environ fur le midi avec deux de fes Confreres. M. de...

Bibliographic information