Histoire de l'avènement de la maison de Bourbon au trône d'Espagne, Volume 6

Front Cover
Saillant & Nyon, Desaint, 1772 - Spain - 472 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 171 - ... qu'il n'est obligé de sa couronne ni à la volonté de son prédécesseur, ni à aucun édit, ni à aucun décret, ni à la libéralité de qui que ce soit; qu'il ne l'est qu'à la loi : cette loi est estimée l'ouvrage de celui qui a établi les monarchies, et qu'on tient en France qu'il n'ya que Dieu qui puisse l'abolir, par conséquent qu'il n'ya aucune renonciation...
Page 156 - Plaisance et le droit de pêcher et de sécher la morue comme avant la guerre. On conviendra de faire un traité de commerce avant ou après la paix, au choix de l'Angleterre, dont on rendra les conditions égales entre les deux nations le plus qu'il sera possible. Le Roi consentira...
Page 98 - ... conseil , fondée sur l'avantage que les Hollandais s'attribueroient si le Roi demandoit de nouvelles conférences en Hollande, proposa, pour concilier les avis du conseil et le sien, de répondre à Gautier, et de le charger de dire aux ministres de la reine de la Grande-Bretagne que le Roi, justement irrité de la conduite des Etatsgénéraux, ne vouloit plus entendre parler de la paix par la voie de la Hollande; mais qu'il en traiteroit avec plaisir par l'entremise de l'Angleterre. Quant à...
Page 4 - ... mémoire en seroit abolie ; que ce seroit faire grâce aux Hollandais que d'oublier la hauteur des discours que leurs députés avoient tenus dans ces conférences si captieuses de leur part, où ils n'avoient parlé clairement que pour armer le père contre le fils; que, malgré les efforts de la ligue et les avantages qu'elle avoit remportés, le petit-fils de saint Louis, choisi par la Providence pour régner en Espagne...
Page 337 - Alpes & montagnes ferviront à l'avenir de limites entre la France , le Piémont & le Comté de Nice , & que les plaines qui fe trouveront fur lefdites fommités & hauteurs feront partagées , & la moitié avec les eaux -pendantes du côté du...
Page 100 - Leswighs, ses ennemis, intéressés à le décréditer, y réussiroient d'autant plus aisément que les fonds étoient entre leurs mains. Il falloit de plus, pour la sûreté du grand trésorier, que la paix fût honorable à l'Angleterre ; car autrement l'ancien ministère seroit regretté, comblé de louanges ; le nouveau seroit au contraire chargé d'opprobres, en même temps exposé à la fureur du peuple. Le duc de Shrewsbury et le comte de Jersey étoient...
Page 401 - Sade, art. 26. ) La navigation de la Lys , depuis l'embouchure de la Deule en remontant , sera libre, et on ne pourra y établir aucun nouvel impôt.
Page 4 - ... à la mer, et calme quand il lui plaît l'impétuosité de ses flots, arrêteroit incessamment le torrent de tant de victoires; que deux ans ne s'écouleroient pas encore , et qu'avant ce terme ces guerriers si fiers, si enivrés de leurs succès, confondus alors dans leurs desseins, restitueroient au Roi les plus importantes des places qu'ils lui avoient enlevées; qu'il ne seroit plus question de leur part ni d'en exiger en otage pour sûreté de la parole inviolable d'un grand roi, ni de proposer,...
Page 310 - Maison royale , et dans l'ordre ancien de succéder à notre couronne; mais nous sentons encore plus combien il est de notre devoir d'assurer promptement à nos sujets une paix qui leur est si nécessaire. Nous n'oublierons jamais les efforts qu'ils ont faits pour nous dans la longue durée d'une guerre que nous n'aurions pu soutenir, si leur zèle n'avoit encore plus d'étendue que leurs forces.
Page 308 - ... plus en état de soutenir. Nous ajoutâmes à ces raisons les motifs personnels d'amitié et de tendresse que nous crûmes capables de le toucher; le plaisir que nous aurions de le voir de temps en temps auprès de nous, et de passer avec lui une partie de nos jours , comme nous pouvions nous le promettre du voisinage des...

Bibliographic information