Page images
PDF
EPUB

trices de ces deux sceaux sont en cuivre, il en est de même pour la plupart des anciennes matrices; nous observerons toutefois que celle de 1526 est en plomb et que jusqu'en 1699 les actes étaient scellés au moyen d'un sceau en argent confié à la garde du sautier.

VII.

MONNAIES INÉDITES DES PRINCES DE LA MAISON DE GENÈVE.

Dans un mémoire sur des monnaies trouvées aux environs de Genève, et inséré dans le 2o volume de ceux de la Société d'Histoire et d'Archéologie de cette ville, M. F. Soret donna la description de sept pièces se rapportant aux comtes de Genevois. Ce travail, accompagné de bonnes figures, est le premier qui ait classé ces rares et intéressants monuments de notre histoire. Depuis la publication de l'ouvrage de M. Soret, on a retrouvé quelques monnaies des comtes, dont voici la description:

1. Pièce de haut billon, du poids de 14 grains. Av. : Une croix patée. Lég.. MEDEVS. COME. Rev.: L'écu de Genevois. Lég.: EBENNENS [S]. Pl. XLVI, fig. 7. Découverte sur les Tranchées.

Lég.:

2. Petite pièce de haut billon. Av.: Une croix patée. +AMED9. COMES Rev. L'écu de Genevois. Lég.: GEBENNENS. [Musée d'Annecy]. Voy. fig. 8.

Nous pensons que ces deux pièces, très-rares, sont les plus anciennes monnaies de Genevois; leur type se rapprochant de celui du treizième siècle, et que ce sont celles qui furent frappées à Annecy par le comte Amé III, avant 1356. Nous rangerons dans la même catégorie le gros figuré sous le n° 9 (1) et qui a été décrit dans le mémoire cité de M. Soret. Les monnaies postérieures se distinguent de celles-là par plusieurs caractères, dont le plus constant est la forme de la croix de l'avers, toujours formée de quatre branches rectangulaires, isolées au point de rencontre et rappelant ainsi les points équipollés des armes de la maison de Genève.

(1) Cette pièce pèse 30 grains; à l'avers on lit en légende: + AMED : comes : GEBENS, et au revers: † FIDELIS IMPERII.

VIII.

TIMBRE ET SCEAU DE CLUBS RÉVOLUTIONNAIRES.

Les monuments figurés relatifs aux Clubs sont en général fort rares; à la carte d'entrée, dont nous avons précédemment donné le dessin, nous joindrons la description de deux pièces de la même époque.

Le Club des Marseillais faisait usage d'un sceau qu'on trouve apposé sur une adresse en date du 21 février 1793, relative à la nécessité de la Surveillance appuyée de la force phisique. Ce sceau, en cire rouge, représente l'autel de la Liberté, sommé de la perche et du bonnet, avec les mots ÉGALITÉ LIBERTÉ sur une bandelette; à droite et à gauche sont les figures de la Force et de la Justice. Ex.: LE J2 x. BRE 1792. Lég.: Fidélité A LA NATION, OBÉISSANCE AUX LOIS.

Une adresse du Club des Montagnards, du 18 janvier 1794, demandant l'abolition du port de l'épée par les aristocrates et l'égalité des places dans les temples pour tous les citoyens, offre en tête un timbre curieux sur le sommet du Petit-Salève, vu depuis Mornex, se dresse une gigantesque figure de la Liberté, accompagnée de ses attributs. et de deux bannières portant, l'une, RÉPUBLIQUE GENEVOISE; l'autre, ÉGALITÉ LIBERTÉ OU LA MORT. On lit autour de ce timbre, qui est ovale, CLUB DES RÉVOLUTIONNAIRES, MONTAGNARDS, SENTINELLES DE LA LIBERTÉ SÉANTS A GENÈVE.

IX.

AMEUBLEMENTS DE LA SALLE DES CONSEILS.

Les anciens inventaires du sautier de l'Hôtel-de-ville (1) mentionnent plusieurs objets intéressants, tels que de grands tapis de Turquie avec les armes de la Seigneurie servant pour la table de l'alliance (2) et pour celle du Conseil Souverain; cette magnifique tranche de marbre, placée dans la cour du cloître, et dont la merveilleuse grandeur excitait l'admiration de nos aïeux (3); des tableaux et des tapisseries armoriées;

(1) Voy. les inventaires des 1er janvier 1630, 3 janvier 1649, 24 août 1653, 25 juin 1662, 17 mai 1664, 1er janvier 1678, 15 janvier 1690, 6 juin 1691, 19 janvier 1698, etc., couchés dans les Reg. de la Chambre des comptes.

(2) Cette table, sur laquelle fut jurée l'alliance de 1584, est conservée à l'arsenal de Genève.

(3) Voy. le Citadin de Genève, p. 258 de l'édition originale.

des carreaux de velours figuré, rouges, bleus et violets, et plusieurs chaires ou stalles ornées de broderies; la plupart de ces objets ont disparu, le tableau de l'Alliance et celui de la Justice ont seuls été conservés, ainsi que l'escritoire du Conseil general, précieuse cassette garnie de cuir doré avec les armes de Genève peintes; quatre lions accroupis tenant les mêmes armes la supportent, et le couvercle orné de têtes de lions à ses angles, offre au centre la Clef et l'Aigle admirablement ciselée sur une platine de vermeil; ce meuble remarquable appartient aujourd'hui à M. Hornung, qui a bien voulu nous le communiquer.

