Terrorisme: l'histoire de sa mondialisation

Front Cover
Harmattan, 2001 - Terrorism - 352 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
La vision classique d'un terrorisme produit par un petit noyau d'individus à l'intérieur de leur Etat, et contre ses structures, est en perte de vitesse. C'est par une stratégie extra-territoriale que des organisations transnationales recherchent la frappe la plus spectaculaire de l'opinion publique internationale. Au fil du XXe siècle, la délocalisation du conflit devient la force de la bataille terroriste, inscrite dans un courant de mondialisation des échanges et d'extension des communications. Alors que le terrorisme aurait pu se percevoir comme une menace, fruit de la guerre froide et instrument de celle-ci, sa persistance dans le nouvel ordre mondial, le fait apparaître comme un instrument détaché de sa motivation politique initiale, alimenté par des sources philosophiques ou idéalistes. Le terrorisme devient une violence banalisée, parfois individuelle, nourrie de l'état de la société dans laquelle elle se développe. En cela, il se mondialise et se révèle incontrôlable. Ce livre retrace le chemin parcouru par une technique d'action violente qui, des comitadjis macédoniens aux patriotes américains, des commandos de Septembre noir aux gamins islamisés des banlieues occidentales, des rebelles de la Jungle aux gourous apocalyptiques, se veut internationale, multiforme, ramifiée et permanente.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information