Deux des médailles que nous avons décrites précédemment, et dont les originaux ne se trouvent pas à Genève, existent dans la collection de M. Landolt, à Zurich; nous devons à l'obligeance de M. F. Soret les détails suivants sur ces pièces.

N° 230. Médaille d'argent. Avers du n° 23. L'inscription du revers gravée au burin.

231. La date, LE 9 AOUT 1814, est tracée sur le revers, au-dessous des mots, AUX SUISSES. Mod.: 14 lig.

231 bis. Av.: Armes de Genève accostées de palmes, sommées du soleil et de la légende, POST TENEBRAS LUX. - Rev.: Dans une couronne d'épis et gravé au burin: 1. s. SYDLER AUX SUISSES LE 4 FÉVRIER 1815. (Arg.) Mod. 14 lig. [Même collection].

103 bis. Médaille d'argent donnée à Mlle Propre qui, en 1817, sauva de la mort un enfant entraîné dans les flots du Rhône. Avers du n° 115, seulement l'exergue est enlevé et remplacé par ces mots, gravés en creux, RÉPUBLIQUE ET CANT. DE GENÈVE. — Rev. Dans une couronne de chêne Récompense d'un courageux Dévouement. Donnée par Conseil d'Etat à Andrienne Propre le 9 Juillet 1817. Mod.: 19 lig.

le

FIN DES NOTES SUPPLÉMENTAIRES,

EXPLICATION

BES

PLANCHES.

PL. I, Frontispice. ARMOIRIES DE LA RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE, reconstituées d'après d'anciens monuments et suivant les principes de l'art héraldique.

PL. II, p. 8. SOLEIL, PREMIÈRES ARMOIRIES DE GENÈVE. Fig. 1. Tête du Soleil, sculptée sur la façade postérieure de l'église cathédrale de Genève.

Σ

D

D

2. Monogramme de Jésus, sur l'une des clefs de voûte de l'église Sainte-Marie-Magdeleine.

3. Sigles ordinaires de la formule, Jesus Hominum Salvator.

4. Soleil aux rais pliés en croix, sur un Six-deniers de 1709.`

D 5. Soleil à trente-deux rais, sur un Six-deniers de 1750.

D

D

D

6. Soleil à neuf flammes, sur une pièce d'or de 1576.

7. Soleil à rayonnement continu, sur une bractéate du seizième siècle.

8. Soleil à huit rais et huit flammes entremêlés d'aigrettes lumineuses, sur une Pistole de 1753.

D 9. Soleil à huit rais et huit flammes, au revers d'un Thaler ou écu de 1562.

» 10. Soleil à six rais et six flammes, sur un Six-deniers de 1769. » 11. Soleil à sept gerbes lumineuses, sur un Six-deniers de

1785.

» 12. Soleil à trois rais, sur une clef d'arcade de la face septentrionale des Halles du Molard construites en 1690.

» 13. Soleil à face humaine, sur un bouton d'uniforme de Volontaires en 1789.

14. Soleil à dix-huit gerbes de lumière, au revers d'un Quinzesols frappé en 1795.

PL. III, p. 14. LA REMASSE, étendard genevois fait en 1530 et sur lequel on peignit des flammes et des balais en 1535. Le château d'Yvoire, pris par les troupes de Genève en 1591, occupe le fond du tableau; sur le lac on voit une embarcation à voiles carrées généralement en usage sur le Léman au seizième siècle.

PL. IV, p. 20. AIGLE, ARMOIRies de Genève VILLE IMPÉRIALE. Fig. 1. Aigle, sur des carreaux en terre cuite trouvés en 1846 dans l'église de Sainte-Marie-Magdeleine.

D

«

D

D

D

2. Aigle, cimier de la Clef et l'Aigle, sur un Teston sans date. 3. Aigle des Neuf-deniers de 1785.

4. Aigle, sur le Missale imprimé à Genève en 1491.

5. Aigle portant en cœur l'écu de Genève, sur un ÉcuPistolet de 1566.

6. Aigle des Pistoles de 1772.

7. Aigle sculptée sur la porte de l'Hôtel-de-Ville, dans les premières années du dix-septième siècle.

PL. V, p. 24. CROIX, ARMES PRIMITIVES DE LA COmmunauté de Genève. Fig. 1. Croix à fourchette des Sols du seizième siècle.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

D 7.

D

des Neuf-deniers frappés en 1708.

8. Croix à balustre des anciens Trois-sols.

[merged small][ocr errors]

9.

» 10.

[blocks in formation]

» 11. Croix de Saint-Maurice, peinte sur un missel du quin

zième siècle.

» 12. Croix à balustre des Trois-sols de 1791.

» 13. Croix ornée des Neuf-deniers de 1715.

» 14. Écusson aux armes primitives de la Communauté gene

voise.

» 15. Croix cercelée des Six-sols du dix-septième siècle.

PL. VI, p. 30. DRAPEAUX GENEvois.

Fig. 1. Grande bannière de la Communauté de Genève, au quin

D

zième siècle.

2. Guidon peint sur parchemin en 1451 [Voy. pl. XI.]

« PreviousContinue »